Oxytropis

From FloraWiki - le wiki sur la Flore Suisse
Jump to: navigation, search

(Genre)

Oxytropis (Oxytropis)
By: Stefan Eggenberg
Info Flora, Flora Helvetica
Geographic Scope: Suisse — Source: Flora Helvetica — Collaboration limited to: Team Flora HelveticaContributors: Anne-Laure Maire
1
Fleurs jaunes ou blanches   ► 2
Fleurs violettes à bleu violet ou pourprées   ► 4
2 (1)
Tige dressée-ascendante, feuillée, laineuse. Feuilles à 9-13 paires de folioles. Inflorescences denses. Fleurs jaune clair 
Oxytropis pilosa (L.) DC. – Oxytropis poilu
H; 10–30 cm — collinéen–montagnard;
pelouses steppiques riches en calcaire, pinèdes
; Cirsio-Brachypodion, Stipo-Poion, Ononido-Pinion; Europe orientale, Asie occidentale
Tige très courte. Feuilles et pédoncules des inflorescences basaux   ► 3
3 (2)
Plante glanduleuse-visqueuse, à odeur de résine. Fleurs blanches. Feuilles à 15-25 paires de folioles 
Oxytropis fetida (Vill.) DC. – Oxytropis fétide
H; 5–15 cm — (subalpin–) alpin;
crêtes pierreuses, riches en calcaire, éboulis
; Drabion hoppeanae; Alpes occidentales
OxytFeti1.tif
Plante non glanduleuse, à poils courts. Fleurs jaune clair (rarement violet pâle). Feuilles à 10-15 paires de folioles. Étendard long de 15-20 mm. Gousses longues de 14-18 mm, à poils courts 
Oxytropis campestris (L.) DC. – Oxytropis champêtre
H; 5–15 cm — (subalpin–) alpin;
pelouses pierreuses, préfère le calcaire
; Seslerion, Elynion; Arctico-alpin
4 (1)
Fleurs longues de 15-20 mm. Tige à peine développée, feuilles toutes basales   ► 5
Fleurs longues de 10-13 mm. Présence d'une tige feuillée courte (généralement couchée-ascendante)   ► 6
5 (4)
Pédoncule de l'inflorescence à poils courts. Feuilles à poils épars, souvent presque glabres. Stipules soudées au pétiole. Gousses à loges peu marquées   ►► 3
Oxytropis campestris (L.) DC.
Pédoncule à poils soyeux-laineux denses et longs. Feuilles densément soyeuses, à 8-16 paires de folioles. Stipules soudées au pétiole seulement sur leur moitié. Gousses à 2 loges 
Oxytropis halleri W. D. J. Koch – Oxytropis de Haller
5–20 cm — collinéen–alpin;
pelouses sèches
; Europe centrale et méridionale
a
Pédoncule à poils épais de 1-2 mm, dressés-étalés (parfois appliqués). Feuilles à 8-11 paires de folioles 
Oxytropis halleri W. D. J. Koch subsp. halleri – Oxytropis de Haller
H; subalpin–alpin;
pelouses de montagne rocailleuses, riches en calcaire
; Elynion, Seslerion; Alpes, Pyrénées, Carpates
OxytHallHall1.tif
Pédoncule à poils épais de 2-3 mm, denses, étalés. Feuilles à 10-16 paires de folioles 
Oxytropis halleri subsp. velutina (Schur) O. Schwarz – Oxytropis velouté
H; collinéen–subalpin (–alpin);
pelouses steppiques riches en calcaire, pinèdes
; Cirsio-Brachypodion, Ononido-Pinion; Vallées sèches alpines
OxytHallVelu1.tif
6 (4)
Stipules soudées sur plus de la moitié (>>). Pétiole généralement vert. Dents du calice environ aussi longues que le tube. Gousses pendantes 
Oxytropis lapponica (Wahlenb.) J. Gay – Oxytropis de Laponie
H; 10–30 cm — (subalpin–) alpin;
pelouses des crêtes pierreuses, riches en calcaire
; Elynion, Drabion hoppeanae; Eurasie
OxytLapp1.tif
Stipules tout au plus un peu soudées à la base, sinon libres (>>). Pétiole vert ou pourpre. Dents du calice plus courtes que le tube. Gousses dressées ou étalées   ► 7
Oxytropis Stip 1.tif
7 (6)
Fleurs violet pâle, laiteuses. Pétiole généralement lavé de pourpre. Feuilles à 7-12 folioles, celles-ci longues de 2-7 mm. Dents du calice égalant au moins la moitié du tube (>>) 
Oxytropis helvetica Scheele – Oxytropis de Suisse
H; –10 cm — (subalpin–) alpin;
pelouses de montagne rocailleuses, riches en calcaire
; Seslerion, Elynion; Alpes occidentales
OxytHelv1.tif
Fleurs rouge intense à bleu-violet. Feuilles à 12-20 paires de folioles   ► 8
8 (7)
Pétioles pourpres. Dents du calice plus courtes que la moitié du tube (>>). Carpophore (à l'intérieur du calice) dépassant généralement le tube calicinal 
Oxytropis jacquinii Bunge – Oxytropis de Jacquin
H; 5–20 cm — (subalpin–) alpin;
pelouses de montagne rocailleuses, riches en calcaire, pierriers, crêtes
; Seslerion, Elynion, Drabion hoppeanae; Alpes orientales, Illyrie
OxytJacq1.tif
Pétioles verts. Dents du calice plus longues que la moitié du tube (>>). Folioles longues de 7-13 mm. Carpophore 2 fois plus court que le tube calicinal 
Oxytropis neglecta Ten. – Oxytropis d'Insubrie
H; subalpin–alpin;
rochers riches en calcaire, pelouses rocheuses
; Potentillion, Seslerion; Europe méridionale
OxytNegl1.tif