Salix

From FloraWiki - le wiki sur la Flore Suisse
Jump to: navigation, search

(Genre)

Salix (Saule)
By: Christophe Bornand
Info Flora, Flora Helvetica
Geographic Scope: Suisse — Source: Flora Helvetica — Collaboration limited to: Team Flora Helvetica — Status: 22.04.2019Contributors: Anne-Laure Maire
1
Arbrisseaux nains à troncs souterrains ou rampants : partie ascendante < 5 cm de haut. Chatons au moins partiellement terminaux, à floraison contemporaine aux feuilles   ► 2
Arbrisseaux, arbustes ou arbres : > 5 cm de haut. Chatons tous latéraux   ► 5
2 (1)
Face inférieure des feuilles grise à blanche, poilue. Pétiole 8–25 mm de long. Fruit tomenteux 
Salix reticulata L. – Saule réticulé
Cp; 1–4 cm — subalpin–alpin;
combes à neige riches en calcaire, pierriers humides
; Arabidion caerulae, Thlaspion rotundifolii; Arctico-alpin
SaliReti Carp 1.tif
Face inférieure des feuilles verte, glabre. Pétiole 1–5 mm de long. Fruit glabre   ► 3
3 (2)
Feuilles orbiculaires, 1–1,5 fois aussi longues que larges, à bord finement crénelé-denté. Rameaux lignifiés souterrains, rampants et radicants, seules les jeunes pousses et les feuilles apparaissant à la surface 
Salix herbacea L. – Saule herbacé
G-Cp; 2–8 cm — alpin;
combes à neige humides, plutôt pauvres en calcaire, pierriers riches en humus
; Salicion herbaceae; Arctico-alpin
SaliHerb Lf 1.tif
Feuilles obovales à de rhomboïdales allongées, tronquées, entier, rarement un peu denticulé à la base. Rameaux lignifiés aériens, étalés au sol   ► 4
4 (3)
Feuilles les plus grandes dépassant 12 mm de long, obtuses ou échancrées à l'extrémité, munies de 4–6 paires de nervures latérales. Chatons femelles à 8–20 fleurs, à pétiole de 5–15 mm de long. Chaton mâle à pétiole de 2–5 mm de long 
Salix retusa L. – Saule à feuilles émoussées
Cp; 10–30 cm — (montagnard–) subalpin–alpin;
combes à neige riches en calcaire, pelouses de montagne, pierriers
; Arabidion caerulae, Thlaspion rotundifolii, Seslerion; Europe centrale et méridionale
SaliRetu Lf 1.tif
Feuilles les plus grandes ne dépassant généralement pas 10 mm de long, rarement échancrées à l'extrémité, munies de 2–4 paires de nervures latérales. Chatons femelles à 2–10 fleurs, presque sessile. Chaton mâle presque sessile 
Salix serpillifolia Scop. – Saule à feuilles de serpolet
Cp; 10–20 cm — (subalpin–) alpin;
pelouses rocheuses pionnières, pierriers, alluvions
; Drabo-Seslerion, Elynion, Drabion hoppeanae, Arabidion caerulae; Europe méridionale
SaliSerp Lf 1.tif
5 (1)
Arbustes ou arbres à rameaux dressés ou étalés   ► 6
Saules pleureurs : arbres ornementaux à rameaux pendants. rarement échappé des jardins 
Salix babylonica aggr.
a
Jeunes rameaux jaunâtres. Pétiole glanduleux 
Salix ×sepulcralis Simonk. – Saule pleureur
5–10 (–20) m — Origine : Japon; néophyte cultivé
Jeunes rameaux rouge brunâtre. Pétiole non glanduleux 
Salix babylonica L. – Saule pleureur
6 (5)
Feuilles étroitement lancéolées, (6–)8–20 fois plus longues que larges. Face inférieure des feuilles munie d'une dense pilosité la rendant grise ou argentée. Bord des feuilles enroulé, entier ou tout au plus munie de petites dents éparses   ► 7
Feuilles lancéolées à ovales, généralement pas plus de 6 fois plus longues que larges   ► 8
7 (6)
Feuilles à face inférieure tomenteuse, densément couverte de poils crépus, mate, non soyeuse. Face supérieure coriace, à nervation en creux. Ovaires glabres 
Salix elaeagnos Scop. – Saule drapé
Ph-P; –16 m — collinéen–montagnard (–subalpin);
rives, saulaies, alluvions, forêts alluviales
; Salicion elaeagni, Alnion incanae, Salicion albae; Europe centrale et méridionale
SaliElea Carp 1.tif
Face inférieure des feuilles soyeuse, brillante (poils parallèle aux nervures latérales). Face supérieure des feuilles non coriace, à nervation ± plate. Ovaires poilus 
Salix viminalis L. – Saule des vanniers
Ph-P; 2–4 (–10) m — collinéen–montagnard;
rives des cours d'eau, saulaies, forêts alluviales
; Salicion albae, Salicion elaeagni; Eurasie
SaliVimi Carp 1.tif
8 (6)
Feuilles oblongues à lancéolées, dentées et à plus grande largeur en dessus de la moitié, entières à la base, totalement glabres sur les deux faces, mates, à face inférieure glauque, noircissant à la dessiccation. Stipules toujours absentes. Feuilles et bourgeons souvent opposés 
Salix purpurea L. – Osier rouge, Saule pourpre
–6 m —
rives des cours d'eau, saulaies humides, alluvions
; Salicion elaeagni, Salicenion waldsteinianae, Alnion incanae
SaliPurp Carp 1.tif
Feuilles différente. Stipules manquantes ou bien développées. Feuilles et bourgeons jamais opposés   ► 9
9 (8)
Rameaux rouge foncé, ceux de (1–)2–3 ans presque toujours pruineux-bleuâtres. Sous-écorce (liber) jaune 
Salix daphnoides Vill. – Saule pruineux
Ph-P; –10 m — (collinéen–) montagnard (–subalpin);
rives, saulaies, forêts alluviales
; Salicion elaeagni, Alnion incanae; Europe centrale
SaliDaph Carp 1.tif
Jeunes rameaux non pruineux   ► 10
10 (9)
Pétiole muni de glandes sessiles près de la jonction du limbe. Feuilles largement lancéolées à lancéolées, souvent longuement acuminées, régulièrement dentées. Nervation non creusée   ► 11
Salix Glands 1.tif
Pétiole non glanduleux   ► 15
11 (10)
Pétiole muni de 2–5 paires de glandes sessiles près de la jonction du limbe. Jeunes feuilles visqueuses et à odeur balsamique. Feuilles glabres, à bords munis de nombreuses dents terminées par une petite glande saillante, à face supérieure vert foncé et très brillante, à face inférieure verte. Etamines 5 
Salix pentandra L. – Saule laurier
Ph-P; –12 m — (collinéen–) subalpin;
saulaies humides, rives des cours d'eau, marais
; Salicenion waldsteinianae, Alnion incanae, Salicion cinereae; Eurasie
SaliPent Fl 2.tif
Pétiole muni de 1(–2) paires de glandes sessiles près de la jonction du limbe. Jeunes feuilles ni visqueuses, ni odorantes. Feuilles glabres ou poilues, à dents terminées par une glande subsessile   ► 12
12 (11)
Ecorce du tronc s'exfoliant par plaques (nouvelle écorce couleur cannelle). Feuilles denticulées, complètement glabres, oblongues à elliptiques munies d'une pointe courte. Stipules toujours clairement développées. Etamines 3 
Salix triandra L. – Saule à trois étamines
Ph-P; –5 m — collinéen–montagnard (–subalpin);
alluvions riches en calcaire, saulaies
; Salicion elaeagni, Salicion albae; Eurasie
SaliTria Fl 2.tif
Ecorce du tronc ne s'exfoliant pas. Feuilles glabres ou poilues, étroitement lancéolées à lancéolées ou ovales-lancéolées munies d'une longue pointe effilée. Stipules non développées, ou seulement de 3–5 mm de long   ► 13
13 (12)
Feuilles à face inférieure densément velues-soyeuses, brillantes (± glabrescentes en fin d'été), à face supérieure ± éparsement soyeuses, rarement totalement glabrescentes. Rameaux fermes, insérés à angle aigu, à poils apprimés vers l'extrémité. Ovaires glabres 
Salix alba L. – Saule blanc
P; –20 m — collinéen (–montagnard);
forêts alluviales, rives
; Salicion albae; Eurasie
SaliAlba Carp 1.tif
Feuilles à face inférieure à pilosité éparses ou glabres, à face supérieure ± glabre à totalement glabre   ► 14
14 (13)
Feuilles à face inférieure munies de poils appliqués épars, souvent totalement glabrescentes en cours de saison, à face supérieure ± glabre. Rameaux fermes à cassants, insérés à angle aigu ou étalés, glabrescents, un peu poilus vers l'extrémité et vers l'axe des bourgeons. Ovaires glabres. Ancien nom : Salix ×rubens (désormais invalide) 
Salix ×fragilis L. – Saule fragile
P; –15 m — collinéen (–montagnard);
rives des cours d'eau, forêts alluviales
; Salicion albae; Europe, Asie occidentale; néophyte
SaliFrag Carp 1.tif
Feuilles totalement glabres sur les deux faces (aussi à l'état jeune). Rameaux cassants, insérés à angle étalé, complètement glabres. Ancien nom : Salix fragilis (désormais invalide) 
Salix euxina I. V. Belyaeva – Saule de l'Euxin, Saule boule
15 (10)
Feuilles toujours glabres (aussi à l'état jeune), à face supérieure glauque, mate, < 4 cm de long. Bord des feuilles enroulé, entier   ► 16
Feuilles ne présentant pas cet ensemble de caractères   ► 17
16 (15)
Arbuste à rameaux aériens couchés à ascendants. Nervures latérales des feuilles séchées à face supérieure ± saillantes. Ovaires poilus 
Salix caesia Vill. – Saule bleuâtre
Ph; 30–100 cm — subalpin–alpin;
saulaies à humidité variable, caillouteuses, alluvions, abords des sources, bords des ruisseaux
; Salicenion waldsteinianae; Alpes
SaliCaes Carp 1.tif
Arbuste nain à base souterraine lignifiée, rampante et radicante, à rameaux latéraux dressés-ascendants. Nervures latérales des feuilles séchées à face supérieure ± plates ou creusées. Ovaires glabres 
Salix myrtilloides L. – Saule à feuilles de myrtille
Cp; 30–50 cm — montagnard;
saulaies marécageuses, à humidité souvent variable
; Salicion cinereae; Eurosibérie
SaliMyrt Carp 2.tif
17 (15)
Petits arbustes < 50 cm. Feuilles < 4 cm de long, à face inférieure non glauque, poilues sur les deux faces, ± glabrescentes à l'état adulte, vert concolore sur le s deux faces, brillantes   ► 18
Ensemble de caractères ne correspondant pas   ► 19
18 (17)
Bord des feuilles entier (rarement muni de quelques dents glanduleuses). Feuilles à face inférieure plus fortement brillante que sur la face supérieure, densément soyeuse à l'état jeune, devenant ± glabrescentes ensuite, ne restant généralement que ciliées sur le bord 
Salix alpina Scop. – Saule des Alpes
Ph; 10–30 cm — subalpin–alpin;
alluvions riches en calcaire, saulaies, pelouses de montagne
; Salicenion waldsteinianae; Alpes orientales
SaliBrev Carp 1.tif
Bord des feuilles densément et finement denté, ou au moins densément glanduleux. Feuilles souvent fortement glabrescentes (ne restant généralement poilues que sur la nervure centrale sur face inférieure), ou plus densément poilue sur la face supérieure que sur la face inférieure. (S. foetida se distingue par ses feuilles glauques et mates sur la face inférieure.) Ovaires poilus 
Salix breviserrata Flod. – Saule à dents courtes
Ph; 20–30 cm — subalpin–alpin;
saulaies à humidité variable, pierriers, moraines
; Salicenion waldsteinianae; Europe méridionale
SaliBrev Carp 1.tif
19 (17)
Feuilles adultes à face inférieure poilue (pilosité dense à éparses, au moins sur les nervures)   ► 20
Feuilles adultes à face inférieure complètement glabre ou tout au plus avec quelques poils épars (chez S. foetida et S. waldsteiniana tout au plus à poils appliqués vers l'extrémité)   ► 31
20 (19)
Petits arbustes de 0,1–1(–1,8) m de hauteur. Face inférieure des feuilles blanches grisâtre mate à soyeux argenté. Stipules généralement non développées ou tout au plus longues de 2–3(–5) mm, lancéolées   ► 21
Arbustes ou arbres de (0,5–)2–10 m de hauteur. Stipules généralement développées, longues de 3–10 mm, généralement ± semicordées   ► 25
21 (20)
Arbuste rampant à base souterraine lignifiée et radicante, seules les rameaux latéraux dressés-ascendants. Etages collinéen et montagnard   ► 22
Arbustes à rameaux aériens ascendants à dressés. Etages subalpin à alpin   ► 24
22 (21)
Feuilles 4–10 fois plus longues que larges, à plus grande largeur vers la moitié ou en dessous. Bord des feuilles entier (rarement denté), plat ou enroulé 
Salix rosmarinifolia L. – Saule à feuilles de romarin
Feuilles 2–4 fois plus longues que larges, à plus grande largeur vers la moitié ou au dessus. Bord des feuilles entier à dents espacées, généralement enroulé   ► 23
23 (22)
Feuilles généralement ≥ 2,5 fois plus longues que larges, à face supérieure glabrescente ou peu poilue. Ovaires poilus. Plante de marais 
Salix repens L. – Saule rampant
Cp; –0.5 m — collinéen–montagnard (–subalpin);
bas-marais riches en calcaire, buissons marécageux
; Salicion cinereae, Caricion davallianae; Europe
SaliRepe Carp 1.tif
Feuilles généralement ≤2,5 fois plus longues que larges, à face supérieure restant ± munies de poils soyeux. Plantes de la côte sur sol sableux, très rarement comme plante d'ornement en Suisse 
Salix arenaria L. – Saule argenté
24 (21)
Face inférieure des feuilles densément blanche-tomenteuse, mate (soyeuses luisantes uniquement dans leur jeunesse), non cireuse. Face supérieure des feuilles devenant généralement rapidement complètement glabre et vert luisant, plus rarement duveteuse et mate. Ecailles nettement bicolores, à large zone noirâtres à l'extrémité occupant presque la moitié de l'écaille. Etamines à filet glabre 
Salix helvetica Vill. – Saule de Suisse
Ph; 0.5–1.5 m — subalpin–alpin;
saulaies pauvres en calcaire, à humidité souvent variable
; Salicenion waldsteinianae; Alpes, Pyrénées
SaliHelv Stam 1.tif
Face inférieure des feuilles ± densément velues-soyeuses, un peu luisantes, munie d'une couche cireuse blanchâtre sous les poils. Face supérieure des feuilles velue-soyeuses, à longs poils appliqués persistants généralement jusqu'en fin de saison, mate, glauque. Ecailles presque entière pâle, souvent un peu rougeâtre à l'extrémité ou sur le bord. Etamines à filet velu à la base 
Salix glaucosericea Flod. – Saule glauque
Ph; –0.7 m — subalpin–alpin;
saulaies pauvres en calcaire, à humidité souvent variable
; Salicenion waldsteinianae; Alpes
SaliGlau Stam 1.tif
25 (20)
Bois des rameaux de 2–4 ans présentant des stries longues de 6–30 mm sous l'écorce (généralement nombreuses et bien visibles)   ► 26
Bois des rameaux de 2–4 ans sans stries sous l'écorce ou à stries atteignant au maximum 3–6 mm de long (stries alors peu marquées et éparses)   ► 28
26 (25)
Feuilles à face supérieure glabre, à face inférieure gris pâle densément couverte d'une couche de cire, munie de poils crépus sur la nervure principale, une partie de ces poils devenant rouge brunâtre dès l'été. Feuilles noircissant à la dessiccation. Ovaires glabres à peu poilus 
Salix apennina A. K. Skvortsov – Saule des Apennins
Ph; 1.5–4 m — collinéen–subalpin;
saulaies humides, marais
; Salicion cinereae; Apennins
SaliApen Carp 2.tif
Feuilles à face supérieure glabre ou à poils épars courts grisâtre, à face inférieure duveteuse (rarement glabrescente). Feuilles ne noircissant pas à la dessiccation. Ovaires poilus à tomenteux   ► 27
27 (26)
Feuilles tout au plus deux fois plus longues que larges, à face supérieure fortement rugueuses. Rameaux d'1–2 ans glabres ou éparsement duveteux. Ovaires poilus 
Salix aurita L. – Saule à oreillettes
Ph; –2 m — collinéen–subalpin;
buissons humides, marais, forêts marécageuses
; Salicion cinereae, Alnion glutinosae, Betulion pubescentis; Europe
SaliAuri Carp 1.tif
Feuilles 2–4 fois plus longues que larges, à face supérieure peu rugueuse. Rameaux d'1–2 ans gris-veloutés. Ovaires poilus 
Salix cinerea L. – Saule cendré
Ph; 1.5–4 m — collinéen–montagnard;
buissons humides, forêts marécageuses
; Salicion cinereae, Alnion glutinosae, Betulion pubescentis; Eurasie
SaliCine Carp 1.tif
28 (25)
Face inférieure des feuilles pruineuse, mais généralement verte à l'extrémité (occasionnellement entièrement vertes), munie de quelques poils ± droits sur les nervures ou sur l'ensemble du limbe (tous les poils argentés, ne devenant pas brun rougeâtre). Nervures peu saillantes. Feuilles noircissant à la dessiccation. Ovaires poilus 
Salix myrsinifolia Salisb. – Saule noircissant
2–5 m — collinéen–subalpin; Eurosibérie
SaliMyrs Carp 1.tif
Face inférieure des feuilles sans pointe verte, munie principalement de poils crépus. Nervures généralement clairement saillantes. Feuilles noircissant rarement à la dessiccation   ► 29
29 (28)
Feuilles généralement < 2 fois plus longues que larges, orbiculaires à elliptiques, à plus grande largeur en dessous ou vers la moitié, la plupart ne dépassant pas 9 cm de long et avec moins de 15 paires de nervures latérales. Ovaires poilus 
Salix caprea L. – Saule marsault
Ph-P; –9 m — collinéen–subalpin (–alpin);
forêts pionnières riches en substances nutritives, à humidité souvent variable, buissons, rives
; Sambuco-Salicion, Fraxinion; Eurasie
SaliAppend Carp 1.tif
Feuilles généralement ≥ 2 fois plus longues que larges, obovales à obovales-lancéolées, à plus grande largeur généralement en dessus de la moitié, certaines feuilles dépassant 9 cm de long et munies de plus de 15 paires de nervures latérales   ► 30
30 (29)
Rameaux peu noueux, rapidement glabrescents, ceux de l'année duveteux, ceux de l'année précédente glabres ou presque glabres. Feuilles rugueuses (nervation en creux à face supérieure). Feuilles adultes à face inférieure glauques, densément à éparsement poilues. Feuilles ne noircissant pas à la dessiccation. Réseaux de nervures à réticulation très fine. Stipules longues de 5–10 mm, semicordées à réniformes. Ovaires poilus 
Salix appendiculata Vill. – Saule à grandes feuilles
Ph-P; –6 m — (collinéen–) montagnard–subalpin;
buissons à humidité variable, rives, forêts pionnières, lisières
; Alnenion viridis, Alnion incanae, Salicenion waldsteinianae, Sambuco-Salicion; Europe centrale
SaliAppend Carp 1.tif
Rameaux fortement noueux, ne devenant glabrescents que dans la 2e ou la 3e année ; rameaux de l'année blancs-tomenteux, ceux de l'année précédente duveteux. Feuilles plates (nervation à peine creusée à la face supérieure). Feuilles adultes à face inférieure bleuâtre pâle, duveteuses. Feuilles noircissant légèrement à la dessiccation. Réseaux de nervure à réticulation grossière. Stipules longues de 2–3(–5) mm, ovales-lancéolées obliques 
Salix laggeri Wimm. – Saule de Lagger
Ph; 1–2 (–3) m — subalpin;
saulaies pauvres en calcaire, à humidité souvent variable, brousses d'aune vert
; Salicenion waldsteinianae; Alpes centrales
SaliLagg Carp 1.tif
31 (19)
Feuilles mates sur les deux faces, à face supérieure vert pâle, à face inférieure vert blanchâtre à glauque. Marge entière dans le quart supérieur, puis finement et régulièrement dentée. Feuilles minces. Réseaux de nervures à réticulation très fine. Jeunes rameaux clairement barbus à la base. Chatons particulièrement grands, dépassant généralement 6 mm de large, les femelles atteignant 8 cm de long. Ovaires toujours complètement glabres 
Salix hastata L. – Saule hasté
Ph; 0.5–1.5 m — montagnard–subalpin (–alpin);
saulaies fraiches, à humidité souvent variable, pâturages de montagne, brousses d'aune vert
; Salicenion waldsteinianae, Caricion ferrugineae, Alnenion viridis; Eurosibérie
SaliHast Carp 1.tif
Feuilles clairement bicolores, à face supérieure (légèrement) brillante, à face inférieure toujours glauque. Marge crénelée ou dentée sur son ensemble (rarement entière). Feuilles minces ou fermes. Réseaux de nervure à réticulation grossière. Jeunes rameaux non barbus (seulement chez S. starkeana duveteux)   ► 32
32 (31)
Arbuste bas ne dépassant généralement pas 50 cm de haut, atteignant rarement 1 m de haut. Feuilles minces, entières ou dentées, longues d'environ 3 cm, poilue au début puis complètement glabrescentes, à face supérieure brillante, à face inférieure pruineuse, mate. Stipules bien développées, rhomboïdales à semiréniformes, grossièrement glanduleuses. Jeunes pousses duveteuses. Ovaires blanc- à gris-tomenteux 
Salix starkeana Willd. – Saule blanchissant
20–100 cm — montagnard;
marais, près à humidité variable
; Calluno-Genistion, Molinion, Salicion cinereae
Ensemble de caractères ne correspondant pas   ► 33
33 (32)
Face inférieure des feuilles pruineuse, mais à pointe verte (occasionnellement entièrement vertes), légèrement poilues seulement sur les nervures ou sur l'ensemble du limbe. Face supérieure peu luisante. Feuilles adultes ± minces et tendres, généralement noircissant à la dessiccation. Rameaux à poils veloutés, parfois aussi ± glabres. Ovaires glabres ou légèrement poilus 
Salix myrsinifolia Salisb. – Saule noircissant
2–5 m — collinéen–subalpin; Eurosibérie
SaliMyrs Carp 1.tif
Face inférieure des feuilles sans pointe verte, pruineuse sur l'ensemble du limbe. Feuilles adultes un peu épaisses et coriace, complètement glabres sur les deux faces, ne noircissant pas à la dessiccation (sauf S. glabra). Rameaux glabres   ► 34
34 (33)
Feuilles à face supérieure très fortement brillante, à face inférieure fortement pruineuse. Bord des feuilles ± régulièrement dentées en scie. Feuilles noircissant à la dessiccation. Ovaires glabres 
Salix glabra Scop. – Saule glabre
Ph; 0.5–1.5 m — montagnard–subalpin;
saulaies riches en calcaire, à humidité souvent variable
; Salicenion waldsteinianae; Alpes orientales
SaliGlab Carp 1.tif
Feuilles à face supérieure brillante, à face inférieure peu pruineuse à fortement pruineuse. Feuilles ne noircissant pas à la dessiccation. Ovaires poilus   ► 35
35 (34)
Feuilles petites, longues de 1–3(–4) cm, elliptiques pointue à largement lancéolées, glabrescentes sur le tard et à face inférieure souvent couverte de long poils épars appliqués. Bord des feuilles densément et fortement denté en scie, à dents munie d'une glande pâle bien visible. Stipules ovales-lancéolées, glanduleuses, longues de 0,5–3 mm 
Salix foetida DC. – Saule fétide
Ph; –1.5 m — subalpin–alpin;
saulaies à humidité variable, rives, alluvions
; Salicenion waldsteinianae, Epilobion fleischeri; Alpes, Pyrénées
SaliFoet Carp 1.tif
Feuilles généralement plus grandes, longues de (2–)3–9 cm, à face inférieure rapidement glabrescente. Bord des feuilles entier ou à dents espacées, chez S. waldsteiniana à dents terminées par une petite glande peu visible   ► 36
36 (35)
Stipules généralement présentes, longues de 2–5 mm, semicordées. Feuilles longues de 3–9 cm à base arrondie ou obtuse. Pétiole long de 6–20 mm. Bord des feuilles ± grossièrement denté en scie à crénelé ou presque entier 
Salix ×hegetschweileri Heer – Saule d'Hegetschweiler
Ph; 1–3 m — (montagnard–) subalpin;
rives des cours d'eau à humidité variable, plutôt pauvres en calcaire, saulaies
; Salicenion waldsteinianae; Alpes
SaliHege Carp 1.tif
Stipules absentes ou peu développées, atteignant 1 mm de long. Feuilles à base généralement cunéiforme, rarement arrondie. Pétiole long de (2–)4–6(–8) mm   ► 37
37 (36)
Bord des feuilles à dents espacées, glanduleuses (petites glandes foncées peu visibles), sur les rejets incisés-dentés, les feuilles inférieures souvent presque entières. Feuilles longues de 2–5 cm, à face inférieure glabre mais souvent munie de longs poils appliqués vers l'extrémité, elliptiques à obovales à ovales-lancéolées. Nervures latérales des feuilles séchées saillantes sur la face supérieure 
Salix waldsteiniana Willd. – Saule de Waldstein
Ph; 0.4–2 m — subalpin;
saulaies humides, alluvions, pierriers, brousses d'aune vert
; Salicenion waldsteinianae, Alnenion viridis; Europe centrale et sud-est
SaliWald Carp 2.tif
Bord des feuilles entier ou à dents espacées et peu marquées. Feuilles longues de 3–6 cm, à face inférieure glabre, obovales-lancéolées à largement lancéolées. Nervures latérales des feuilles séchées plates ou un peu en creux sur la face supérieure 
Salix bicolor Willd. – Saule à deux couleurs
Ph; –3 m — montagnard–subalpin;
saulaies humides, rives, alluvions
; Salicenion waldsteinianae; Alpes centrales
SaliBico Carp 1.tif