Pulmonaria

From FloraWiki - le wiki sur la Flore Suisse
Jump to: navigation, search

(Genre)

Pulmonaria (Pulmonaire)
By: Philippe Juillerat
Info Flora, Flora Helvetica
Geographic Scope: Suisse — Source: Flora Helvetica — Collaboration limited to: Team Flora HelveticaContributors: Anne-Laure Maire
1
Limbe des feuilles estivales à base cordée, arrondie ou brusquement contractée en un pétiole bien délimité. Feuilles munies de poils sétacés parsemés d'un tapis dense de tubercules aigus ou de poils sétacés courts ainsi que de quelques poils glanduleux. Lobes de la corolle largement étalés à nervation très marquée 
Pulmonaria officinalis aggr. – Pulmonaire officinale
kollin–subalpin;
La détermination des Pulmonaria requiert un examen attentif de la pilosité des feuilles à l'aide d'une forte loupe. Seule la pilosité des feuilles adultes des rejets (feuilles estivales) doit être prise en compte. Plusieurs types de poils peuvent être observés. Poils sétacés: poils à base nettement plus large qu'à l'apex, d'environ 3 mm de long ; Poils sétacés courts : poils sétacés d'environ 0,1–0,5 mm ; Tubercules aigus: poils sétacés ≤ 0,1 mm de long, soit 2–3x plus longs que larges ; Poils étalés: poils qui conservent la même épaisseur sur toute leur longueur, nettement plus étroits que les poils sétacés; Poils glanduleux : poils un peu plus épais que les poils étalés, munis d'une glande à leur apex
a
Limbe des feuilles estivales à base arrondie ou brusquement contractée en pétiole. Pétiole à peine plus large au contact du limbe. Indument principalement constitué de poils sétacés courts (>>). Feuilles à macules vert pâle peu nettes 
Pulmonaria helvetica Bolliger – Pulmonaire de Suisse
H; 20–60 cm — collinéen (–montagnard);
forêts de feuillus
; Carpinion betuli, Galio-Fagenion; Endémique
PulmHelv1.tif
Limbe des feuilles estivales largement ovale-lancéolé, à base cordée. Pétiole conservant la même largeur sur toute la longueur. Indument principal constitué de tubercules aigus. Feuilles maculées ou non   ► b
b
Feuilles estivales vert clair et nettement tachées de macules vert clair ou blanchâtres 
Pulmonaria officinalis L. – Pulmonaire officinale
H; 10–40 cm — collinéen–subalpin;
forêts de feuillus, forêts alluviales
; Carpinion betuli, Galio-Fagenion, Fraxinion; Europe centrale
Feuilles estivales vert foncé non maculées. Bord du limbe souvent légèrement ondulé 
Pulmonaria obscura Dumort. – Pulmonaire sombre
H; 10–30 cm — collinéen–montagnard;
forêts de feuillus, forêts alluviales
; Galio-Fagenion, Fraxinion, Carpinion betuli; Europe
Feuilles estivales elliptiques à étroitement lancéolées, insensiblement atténuées en pétiole. Il n'existe pas de délimitation nette entre le limbe et le pétiole. Feuilles munies de poils sétacés, étalé ou glanduleux, mais sans poils sétacés courts ou tubercules aigus. Lobes de la corolle ouverts en cloche à nervation peu apparente   ► 2
PulmMoll1.tif
2 (1)
Feuilles estivales étroitement lancéolées, 1,5-5 cm de largeur. Rapport longueur/largeur (pétiole compris) entre 6-9. Indument constitué de poils sétacés denses parsemés de quelques poils glanduleux, sans poils étalés. Corolle de couleur bleu azur vif en fin de floraison 
Pulmonaria australis (Murr) W. Sauer – Pulmonaire à feuilles étroites
H; 10–30 cm — montagnard–alpin;
forêts claires, ourlets herbacés, pelouses sèches
; Festucion variae, Trifolion medii; Europe
Feuilles estivales elliptiques à largement lancéolées, (4-)5-14 cm de largeur. Rapport longueur/largeur ≤ 6. Indument constitué de poils sétacés, poils glanduleux, avec ou sans poils étalés. Corolle de couleur bleu-violacé à violet en fin de floraison 
Pulmonaria mollis aggr. – Pulmonaire molle
H; 15–50 cm — kollin–subalpin; Europe centrale
PulmMoll1.tif
a
Feuilles estivales elliptiques à limbe plus rapidement contracté à la base qu'au sommet qui est plus effilé. Rapport longueur/largeur compris entre 3-4. Feuilles estivales soyeuses (varier l'angle d'observation). Indument constitué de poils sétacés épais arqués uniformément (en forme de sabre), de quelques poils glanduleux et d'un tomentum dense de poils étalés (>>). Inflorescence glanduleuses-visqueuses (colle au toucher) 
Pulmonaria mollis subsp. alpigena W. Sauer
H; 15–50 cm — kollin–subalpin; Adenostylion, Petasition officinalis, Convolvulion, Molinion; Europe centrale
PulmMoll1.tif
Feuilles estivales longuement lancéolées à limbe contracté de manière presque identique à la base et au sommet (forme lancéolée symétrique). Rapport longueur/largeur compris entre 4-6. Feuilles non soyeuses. Indument constitué de poils sétacés flexueux, de poils glanduleux, avec ou sans poils étalés. Inflorescence peu glanduleuse à nettement glanduleuse   ► b
PulmMoll2.tif
b
Feuilles estivales jamais maculées, à indument lâche constitué de poils sétacés peu flexueux, de poils étalés et de poils glanduleux (>>). Feuilles caulinaires supérieures à base arrondie au niveau de la tige. Inflorescence bien glanduleuse (colle souvent au toucher). 
Pulmonaria collina W. Sauer – Pulmonaire des collines
H; 10–40 cm — collinéen–montagnard;
ourlets thermophiles sec , forêts de feuillus claires
; Carpinion betuli, Berberidion; Europe centrale
PulmColl1.tif
Feuilles estivales souvent maculées de tâches vert pâle, à indument constitué de nombreux poils sétacés bien flexueux (souvent oblique au sommet, voire recourbés en crochet), de rares poils glanduleux, sans poils étalés (>>). Feuilles caulinaires supérieures embrassant partiellement la tige. Inflorescence un peu glanduleuse (ne colle pas au toucher)   ►► c
Pulmonaria montana Lej. – Pulmonaire des montagnes
H; 10–40 cm — kollin–montan; Europe centrale
PulmMont1.tif
c
Feuilles estivales à largeur de 5-10 cm, de couleur vert franc. Calice 10-15 mm de long 
Pulmonaria montana Lej. subsp. montana
H; 10–40 cm — kollin–montan; Trifolion medii; Europe centrale
Feuilles estivales à largeur de 4-6 cm, de couleur vert foncé. Calice 6-11 mm de long 
Pulmonaria montana subsp. jurana (Graber) W. Sauer – Pulmonaire du Jura