Stellaria

From FloraWiki - le wiki sur la Flore Suisse
Jump to: navigation, search

(Genre)

Stellaria (Stellaire)
By: Stefan Eggenberg
Info Flora, Flora Helvetica
Geographic Scope: Suisse — Source: Flora Helvetica — Collaboration limited to: Team Flora HelveticaContributors: Anne-Laure Maire
1
Tige cylindrique. Feuilles ovales ou ovales en coeur, les inférieures pétiolées   ► 2
Tige tétragone. Feuilles linéaires ou linéaires-lancéolées, les inférieures subsessiles   ► 3
2 (1)
Tige (au moins supérieurement) glanduleuse sur tout son pourtour. Souvent glabre dans sa partie inférieure. Feuilles longues de 3–8 cm, ciliées. Pétales 1,5–2 fois plus long que le calice 
Stellaria nemorum L. – Stellaire des bois
20–40 cm — (collinéen–) montagnard–subalpin;
forêts, lisères, essarts
a
Pétiole des feuilles inférieures au maximum aussi long que le limbe. Limbe arrondi ou un peu en coeur à la base. Les (1–)2–3 paires supérieures de feuilles caulinaires sessiles. Feuilles de l'inflorescence devenant régulièrement plus petites. Graines munies de protubérances hémisphériques au bord 
Stellaria nemorum L. subsp. nemorum – Stellaire des bois
H; 20–50 cm — collinéen–subalpin;
forêts de feuillus mixtes à humidité variable, riches en substances nutritives, forêts alluviales, mégaphorbiaies
; Fraxinion, Lunario-Acerion, Fagetalia, Adenostylion; Europe
StellNemoNemo1.tif
Pétiole des feuilles inférieures jusqu'à 2 fois plus long que le limbe. Limbe nettement en coeur à la base. Seule la dernière paire de feuilles caulinaires (sub)sessile. Feuilles de l'inflorescence prenant subitement une forme d'écaille 
Stellaria nemorum subsp. montana (Pierrat) Berher – Stellaire des montagnes
collinéen–subalpin;
ourlets herbacés ombragés, riches en substances nutritives, essarts, chemins forestiers
; Aegopodion + Alliarion, Epilobion angustifolii; Europe occidentale
StellNemoMont1.tif
Tige velue sur 1 ligne (rarement 2 lignes). Feuilles de 0,5–3(–4) cm de longueur, généralement glabres. Pétales plus court ou environ aussi long que le calice 
Stellaria media aggr. – Mouron des oiseaux
StellMedi1.tif
StelMedi1.tif
a
Plante vert jaunâtre. Pétales très petits (environ 1 mm) ou manquants. Sépales longs de 2–3,5 mm. Seulement 1–2(–3) étamines développées. Anthères gris violacé. Pédicelles fructifères 2–4 fois plus longs que le calice. Graines de 0,6–0,8(–0,9) mm de diamètre, brun jaunâtre pâle à brun rouillée 
Stellaria pallida (Dumort.) Crép. – Stellaire pâle
T; 5–40 cm — collinéen–montagnard;
terrains vagues secs et chauds, riches en substances nutritives, bords des chemins, murs
; Sisymbrion; Méditerranée; archéophyte
StelPall1.tif
Plante verte. Pétales (presque toujours) clairement développés. Sépales dépassant généralement 3 mm. Etamines 3–10 (rarement moins). Pédicelles fructifères 4–6 fois plus longs que le calice. Graines dépassant 0,8 mm de diamètre, brun à brun foncé   ► b
b
Plante grande, de 20–80 cm de haut. Pétales (généralement) plus longs que les sépales. Sépales longs de 5–6,5 mm. Majorité de fleurs à 10 étamines. Anthères rouge foncé. Majorité de graines dépassant 1,2 mm de diamètre, couvertes de tubercules ± coniques 
Stellaria neglecta Weihe – Stellaire négligée
H.ha-T; 20–80 cm — collinéen;
ourlets herbacés riches en substances nutritives, plutôt humides
; Aegopodion + Alliarion; Europe méridionale, Asie occidentale
StelNegl1.tif
Plante basse, de 5–30(–40) cm de haut. Pétales plus courts que les sépales, rarement manquants. Sépales longs de 3–5 mm. Majorité de fleurs à 3–5 étamines. Anthères rouge violacé. Majorité des graines ne dépassant pas 1,2 mm de diamètre, couvertes de tubercules ± arrondis ou aplatis 
Stellaria media (L.) Vill. – Mouron des oiseaux
T; 5–40 cm — collinéen–subalpin;
champs, bords des chemins, terrains vagues, reposoirs
; Fumario-Euphorbion, Polygono-Chenopodion, Arction; Origine : Méditerranée
StelMedi1.tif
3 (1)
Pétales bipartis seulement jusqu'au milieu environ, 1,5–2 fois plus longs que les sépales. Sépales longs de 6–8 mm. Feuilles rigides, lancéolées, atteignant 10 cm de long et larges de 5–7 mm, à marge clairement scabre. Bractées foliacées 
Stellaria holostea L. – Stellaire holostée
Ch; 15–30 cm — collinéen–montagnard;
forêts de feuillus claires, plutôt sèches
; Carpinion betuli; Europe, Asie occidentale
StelHolo1.tif
Pétales profondément bipartis (presque jusqu'à la base), 0,5–1,5 fois aussi longs que les sépales. Sépales longs de 2,5–6(–7) mm. Feuilles molles, atteignant 4 cm de long. Bractées supérieures membraneuses   ► 4
4 (3)
Pétales plus courts que les sépales (environ 3/4 de leur longueur). Feuilles à plus grande largeur au milieu, (oblong-)ovale, acuminées, atteignant 2,5 cm de long, ciliées à la base. Tige ascendante, délicate, glabre 
Stellaria alsine Grimm – Stellaire des marais
H; 10–40 cm — collinéen–subalpin;
abords des sources pauvres en calcaire, ombragés, forêts humides
; Cardamino-Montion, Fraxinion; Eurosibérie, Amérique du Nord
StelAlsi1.tif
Pétales presque aussi longs ou plus longs que les sépales. Feuilles étroitement lancéolées, à plus grande largeur à la base   ► 5
5 (4)
Tige et bord des feuilles scabres. Corolle environ aussi grande que le calice. Sépales longs d'environ 3 mm. Pédicelles fructifères seulement 3–5 fois aussi long que le calice. Tige ascendante grimpante. Feuilles atteignant 3 cm de long 
Stellaria longifolia Willd. – Stellaire à longues feuilles
H; –25 cm — subalpin;
forêts de conifères humides, essarts
; Vaccinio-Piceion, Epilobion angustifolii; Eurosibérie
StelLong1.tif
Tige et bord des feuilles lisses. Corolle clairement plus longue que le calice. Pédicelles fructifères 6–10 fois plus longs que le calice   ► 6
6 (5)
Bractées (dans l'inflorescence) et souvent aussi les feuilles supérieures ciliées à la base. Sépales longs de 3,5–5 mm. Tige mince, délicate, grimpante. Feuilles toutes lancéolées, vertes 
Stellaria graminea L. – Stellaire graminée
H; 10–60 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
prés et pâturages maigres, pauvres en calcaire, ourlets herbacés
; Calluno-Genistion, Trifolion medii; Eurasie
StelGram1.tif
Bractées et feuilles glabres à la base. Sépales longs de 5–7 mm. Tige dressée, généralement simple. Feuilles un peu charnues, glauques, les inférieures ovales, les supérieures étroitement lancéolées 
Stellaria palustris Hoffm. – Stellaire des marais
H; 10–45 cm — collinéen;
bas-marais pauvres en calcaire
; Caricion fuscae; Eurosibérie
StelPalu1.tif