Polygonum

From FloraWiki - le wiki sur la Flore Suisse
Jump to: navigation, search

(Genre)

Polygonum (Renouée)
By: Stefan Eggenberg
Info Flora, Flora Helvetica
Geographic Scope: Suisse — Source: Flora Helvetica — Collaboration limited to: Team Flora HelveticaContributors: Anne-Laure Maire
1
Fleurs à plusieurs en épi, en glomérule ou en panicule   ► 2
Fleurs 1–3 à l'aisselle des feuilles. Plante annuelle. Tige couchée, atteignant 50(–100) cm de long. Feuilles glabres, étroitement ovales, longues de 1–4 cm. Pétiole un peu rétréci à la base. Ochréa à reflets argentés 
Polygonum aviculare aggr. – Renouée des oiseaux
T; 10–50 (–100) cm, de long — collinéen–montagnard (–subalpin);
chemins, champs, lieux incultes, entre les pavés
; Cosmopolite
a
Fruit à faces concaves. Tépales soudés sur 15–30 % de leur longueur   ► b
PolyAvic fr 1.tif
Fruit à faces convexes, 1 côté nettement plus étroit que les 2 autres. Tépales soudés sur 40–60 % de leur longueur   ► c
PolyAvic fr 2.tif
b
Feuilles vertes ou un peu glauques, larges de 5–20 mm, souvent obtuses (surtout les inférieures). Ochréa long de 4–8 mm, à nervures longitudinales peu marquées 
Polygonum aviculare L. – Renouée des oiseaux
T; 35–50 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
terrains piétinés, pavements, zones rudérales humides
; Polygonion avicularis, Saginion procumbentis, Bidention
PolyAvic1.tif
Feuilles vert grisâtre, larges de 2–10 mm, aigües. Ochréa long de 8–12 mm, à nervures longitudinales brunes bien marquées 
Polygonum rurivagum Boreau – Renouée des champs
T; 10–60 cm — collinéen;
champs, terrains rudéraux
PolyRuri1.tif
c
Feuilles ovales. Fruit long de 2–2,5 mm, mate, rugueux 
Polygonum arenastrum Boreau – Renouée des graviers
T; 30–50 cm — collinéen–montagnard;
terrains piétinés secs
; Polygonion avicularis
Feuilles étroites, lancéolées. Fruit long de 1,5–2 mm, luisant, lisse   ► d
d
Tépales soudés sur 50–60 % de leur longueur, étroitement appliqués au fruit. Etamines 5–6 
Polygonum calcatum Lindm. – Renouée à petits fruits
T; collinéen;
terrains rudéraux, bords de routes
Tépales soudés sur environ 40 % de leur longueur, étalés après la floraison, celui-ci trapu. Etamines 6–8 
Polygonum microspermum Boreau – Renouée des graviers
T; collinéen;
terrains rudéraux, terrains piétinés
2 (1)
Fleurs en panicules lâches, terminales ou latérales, formant un grand bouquet   ► 3
Fleurs en glomérules ou en épis ± espacés (en réalité des grappes spiciformes mais les fleurs à pédicelles très courts)   ► 4
3 (2)
Plante haute de 30–50(–80) cm. Feuilles lancéolées, longues de 3–15 cm. Ochréas clairs, étalés, poilus. Tige ramifiée. Feuilles inférieures pétiolées, les supérieures sessiles 
Polygonum alpinum All. – Renouée des Alpes
G; 30–50 (–80) cm — (montagnard–) subalpin;
prés de montagne riches en substances nutritives, brousses d'arbustes nains, buissons
; Polygono-Trisetion, Rhododendro-Vaccinion, Alnenion viridis; Eurasie
Plante haute de 1–2 m. Feuilles tronquées à la base, longues de 10–40 cm. Ochréas bruns foncés, ± glabres, les supérieures pouvant atteindre 5 cm de long, souvent plus longs que les entrenoeuds 
Polygonum polystachyum Meisn. – Renouée à épis nombreux
G; 100–200 cm — collinéen;
zones rudérales à humidité variable, terrains vagues
; Aegopodion + Alliarion, Arction; Origine : Himalaya; néophyte
4 (2)
Fleurs en courtes inflorescences globuleuses   ► 5
Fleurs en épis (grappes spiciformes)   ► 6
5 (4)
Inflorescences glomérulées terminales, portées par un pédoncule pouvant atteindre 4 cm de long. Feuilles largement ovales, presque sessiles, longues de 3–4 cm, souvent munies d'une tache foncée, teintées de rouge au bord 
Polygonum capitatum D. Don – Persicaria capitata
T; 10–20 cm — collinéen;
terrains rudéraux humides
; néophyte
PolyCapi1.tif
Fleurs en inflorescences glomérulées à l'aisselle des feuilles. Feuilles larges, brusquement rétrécies en pétiole ailé, le pétiole élargi à la base, embrassant 
Polygonum nepalense Meisn. – Renouée du Népal
T; 15–30 (–40) cm — collinéen; Asie sud-ouest; néophyte
PolyNepa1.tif
6 (4)
Plante haute de 1–3 m. Tige pouvant atteindre 1 cm d'épaisseur, à poils veloutés et étalés. Feuilles largement ovales, aigües, tronquées ou cordées à la base. Epis penchés, pouvant atteindre 10 cm de long 
Polygonum orientale L. – Renouée d'Orient
T; 100–300 cm — collinéen;
zones rudérales humides, plutôt pauvres en calcaire, ourlets herbacés
; Origine : Asie orientale; néophyte
PolyOrie1.tif
Plante atteignant au maximum 1 m de haut. Tige au maximum 0,5 mm d'épaisseur, non veloutée   ► 7
7 (6)
Tige (presque toujours) simple, à 1 épi terminal. Feuilles en rosette basale, peu de feuilles caulinaires. Styles 3, libres   ► 8
Tige ± ramifiée, portant plusieurs épis (parfois 1). Feuilles pour la plupart caulinaires, feuilles caulinaires plus grandes. Styles 2–3, soudés à la base   ► 9
8 (7)
Epi blanc, large de 8 mm, les fleurs inférieures remplacées par des bulbilles. Plante haute de 5–20(–30) cm. Feuilles à bord enroulé 
Polygonum viviparum L. – Renouée vivipare
H; 5–20 (–30) cm — (montagnard–) subalpin–alpin;
pelouses de montagne, brousses d'arbustes nains
; Nardion, Elynion, Caricion curvulae, Seslerion; Arctico-alpin
PolyVivi1.tif
Epi rose (rarement blanc), large de 1–2 cm, sans bulbilles. Plante haute de 30–80 cm. Feuilles à bord non enroulé 
Polygonum bistorta L. – Renouée bistorte
H; 30–80 (–100) cm — (collinéen–) montagnard–subalpin;
prés de montagne riches en substances nutritives, humides, prés mouillés, rives
; Polygono-Trisetion, Calthion, Petasition officinalis; Eurosibérie
PolyBist1.tif
9 (7)
Inflorescence dense, les fleurs se recouvrant les unes les autres, cylindrique, large de 6–15 mm. Feuilles souvent tachées de foncé   ► 10
Inflorescence lâche, les fleurs ne se recouvrant pas, étroite, large de 3–5 mm, souvent penchée. Feuilles sans tache foncée   ► 12
10 (9)
Feuilles arrondies à la base, souvent presque cordées. Pétiole inséré au dessus du milieu de l'ochréa. Forme aquatique flottante, forme terrestre couchée à ascendante, rarement dressée 
Polygonum amphibium L. – Renouée amphibie
Ah-G; 30–100 cm, forme terrestre — collinéen–montagnard (–subalpin);
rives lacustres, étangs, mares, fossés
; Nymphaeion, Agropyro-Rumicion; Cosmopolite
PolyAmph1.tif
Feuilles atténuées en pétiole. Pétiole inséré en dessous de la moitié de l'ochréa   ► 11
11 (10)
Ochréa scabre, bordé en haut de longs (2 mm) cils épais. Feuilles généralement munies d'une tache foncée. Fleurs et pédoncules non glanduleux. Fleurs roses, rarement blanc pur 
Polygonum persicaria L. – Renouée persicaire
T; 20–80 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
champs, terrains vagues, bords des chemins, rives
; Polygono-Chenopodion, Bidention, Agropyro-Rumicion; Cosmopolite
PolyPers1.tif
Ochréa non cilié sur le bord supérieur ou à cils très courts, peu visibles. Fleurs et pédoncules ± glanduleux. Fleurs vert blanchâtre à roses 
Polygonum lapathifolium L. – Renouée à feuilles de patience
T; 20–150 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
champs, terrains vagues, fossés
PolyLapa1.tif
a
Tige verte, à longs articles et relativement peu de noeuds (6–14). Epis épais (devenant larges de 8–10 mm), dressés, à fleurs roses ou blanches. Plante de endroits cultivés 
Polygonum lapathifolium subsp. pallidum (With.) Fr. – Persicaire pâle
T; 20–100 cm — collinéen–montagnard;
champs frais à humides
Tige parcourue de rougeâtre ou ponctuée de rouge, à articles courts et à nombreux noeuds (14–30). Epis fins (devenant larges de 6–8 mm), souvent penchés, à fleurs vertes. Plante des rives   ► b
b
Tige ascendante à dressée. Feuilles inférieures 4–8 fois plus longues que larges 
Polygonum lapathifolium L. subsp. lapathifolium – Renouée à feuilles de patience
T; 40–150 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
hautes herbes à humidité variable, riches en substances nutritives, rives, bords des chemins, zones rudérales
; Bidention; Cosmopolite
Tige couchée ou un peu ascendante. Feuilles inférieures 1–2 fois plus longues que larges, souvent presque orbiculaires. Tache de la feuille souvent très foncée, presque noire 
Polygonum lapathifolium subsp. brittingeri (Opiz) Jáv. – Renouée du Danube
T; 20–100 cm, de long — collinéen;
rives des cours d'eau riches en substances nutritives, rives lacustres, terrains vagues humides, alluvions
; Bidention; Europe centrale
12 (9)
Périgone très glanduleux (loupe !), tri- ou tétramère. Ochréa à quelques poil court (paraissant glabre, les poils longs seulement de 0,2 mm) et brièvement cilié sur le bord supérieur (cils longs de 0,5–2,5 mm). Fleurs blanc verdâtre. Saveur de poivre 
Polygonum hydropiper L. – Renouée poivre d'eau
T; 30–70 cm — collinéen–montagnard;
végétations pionnières humides, riches en substances nutritives, fossés, chemins forestiers, rives
; Bidention; Eurasie
PolyHydr1.tif
Périgone non ou à peine glanduleux, généralement pentamère. Ochréa à poils appliqués (longs de 0,5–2 mm), longuement cilié sur le bord supérieur (cils longs de 3–5 mm). Fleurs blanches ou roses. Saveur douce   ► 13
13 (12)
Feuilles 4–6 fois plus longues que larges, à largeur maximum au milieu (larges de 1–2,5 cm), nervures latérales marquées. Epis longs de 3–5 cm, généralement un peu pendants 
Polygonum mite Schrank – Renouée douce
T; 20–70 cm — collinéen–montagnard;
végétations pionnières humides, riches en substances nutritives, fossés, chemins forestiers
; Bidention; Europe
PolyMite1.tif
Feuilles 6–16 fois plus longues que larges, à bords parallèles au milieu (large de 0,5–1 cm), nervures latérales peu marquées. Epis pouvant atteindre 2,5 cm de long, généralement dressés 
Polygonum minus Huds. – Renouée fluette
T; 10–40 cm — collinéen–montagnard;
végétations pionnières humides, riches en substances nutritives, fossés, chemins forestiers
; Bidention; Eurasie
PolyMinu1.tif