Rumex

From FloraWiki - le wiki sur la Flore Suisse
Jump to: navigation, search

(Genre)

Rumex (Rumex, Oseille)
By: Stefan Eggenberg
Info Flora, Flora Helvetica
Geographic Scope: Suisse — Source: Flora Helvetica — Collaboration limited to: Team Flora HelveticaContributors: Anne-Laure Maire
1
Feuilles à lobes pointus à la base (hastées ou sagittées). Attention: Rumex nivalis a parfois seulement des feuilles ovales   ► 2
Feuilles d'une autre forme (atténuées, tronquées ou cordées à la base)   ► 7
2 (1)
Tige nue ou portant 1–2 feuilles. Limbe des feuilles basales 1–2 fois aussi long que large, sagitté ou ovales, un peu charnu (comparer avec Oxyria). Plante verte 
Rumex nivalis Hegetschw. – Rumex des neiges
H; 10–30 cm — alpin;
pierriers humides, riches en calcaire, combes à neige
; Arabidion caerulae; Alpes orientales
Tige portant généralement plusieurs feuilles   ► 3
3 (2)
Feuilles généralement toutes pétiolées. Tépales externes dressés à maturité, les internes sans granule calleux   ► 4
Feuilles supérieures sessiles. Tépales réfléchis à maturité, les internes munis d'un granule calleux   ► 5
4 (3)
Feuilles largement ovales, obtuses, environ aussi longues que larges, vert grisâtres, souvent à pruine glauque. Tépales internes orbiculaires, longs d'environ 5 mm 
Rumex scutatus L. – Rumex à écussons
H; 20–50 cm — collinéen–subalpin;
pierriers, rochers, murs
; Petasition officinalis, Stipion calamagrostis, Galeopsion segetum, Androsacion vandellii; Europe, Asie sud-ouest
RumeScut1.tif
Feuilles hastées, nettement plus longues que larges, aigües, glauques ou pourprées, à oreillettes souvent étalées ou dirigées vers l'avant. Inflorescence non feuillée, lâche, à rameaux latéraux dressés 
Rumex acetosella L. – Rumex petite oseille
H; 10–30 cm — collinéen–subalpin;
sols secs, argileux ou sablonneux, non calcaires, essarts, tourbières
RumeAcetosella1.tif
a
Tépales internes soudés au fruit (ne se détachant pas au frottement), à nervation marquée. Fruit mature long d'environ 1 mm 
Rumex acetosella subsp. pyrenaicus (Lapeyr.) Akeroyd – Petite oseille angiocarpe
H; 10–30 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
végétations pionnières pauvres en calcaire
; Sedo-Veronicion; Origine : Méditerranée
Tépales internes entourant le fruit mais non soudés à celui-ci (détachables au frottement), à nervation peu marquée. Fruit mature long de 1–1,5 mm 
Rumex acetosella L. subsp. acetosella – Petite oseille
H; 10–30 cm — collinéen–subalpin;
végétations pionnières pauvres en calcaire, pelouses maigres, brousses d'arbustes nains
; Sedo-Veronicion, Sedo-Scleranthion, Calluno-Genistion; Eurosibérie, Amérique du Nord
5 (3)
Inflorescence dense. Rameaux latéraux de l'inflorescence divisés en nombreux ramuscules courts. Feuilles caulinaires supérieures très étroites, à oreillettes étalées 
Rumex thyrsiflorus Fingerh. – Rumex à fleurs en thyrse
H; 30–100 cm — collinéen;
terrains vagues secs et chauds, terrains ferroviaires, pelouses sèches un peu rudérales
; Dauco-Melilotion, Convolvulo-Agropyrion; Eurosibérie; arrivé naturellement (vraisemblablement)
RumeThyr1.tif
Inflorescence lâche. Rameaux latéraux de l'inflorescence non ou peu divisés   ► 6
6 (5)
Feuilles inférieures larges de 4–5 cm, 1–2 fois aussi longues que larges, les oreillettes obtuses. Ochréa entier, aigu. Feuilles minces, à nervation nette, les basales à 5–7 nervures 
Rumex alpestris Jacq. – Rumex alpestre
H; 30–100 cm — montagnard–subalpin (–alpin);
mégaphorbiaies fraiches, prés de montagne, reposoirs
; Adenostylion, Polygono-Trisetion, Rumicion alpini; Eurosibérie
RumeAlpe1.tif
Feuilles inférieures jusqu'à 10 fois plus longues que larges, sagittées, les oreillettes aigües. Ochréa frangé ou denté. Feuilles coriaces, à nervation peu marquée 
Rumex acetosa L. – Rumex oseille
H; 30–100 cm — collinéen–subalpin;
prés gras
; Arrhenatherion, Polygono-Trisetion; Eurosibérie
RumeAcetosa1.tif
7 (1)
Tépales internes tous dépourvus de granule calleux (structure gonflée ronde au milieu du tépale)   ► 8
Au moins 1 des tépales internes pourvu d'un granule calleux   ► 10
8 (7)
Feuilles basales arrondies ou atténuées en pétiole, pouvant atteindre 35 cm de long. Feuilles ondulées-crépues au bord, les nervures latérales s'écartant avec un angle de 45°. Tépales internes nettement plus larges que longs 
Rumex longifolius DC. – Rumex à longues feuilles
H; 60–150 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
zones rudérales à humidité variable, bords des chemins, fossés
; Arction; Eurosibérie; néophyte
RumeLong1.tif
Feuilles basales en coeur ou tronquées à la base. Divisions intérieures du périgone plus longues que larges   ► 9
9 (8)
Feuilles basales arrondies-ovales, obtuses, 1–1,5 fois plus longues que larges. Tépales plus longs que larges, entiers ou sinués-dentés, réticulés. Pédicelle fructifère épaissi sous le fruit. Feuilles supérieures pétiolées. Plante alpine 
Rumex alpinus L. – Rumex des Alpes
H; 50–150 cm — (montagnard–) subalpin (–alpin);
reposoirs, mégaphorbiaies, ourlets herbacés riches en substances nutritives
; Rumicion alpini; Europe centrale et méridionale
RumeAlpi1.tif
Feuilles basales elliptiques ou largement lancéolées, 1,5–2,5 fois plus longues que larges. Tépales internes longs de 6–8 mm à la fructification, plus longs que larges, entiers ou sinués-dentés, réticulés. Pédicelle fructifère non épaissi sous le fruit. Feuilles supérieures sessiles. Plante de basse altitude 
Rumex aquaticus L. – Rumex aquatique
H; 50–150 cm — collinéen–montagnard;
rives des cours d'eau riches en calcaire, fossés
; Phalaridion; Eurosibérie
RumeAqua1.tif
10 (7)
Tépales internes nettement dentés à maturité. Les dents les plus longues atteignant au minimum la moitié de la largeur du tépale (observer si possible plusieurs fleurs à maturité du fruit)   ► 11
Tépales internes à bord entier ou faiblement denté. Les dents beaucoup plus courtes que la moitié de la largeur du tépale   ► 14
11 (10)
Plante vivace. Feuilles basales et feuilles caulinaires inférieures cordées à la base   ► 12
Plante annuelle ou bisannuelle. Feuilles basales et feuilles caulinaires inférieures régulièrement atténuées en pétiole   ► 13
12 (11)
Rameaux latéraux de l'inflorescence dressés-étalés, non ramifiés. Seulement les verticilles floraux inférieurs munis d'une bractée. Feuilles basales grandes, généralement longues de 10–30 cm et 2 fois plus longues que larges. Tépales internes triangulaires, plus longs que larges, dentés, souvent rouges, au moins 1 d'entre eux à granule calleux oblong et aigu 
Rumex obtusifolius L. – Rumex à feuilles obtuses
H; 50–120 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
zones rudérales à humidité variable, ourlets herbacés riches en substances nutritives, prés gras
; Agropyro-Rumicion, Aegopodion + Alliarion, Arction, Arrhenatherion; Europe
RumeObtu1.tif
Rameaux de l'inflorescence étalés-divariqués, ramifiés. Inflorescence divariquée (uniquement chez cette espèce !). Verticilles floraux tous munis de bractées. Feuilles basales longues de 5–15 cm, environ 3 fois plus longues que larges, souvent à rétrécissement en dessous du milieu (panduriforme). Tépales internes allongés, longuement dentés, longs de 4–6 mm, chacun muni d'un grand granule calleux pointu 
Rumex pulcher L. – Rumex élégant
H; 20–60 cm — collinéen–montagnard;
ourlets herbacés secs et chauds, bords des chemins, zones rudérales
; Onopordion; Europe occidentale, Méditerranée
RumePulc1.tif
13 (11)
Inflorescence très dense, les verticilles floraux se touchant parfois, jaune or à maturité. Pédicelles fins, filiformes, souples. Dents des tépales internes plus longues que la largeur du tépale 
Rumex maritimus L. – Rumex maritime
T; 20–80 cm — collinéen–montagnard;
végétations pionnières humides, riches en substances nutritives, rives
; Bidention; Eurosibérie
RumeMari1.tif
Inflorescence lâche, les verticilles floraux espacés, brune à rougeâtre à maturité. Pédicelles épais, raides. Dents des tépales internes environ aussi longues que la largeur du tépale (la largeur sans les dents) 
Rumex palustris Sm. – Rumex des marais
H.ha-T; 20–80 cm — collinéen–montagnard;
zones rudérales humides, rives riches en substances nutritives
; Bidention; Eurosibérie; néophyte
RumePalu1.tif
14 (10)
Feuilles inférieures très grandes, atténuées à la base, longues de (30–)40–80 cm, planes, la largeur maximale environ au milieu. Inflorescence très grande, à branches généralement ramifiées. Tépales internes triangulaires-ovales 
Rumex hydrolapathum Huds. – Rumex géant
H; 100–200 cm — collinéen (–montagnard);
rives riches en substances nutritives, magnocariçaies
; Phalaridion, Magnocaricion; Europe
RumeHydr1.tif
Feuilles inférieures tronquées ou arrondies à la base mais non atténuées en pétiole, longues de (5–)10–40 cm, la plus grande largeur plutôt en dessous du milieu   ► 15
15 (14)
Tépales internes larges seulement de 1–1,5 mm, étroits, oblongs, à peine plus larges que le granule calleux. Granule calleux seulement sur 1 tépale ou sur les 3   ► 16
Tépales internes larges de 4–10 mm, orbiculaires, plus de 2 fois plus larges que le granule calleux. Granule calleux seulement sur 1 tépale ou sur les 3   ► 17
16 (15)
Les 3 tépales internes munis d'un granule calleux. Pédicelle environ aussi long que le périgone. Verticilles floraux ainsi très compacts (nom !), la plupart munis d'une bractée. Feuilles inférieures de formes variables, grandes ou petites (aussi panduriformes) 
Rumex conglomeratus Murray – Rumex aggloméré
H; 30–70 cm — collinéen–montagnard;
végétations pionnières humides, riches en substances nutritives, pelouses piétinées, forêts alluviales
; Agropyro-Rumicion, Bidention, Fraxinion; Eurasie
RumeCong1.tif
Un seul tépale interne muni d'un granule calleux. Pédicelle 2 fois plus long que le périgone. Verticilles floraux ainsi lâches. Seuls les verticilles inférieurs munis d'une bractée 
Rumex sanguineus L. – Rumex sanguin
H; 40–80 cm — collinéen–montagnard;
ourlets herbacés humides, riches en substances nutritives, forêts alluviales
; Convolvulion, Fraxinion; Europe, Asie sud-ouest
RumeSang1.tif
17 (15)
Feuilles environ 3 fois plus longues que larges, planes ou un peu ondulées, vert clair. Un seul tépale interne muni d'un granule calleux. Plante pouvant atteindre 2 m de haut 
Rumex patientia L. – Rumex patience
H; 50–200 cm — collinéen;
zones rudérales sèches et chaudes, bords des chemins
; Onopordion; Méditerranée orientale; néophyte
RumePati1.tif
Feuilles inférieures 4–8 fois plus longues que larges, ondulées-crépues. Un tépale interne muni d'un grand granule calleux, les 2 autres d'un petit granule. Plante ne dépassant généralement pas 1,5 m de haut   ► 18
18 (17)
Tépales internes entiers. Nervation à maillage ± rond 
Rumex crispus L. – Rumex crépu
H-H.ha; 40–100 (–150) cm — collinéen–subalpin;
bords des chemins humides, terrains piétinés, prés et pâturages
; Agropyro-Rumicion, Calthion; Origine : Eurasie (?)
RumeCris1.tif
Tépales internes à dents longues de 0,5–1 mm. Nervation à maillage rond au centre puis oblong, rayonnant. Généralement peu de fruits matures 
Rumex ×pratensis Mert. & W. D. J. Koch – Rumex des prés, Oseille des champs
H; 40–100 cm — collinéen–montagnard;
bords de chemins, prairies et pâturages
;
Hybride Rumex obtusifolius × R. crispus, relativement fréquent. Méconnu et souvent non détecté