Ranunculus

From FloraWiki - le wiki sur la Flore Suisse
Jump to: navigation, search

(Genre)

Ranunculus (Renoncule)
By: Stefan Eggenberg
Info Flora, Flora Helvetica
Geographic Scope: Suisse — Source: Flora Helvetica — Collaboration limited to: Team Flora Helvetica — Status: 22.04.2019Contributors: Anne-Laure Maire
1
Sépales 3(–4). Pétales 8–10. Tige étalée, portant généralement après la floraison des bulbilles subsphériques aux aisselles des feuilles inférieures. Feuilles suborbiculaires en coeur 
Ranunculus ficaria L. – Ficaire
G; 5–30 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
forêts de feuillus fraiches, buissons, forêts alluviales
; Fagetalia, Fraxinion, Lunario-Acerion, Aegopodion + Alliarion; Eurasie
a
Plante formant des bulbilles, surtout après la floraison. Fleurs larges de 1,5–2,5 cm. Akènes souvent avortés 
Ranunculus ficaria L. subsp. ficaria – Ficaire
G; 5–20 cm —
taxon tétraploïde (2n=32)
RanuFicaFica1.tif
Plante ne formant pas de bulbilles. Fleurs larges de 2–4 cm. Akènes généralement bien développés 
Ranunculus ficaria subsp. fertilis Laegaard – Ficaire fertile
G; 10–30 cm —
taxon diploïde (2n=16)
Sépales 5. Pétales généralement 5   ► 2
2 (1)
Fleurs blanches ou rougeâtres   ► 3
Fleurs jaunes   ► 16
3 (2)
Plante aquatique à feuilles submergées divisées en lanières filiformes (rarement avec seulement des feuilles flottantes moins finement divisées)   ► 4
Plante terrestre ou des rives   ► 10
4 (3)
Absence de feuilles submergées filiformes   ►► 8
Ranunculus peltatus subsp. baudotii (Godr.) C. D. K. Cook
Présence de feuilles submergées filiformes   ► 5
5 (4)
Feuilles submergées bien développées longues de 10–50 cm, plus longues que leurs entrenoeuds. Segments filiformes parallèles, flasques, se regroupant lorsque la plante est sortie de l'eau   ► 6
RanunculusPinselig1.tif
Feuilles submergées plus courtes que les entrenoeuds moyens et inférieurs. Segments filiformes généralement étalés, restant étalés ou se regroupant lorsque la plante est sortie de l'eau   ► 7
6 (5)
Feuilles submergées longues de 15–50 cm, ramifiées au maximum 4 fois. Feuilles recouvrant nettement les feuilles suivantes sur la tige. Jamais de feuilles flottantes. Réceptacle glabre 
Ranunculus fluitans Lam. – Renoncule flottante
Ah-H.ha; –6 m — collinéen;
eaux lentes, riches en substances nutritives
; Ranunculion fluitantis; Europe occidentale
Feuilles submergées longue de maximum 10 cm, ramifiées plus de 4 fois. Feuilles recouvrant seulement un peu les feuilles suivantes sur la tige 
Ranunculus penicillatus (Dumort.) Bab. – Renoncule pénicillée
Ah-H.ha; –6 m — collinéen–montagnard;
eaux riches en calcaire, lentes
; Ranunculion fluitantis; Europe
7 (5)
Feuilles submergées raides, restant étalées une fois sortie de l'eau. Contour des feuilles suborbiculaire. Akènes à peine carénés 
Ranunculus circinatus Sibth. – Renoncule en crosse
Ah-H.ha; –1 m — collinéen–montagnard;
eaux calmes riches en calcaire
; Nymphaeion; Europe, Asie occidentale
RanuCirc1.tif
Feuilles submergées sorties de l'eau à segments se regroupant en pinceau (se regroupant souvent que partiellement chez R. peltatus subsp. baudotii  ► 8
RanunculusPinselig1.tif
8 (7)
Plante munie de feuilles flottantes 
Ranunculus aquatilis aggr. – Renoncule aquatique
Ah-H.ha; –2 m — collinéen (–montagnard); Cosmopolite
a
Fleurs larges de 1–1,8 cm. Fossettes nectarifères (à la base des pétales) orbiculaires. Pédicelle fructifère plus court que la feuille flottante qui lui est opposée 
Ranunculus aquatilis L. – Renoncule aquatique
Ah-H.ha; 10–150 cm — collinéen–montagnard;
eaux calmes riches en calcaire
; Potamion, Nymphaeion; Cosmopolite
Fleurs larges de 2–3 cm. Fossettes nectarifères piriformes. Pédicelle fructifère plus long que la feuille flottante qui lui est opposée 
Ranunculus peltatus Schrank – Renoncule peltée
Ah-H.ha; 10–60 cm — collinéen;
eaux calmes pauvres en calcaire, végétations flottantes
; Nymphaeion; Europe
Akènes glabres, munis d'une aile membraneuse dans le haut (bien visible sur les fruits matures). Feuilles submergées sorties de l'eau à segments regroupés en pinceau 
Ranunculus peltatus Schrank subsp. peltatus
eaux douces
Akènes non ailés, poilus au moins à l'état jeune. Feuilles submergées sorties de l'eau à segments ne se regroupant que partiellement 
Ranunculus peltatus subsp. baudotii (Godr.) C. D. K. Cook
eaux saumâtres
; néophyte
Plante dépourvue de feuilles flottantes   ► 9
9 (8)
Réceptacle cylindrique à maturité des fruits, portant 50–100 akènes. Akènes matures glabres, longs d'environ 1 mm, tachés au sommet. Pédicelle fructifère long de de 3–5 cm 
Ranunculus rionii Lagger – Renoncule de Rion
Ah-H.ha; –1 m — collinéen;
étangs riches en calcaire, lacs
; Potamion; Eurasie
Réceptacle sphérique-ovoïde, portant 5–40 akènes. Akènes glabres ou poilus, longs de 1,3–2 mm, rarement tachés. Pédicelle fructifère long de 1–4 cm 
Ranunculus trichophyllus Chaix – Renoncule lâche, Renoncule à feuilles chevelues
Ah-H.ha; –1 m — collinéen–alpin;
eaux calmes et eaux lentes
a
Plante vigoureuse, radicante aux noeuds inférieurs uniquement. Akènes 15–35, un peu pubescents-rudes 
Ranunculus trichophyllus Chaix subsp. trichophyllus – Renoncule lâche
Ah-H.ha; collinéen–subalpin;
eaux calmes riches en calcaire, plutôt pauvres en substances nutritives, cours d'eau lents
; Potamion, Ranunculion fluitantis, Fontinalidion antipyreticae; Eurasie, Amérique du Nord
Plante grêle, radicante à la plupart des noeuds. Akènes 5–16, glabres. Plante cléistogame (florissant souvent sous l'eau !) 
Ranunculus trichophyllus subsp. eradicatus (Laest.) C. D. K. Cook – Renoncule déracinée
Ah-H.ha; subalpin–alpin;
lacs de montagne, rives lacustres
; Littorellion, Potamion; Arctico-alpin
10 (3)
Feuilles indivises, entières   ► 11
Feuilles divisées   ► 12
11 (10)
Feuilles linéaires-lancéolées, glabres, vert glauque mat, à nervures principales parallèles. Fleurs larges de 2–3 cm, souvent à quelques pétales mal développés 
Ranunculus kuepferi Greuter & Burdet – Renoncule plantain
H; 5–20 cm — (subalpin–) alpin;
pelouses de montagne maigres, pauvres en calcaire
; Nardion, Caricion curvulae; Europe centrale et sud-ouest
Feuilles ovales en coeur, velues au moins à la base et au bord, vert foncé luisant, à nervures principales arquées. Fleurs larges de 1,5–2,5 cm 
Ranunculus parnassiifolius L. – Renoncule à feuilles de parnassie
H; 5–15 cm — alpin;
pierriers schisteux riches en calcaire
; Thlaspion rotundifolii; Pyrénées, Alpes;
Seule la sous-espèce subsp. heterocarpus P. Küpfer est présente en Suisse
12 (10)
Plante haute de 20–130 cm. Plante rameuse, multiflore   ► 13
Plante haute de 5–15(–20) cm. Fleurs 1–5   ► 14
13 (12)
Divisions des feuilles découpées jusqu'à la base, les médianes presque pétiolées. Pédoncules poilus. Tige à rameux étalés et généralement écartés les uns des autres de plus de 45° 
Ranunculus aconitifolius L. – Renoncule à feuilles d'aconit
H; 20–60 cm — (collinéen–) montagnard–subalpin (–alpin);
prés mouillés riches en substances nutritives, mégaphorbiaies humides
; Calthion, Adenostylion; Europe centrale et méridionale
RanuAcon1.tif
Feuilles à divisions soudées à la base, divisions médianes sans pétiole. Pédoncules glabres. Tige à rameaux dressés et généralement écartés les uns des autres de moins de 45° 
Ranunculus platanifolius L. – Renoncule à feuilles de platane
H; 50–130 cm — (montagnard–) subalpin;
mégaphorbiaies modérément humides, forêts de montagne
; Adenostylion, Alnenion viridis, Lunario-Acerion; Europe
RanuPlat1.tif
14 (12)
Sépales densément velus de poils brun rougeâtre, présents jusqu'à maturité des fruits, de même pour les pétales. Tige, pétiole et pétales souvent teintés de rouge. Feuilles charnues, triséquées, les divisions pennatifides 
Ranunculus glacialis L. – Renoncule des glaciers
H; 5–20 cm — alpin;
pierriers pauvres en calcaire, moraines
; Androsacion alpinae; Euro-arctique et alpin
Sépales glabres ou faiblement pubescents, promptement caducs, de même pour les pétales   ► 15
15 (14)
Plante glabre. Feuilles épaisses, luisantes, à 3–5 divisions planes, incisées-dentées à l'extrémité, paraissant bidimensionnelles 
Ranunculus alpestris L. – Renoncule alpestre
H; 5–15 cm — (montagnard–) subalpin–alpin;
pelouses de montagne humides, riches en calcaire, combes à neige
; Arabidion caerulae, Thlaspion rotundifolii, Seslerion; Europe centrale et méridionale
Plante velue-laineuse à l'état jeune, glabrescente. Feuilles épaisses, mates, fortement incisées, à divisions un peu repliées, paraissant ainsi tridimensionnelles 
Ranunculus seguieri Vill. – Renoncule de Séguier
H; 5–15 cm — alpin;
pierriers riches en calcaire, riches en matériel fin, crêtes
; Thlaspion rotundifolii, Drabion hoppeanae; Alpes, Apennins
16 (2)
Feuilles vert glauque, pruineuses, un peu coriaces, la caulinaire inférieure orbiculaire ou réniforme, dentée ou à 3–5 dents aigües à l'extrémité, au maximum brièvement pétiolée   ► 17
Feuilles non glauques-pruineuses ni coriaces, entières ou divisées, si orbiculaires-réniformes alors longuement pétiolées   ► 18
17 (16)
Feuilles basales absentes à la floraison. Tige portant au dessus du milieu une grande feuille orbiculaire à réniforme, finement dentée, large de 4–8 cm, et au dessus quelques feuilles plus petites 
Ranunculus thora L. – Renoncule thora
H; 10–25 (–40) cm — montagnard–subalpin (–alpin);
pelouses de montagne sèches, riches en calcaire, pierriers, brousses de pin couché
; Seslerion, Ericion, Petasition paradoxi; Europe centrale et méridionale
Plantes fleuries à 1–2 feuilles basales. Feuille caulinaire inférieure pétiolée, largement réniforme, large de 2–3 cm, à l'extrémité à 3–5 dents ou à lobes aigus 
Ranunculus hybridus Biria – Renoncule hybride
H; 5–15 cm — alpin;
pelouses de montagne riches en calcaire, rocheuses, rochers
; Seslerion, Drabo-Seslerion; Alpes sud-est
18 (16)
Feuilles indivises, étroites, généralement entières   ► 19
Feuilles divisées, parfois les basales indivises   ► 22
19 (18)
Tige dressée, ferme   ► 20
Tige couchée ou ascendante   ► 21
20 (19)
Plante haute de 5–25 cm, ramifiée, la base entourée d'un manchon de fibres dense. Akènes granuleux, sans bordure, réunis en infrutescence ovale à cylindrique 
Ranunculus gramineus L. – Renoncule graminée
H; 5–25 cm — collinéen–montagnard;
pelouses sèches riches en calcaire, steppes rocheuses
; Stipo-Poion; Europe occidentale
Plante haute de 50–130 cm, fortement ramifiées. Feuilles pouvant atteindre 25 cm de long. Fleurs larges de 2–4 cm. Akènes lisses, muni d'une bordure 
Ranunculus lingua L. – Renoncule langue
G; 50–150 cm — collinéen (–montagnard);
étangs, rives lacustres, fossés
; Phragmition, Magnocaricion; Eurasie
21 (19)
Tige ascendante, souvent presque dressée, non radicante ou radicante aux noeuds inférieurs seulement. Feuilles longuement pétiolées, ovales, les supérieures lancéolées, à oreillettes ciliées. Fleurs larges de (0,8–)1–1,5 cm. Akènes à bec court et non recourbé 
Ranunculus flammula L. – Renoncule flammette
H; 15–75 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
fossés à humidité variable, prés mouillés, bords des chemins, marais
; Calthion, Bidention, Caricion davallianae, Caricion fuscae; Eurosibérie, Amérique du Nord
Tige entièrement couchée et radicante, arquée entre les entrenoeuds. Feuilles linéaires-lancéolées, souvent à oreillettes non ciliées. Fleurs larges de 0,6–1 cm. Akènes à bec recourbé en crochet 
Ranunculus reptans L. – Renoncule radicante
H; 5–50 cm — collinéen–subalpin;
végétations pionnières à humidité variable, rives lacustres
; Littorellion, Nanocyperion; Eurosibérie, Amérique du Nord
22 (18)
Akènes jusqu'à 100 en infrutescence allongée-cylindrique. Tige creuse, sillonnée, glabre, fortement ramifiée. Fleurs petites, jaune clair 
Ranunculus sceleratus L. – Renoncule vénéneuse
T; 10–90 cm — collinéen (–montagnard);
champs riches en substances nutritives, à humidité variable, bords des chemins, rives, fossés
; Bidention; Eurasie
Akènes par 4–30 en infrutescence sphérique. Tige au maximum un peu creuse à la base   ► 23
23 (22)
Sépales rabattus contre le pédoncule   ► 24
Ranunculus Kelch 1.tif
Sépales étalés, non rabattus   ► 25
Ranunculus Kelch 2.tif
24 (23)
Diamètre des fleurs 2–3 cm. Tige à poils appliqués dans le haut et étalés dans le bas, élargie en bulbe à la base. Akènes non calleux 
Ranunculus bulbosus L. – Renoncule bulbeuse
H; 10–50 cm — collinéen–subalpin;
pelouses mi-sèches riches en calcaire, ourlets herbacés
; Mesobromion, Geranion sanguinei; Europe
RanuBulb1.tif
Diamètre des fleurs 1–1,5(–2) cm. Tige à poils étalés, non épaissie à la base. Akènes munis de callosités 
Ranunculus sardous Crantz – Renoncule sarde
H.ha-T; 10–30 cm — collinéen (–montagnard);
bords des chemins à humidité variable, champs, végétations pionnières
; Bidention, Agropyro-Rumicion; Méditerranée
RanuSard1.tif
25 (23)
Akènes 4–30, épineux ou calleux   ► 26
Akènes nombreux, non épineux   ► 28
26 (25)
Akènes munis de callosités (papilles) terminées par une soie crochue. Feuilles réniformes, pétiolées, lobées et dentées, longues d'environ 1–2 cm. Fleurs larges de 5–7 mm 
Ranunculus parviflorus L. – Renoncule à petites fleurs
T; 15–30 cm — collinéen;
bords de chemins, végétations rudérales
; Polygonion avicularis; Méditerranée, Europe occidentale; néophyte
RanuParv1.tif
Akènes épineux   ► 27
27 (26)
Akènes 4–8, à épines atteignant 3 mm. Feuilles inférieures triséquées, à divisions profondément incisées. Division médiane des feuilles caulinaires pétiolulée. Fleurs larges de 10–15 mm 
Ranunculus arvensis L. – Renoncule des champs
T; 20–60 cm — collinéen–montagnard;
champs riches en calcaire, bords des chemins
; Caucalidion; Méditerranée; archéophyte
RanuArve1.tif
Akènes 12–30, épines atteignant environ 1 mm. Tige épaisse, creuse. Feuilles inférieures longues de 2–3 cm, triséquées, à divisions crénelées-dentées. Fleurs larges de 10–12 mm 
Ranunculus muricatus L. – Renoncule hérissée
T; 5–35 cm — collinéen;
végétations rudérales sur sol à humidité variable, rives riches en substances nutritives
; Méditerranée; néophyte
RanuMuri1.tif
28 (25)
Akènes velus. Feuilles basales par 2–4, à contour orbiculaire à réniforme, très différentes des feuilles caulinaires, celles-ci palmatipartites, à segments linéaires, ressemblant ainsi à un verticille de feuilles. Fleurs souvent à pétales mal développés 
Ranunculus auricomus aggr. – Renoncule tête d'or
H; 20–60 cm —
forêts alluviales à humidité variable, ourlets herbacés humides
; Fraxinion, Galio-Fagenion, Convolvulion; Eurosibérie;
L'agrégat comprend de nombreuses petites espèces apomictiques difficiles à déterminer
Akènes glabres. Feuilles basales ne différant pas autant des feuilles caulinaires. Fleurs généralement bien développées   ► 29
29 (28)
Tige haute seulement de 1–4 cm, généralement dépassée par les feuilles, uniflore. Fleurs larges de 4–9 mm. Akènes ne dépassant pas 1,5 mm. Plante alpine rare 
Ranunculus pygmaeus Wahlenb. – Renoncule naine
H; 1–5 (–10) cm — alpin;
combes à neige pauvres en calcaire
; Salicion herbaceae; Arctico-alpin
Plante plus haute. Fleurs dépassant 1 cm de large. Akènes dépassant 1,5 mm   ► 30
30 (29)
Pédoncules sillonnés   ► 31
Pédoncules non sillonnés   ► 34
31 (30)
Plante munie de stolons aériens. Tige rampante, arquée-ascendante. Feuilles basales glabres, triséquées, à division médiane longuement pétiolulée 
Ranunculus repens L. – Renoncule rampante
H; 10–50 cm — collinéen–subalpin;
bords des chemins riches en substances nutritives, à humidité souvent variable, terrains piétinés, bords des champs, rives
; Agropyro-Rumicion, Polygono-Chenopodion, Bidention; Eurasie
RanuRepe1.tif
Plante sans stolons. Feuilles à division médiane non pétiolulée ou à pétiole court (de maximum 5 mm) 
Ranunculus tuberosus aggr. – Renoncule des bois
a
Tige d'abord ascendante puis couchée à maturité, ramifiée et radicante à l'aisselle des feuilles. Feuilles basales et caulinaires tripartites à triséquées, les divisions incisées-dentées 
Ranunculus serpens Schrank – Renoncule serpent
H.ha; 10–20 cm — (collinéen–) montagnard–subalpin;
forêts de montagne humides, hautes herbes pionnières
; Lunario-Acerion, Adenostylion, Abieti-Fagenion, Abieti-Piceion; Europe méridionale
Tige dressée   ► b
b
Divisions des feuilles basales se chevauchant partiellement. Feuilles à 3–5 divisions atteignant presque la base, découpées en segments tous étroits, souvent tachées de clair. La division médiane un peu pétiolulée. Bec mesurant presque la moitié de l'akène, fortement enroulé 
Ranunculus polyanthemophyllus W. Koch & H. E. Hess – Renoncule à feuilles de polyanthème
H; 50–100 cm — collinéen (–montagnard);
pelouses mi-sèches, pelouses maigres à humidité variable
; Mesobromion, Molinion; Europe méridionale
RanuPoly1.tif
Divisions des feuilles basales ne se chevauchant pas. Feuilles triséquées, les divisions à 2–3 lobes, souvent tachées de clair. La division médiane non pétiolulée. Tige à poils étalés ou appliqués dans le bas. Bec de l'akène déjà fortement enroulé à l'état jeune 
Ranunculus tuberosus Lapeyr. – Renoncule des bois
H; 20–80 cm — collinéen–subalpin;
prés et pâturages frais, à humidité souvent variable, forêts claires
; Polygono-Trisetion, Caricion ferrugineae, Fagetalia; Europe
RanuTube1.tif
34 (30)
Tige densément couverte, aussi dans le haut, de poils étalés mous, fortement ramifiée, portant de nombreuses fleurs. Akènes à bec recourbé crochu. Feuilles vert-jaune, jusqu'à 15 cm de large, à poils mous étalés 
Ranunculus lanuginosus L. – Renoncule laineuse
H; 30–100 cm — (collinéen–) montagnard–subalpin;
forêts de feuillus modérément humides, riches en substances nutritives, forêts de montagne, hautes herbes
; Fagetalia, Lunario-Acerion, Adenostylion; Europe
RanuLanu1.tif
Tige à poils appliqués à glabre, présence possible de poils étalés à la base. Akènes à bec droit ou arqué   ► 35
35 (34)
Plante haute de 30–100 cm. Fleurs et réceptacle glabres. Tige fortement ramifiée, portant de nombreuses fleurs. Akènes à bec court et droit 
Ranunculus acris L. – Renoncule âcre
H; 30–100 cm —
prairies et pâturages gras
RanuAcri1.tif
a
Feuilles à division de 1er ordre elles-mêmes profondément divisées en segments étroits, ceux-ci beaucoup plus longs que larges et linéaires-lancéolés, les divisions divariquées, se chevauchant. Rhizome long seulement de 1 cm 
Ranunculus acris L. subsp. acris – Renoncule âcre
H; collinéen–subalpin (–alpin);
prés et pâturages riches en substances nutritives
; Arrhenatherion, Polygono-Trisetion, Cynosurion; Eurasie
Feuilles à divisions de 1er ordre largement rhomboïdales et divisées en segments un peu plus longues que larges, incisés-dentés, les divisions ni divariquées ni chevauchantes. Rhizome horizontal, long de 3–10 cm 
Ranunculus acris subsp. friesianus (Jord.) Syme – Renoncule de Fries
H; collinéen–subalpin (–alpin);
prés et pâturages riches en substances nutritives
; Arrhenatherion, Polygono-Trisetion, Cynosurion; Europe occidentale
Plante haute de 5–40 cm. Fleurs, base et sommet du réceptacle toujours velus. Tige pas ou peu ramifiée, portant 1–3 fleurs 
Ranunculus montanus aggr. – Renoncule des montagnes
H; 5–30 cm —
Au sein de ce groupe, les hybrides naturels sont rares
RanuMont2.tif
RanuMont1.tif
a
Jeunes feuilles encore pliées rabattues. Réceptacle entièrement velu. Filet des étamines poilus à la base. Partie supérieure du rhizome munie de poils fins blancs (loupe). Feuilles mates, à poils appliqués 
Ranunculus breyninus Crantz – Renoncule de la Raxalpe
H; 10–20 cm — (montagnard–) subalpin–alpin;
pelouses de montagne rocailleuses, riches en calcaire, pierriers
; Seslerion, Thlaspion rotundifolii; Europe centrale et méridionale
RanuBrey1.tif
Jeunes feuilles encore pliées dressées. Réceptacle velu à la base et au sommet, glabre au milieu. Filet des étamines glabre à la base. Rhizome glabre   ► b
b
Face inférieure des feuilles densément velues-soyeuses (au minimum 6 poils par mm2), mates, vert-jaune, tripartites, les divisions à largeur maximale en général en dessous du milieu. Lobes des divisions triangulaires, très aigus. Feuilles caulinaires non divisées jusqu'à la base. Bec 2–3 fois plus court que l'akène, fortement enroulé sur toute sa longeur 
Ranunculus villarsii DC. – Renoncule de Villars
H; 10–30 cm — subalpin–alpin;
pelouses de montagne maigres, pauvres en calcaire, brousses d'arbustes nains
; Nardion, Juniperion nanae; Alpes
RanuVill1.tif
Face inférieure des feuilles glabres ou à poils épars (au maximum 6 poils par mm2). Divisions des feuilles caulinaires en général plus larges au dessus de la moitié (contrôler plusieurs feuilles !), lobes des divisions obtus. Bec 2-3 fois plus court que l’akène et crochu à son extrémité ou bec > 3 fois plus court que l’akène   ► c
c
Feuilles caulinaires fortement et finement divisées, les divisions étroites, 7–15 fois plus longues que larges. Limbe entièrement glabre ou à quelques poils isolés. Akènes à bec très court, > 3 fois plus court que l’akène, replié, ne formant pas de crochet à l’extrémité 
Ranunculus carinthiacus Hoppe – Renoncule de Carinthie
H; 5–15 cm — montagnard–alpin;
pelouses de montagne rocailleuses, riches en calcaire
; Seslerion; Europe centrale et méridionale
RanuCari1.tif
Feuilles caulinaires moins fortement et finement divisées, les divisions moins de 7 fois plus longues que larges. Limbe vert foncé, souvent luisant et à pilosité lâche. Bec 2–3 fois plus court que l'akène, formant un net crochet à l'extrémité 
Ranunculus montanus Willd. – Renoncule des montagnes
H; 10–20 cm — (montagnard–) subalpin–alpin;
prés et pâturages de montagne frais, plutôt riches en substances nutritives
; Poion alpinae, Seslerion, Caricion ferrugineae, Arabidion caeruleae; Alpes
RanuMont1.tif