Orobanche

From FloraWiki - le wiki sur la Flore Suisse
Jump to: navigation, search

(Genre)

Orobanche (Orobanche)
By: Philippe Juillerat
Info Flora, Flora Helvetica
Geographic Scope: Suisse — Source: Flora Helvetica — Collaboration limited to: Team Flora HelveticaContributors: Anne-Laure Maire
1
Base du calice avec 1 bractée basale et 2 bractéoles latérales. Calice en cloche à 4–5 dents   ► 2
OrobSectOrob.tif
Base du calice avec 1 bractée basale et sans bractéole latérale. Calice divisé en 2 sépales latéraux, munis chacun de 2(–1) dents   ► 3
OrobSectTrion.tif
2 (1)
Tige généralement rameuse (parfois sous terre). Calice à 4 dents. Surtout sur Cannabis, Nicotiana, Solanum 
Orobanche ramosa L. – Orobanche rameuse
G.ha.ho; 15–25 cm — collinéen–montagnard;
zones rudérales sèches et chaudes, riches en calcaire, terrains vagues, champs
; Panico-Setarion, Fumario-Euphorbion; Méditerranée; archéophyte
Tige généralement non rameuse. Calice à 5 dents, la 5e petite (sur la face supérieure). Sur Achillea et Artemisia 
Orobanche purpurea aggr. – Orobanche violette
collinéen–montagnard (–subalpin);
prairies sèches
a
Anthères velues-laineuses. Stigmate blanc. 5e dent du calice très réduite (1/3 de la longueur des autres dents). Lobes inférieurs de la corolle habituellement arrondis. Sur Artemisia campestris 
Orobanche arenaria Borkh. – Orobanche des sables
G.ha.ho; 15–45 cm — collinéen–montagnard;
pelouses sèches riches en calcaire, steppes rocheuses
; Alysso-Sedion, Stipo-Poion; Méditerranée
Anthères glabres ou faiblement ciliées à l'extrémité, dans ce cas jamais velues-laineuses. Stigmate blanc ou jaunâtre. 5e dent du calice très réduite ou non. Lobes inférieurs de la corolle habituellement aigus   ► b
b
Stigmate blanc à l'anthèse. Inflorescence lâche avec moins de 2 fleurs/cm, comportant sur les individus normaux entre 10–22 fleurs. 5e dent du calice 1/3 de la longueur des autres dents. Sur Achillea, rarement sur Artemisia vulgaris 
Orobanche purpurea Jacq. – Orobanche violette, Orobanche pourpre
G.ha.ho; 15–45 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
zones rudérales sèches et chaudes, pelouses maigres, prés gras un peu rudéraux
; Convolvulo-Agropyrion, Arrhenatherion, Mesobromion; Méditerranée
Stigmate jaunâtre à l'anthèse. Inflorescence dense avec plus de 2 fleurs / cm, comportant sur les individus normaux entre (15–)20–55(–70) fleurs. 5e dent du calice 1/2–2/3 de la longueur des autres dents. Sur Artemisia campestris 
Orobanche bohemica Čelak. – Phélipée bleue
pelouses sèches
3 (1)
Corolle à face interne rouge sang brillante. Stigmate jaune détouré d'une bordure pourpre. Surtout sur Fabacées 
Orobanche gracilis Sm. – Orobanche grêle
G.ha.ho; 15–60 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
pelouses sèches riches en calcaire, ourlets herbacés ensoleillés
; Mesobromion, Seslerion, Geranion sanguinei; Méditerranée
OrobGrac1.tif
Corolle à face interne jamais rouge sang   ► 4
4 (3)
Corolle à poils glanduleux foncés (au moins les tubercules qui les supportent)   ► 5
Corolle à poils glanduleux clairs (au moins les tubercules qui les supportent) ou glabrescente   ► 6
5 (4)
Etamines insérées à 1–2 mm de la base du tube de la corolle. Odeur de girofle. Sur Thymus serpyllum 
Orobanche alba Willd. – Orobanche blanche
G.ha.ho; 10–30 cm — collinéen–subalpin (–alpin);
pelouses sèches riches en calcaire, pelouses rocheuses
; Alysso-Sedion, Xerobromion, Mesobromion; Eurasie
OrobAlba1.tif
Etamines insérées à 2–4 mm de la base du tube de la corolle. Pas ou peu odorant. Sur Carduus, Cirsium, Knautia ou Scabiosa 
Orobanche reticulata Wallr. – Orobanche réticulée
G.ha.ho; 30–80 cm — montagnard–subalpin;
pelouses de montagne rocailleuses, riches en calcaire, pierriers
; Seslerion, Stipion calamagrostis; Eurosibérie
OrobReti1.tif
6 (4)
Stigmate ordinairement brun pourpre ou violacé à l'anthèse, rarement rosé, ivoire blanchâtre en tout début de floraison ou chez les individus hypochromes)   ► 7
Stigmate jaune à jaune ocre à l'anthèse   ► 11
7 (6)
Etamines insérées à 1–2(–3) mm de la base du tube de la corolle. Forte odeur de girofle. Sur Rubiacées 
Orobanche caryophyllacea Sm. – Orobanche du gaillet
G.ha.ho; 20–50 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
pelouses sèches riches en calcaire, ourlets herbacés, pelouses rocheuses
; Mesobromion, Geranion sanguinei; Eurasie
OrobCary1.tif
Etamines insérées à 2–7 mm de la base du tube de la corolle   ► 8
8 (7)
Etamines à filet glabre ou presque glabre sous les anthères   ► 9
Etamines à filet poilu-glanduleux sous les anthères   ► 10
9 (8)
Etamines à filet poilu à la base seulement ou glabre. Inflorescence aussi ou plus longue que le reste de la tige. Corolle habituellement ≤ 16 mm. Surtout sur Trifolium, plus rarement sur autres Fabacées, Asteracées, Apiacées, Géraniacées etc. 
Orobanche minor Sm. – Orobanche du trèfle
G.ha.ho; 10–50 cm — collinéen (–montagnard);
prés gras riches en calcaire, modérément secs, ourlets herbacés
; Arrhenatherion, Trifolion medii; Origine : Méditerranée
OrobMino1.tif
Etamines à filet poilu environ jusqu'au milieu. Inflorescence plus courte que le reste de la tige. Corolle ≥ 16 mm. Sur Picris hieracioides 
Orobanche picridis F. W. Schultz – Orobanche de la picride
G.ha.ho; 15–70 cm — collinéen;
prés secs et chauds, ouverts, bords des chemins
; Dauco-Melilotion, Arrhenatherion; Europe méridionale
10 (8)
Sépales latéraux divisés presque jusqu'à la base en deux dents étroitement lancéolées (5 fois aussi longues que larges). Corolle jaune à lilas brunâtre. Lobe médian de la lèvre inférieure plus grand que les latéraux. Sur Teucrium 
Orobanche teucrii Holandre – Orobanche de la germandrée
G.ha.ho; 10–30 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
pelouses sèches riches en calcaire, rocheuses, pelouses rocheuses ensoleillées, pierriers
; Xerobromion, Stipion calamagrostis; Europe centrale et méridionale
OrobTeuc1.tif
Sépales latéraux divisés seulement jusqu'au 1/3 supérieur en deux dents largement triangulaires (1–2 fois aussi longues que larges). Corolle blanchâtre à jaune pâle, veinée de violet. Lobes de la lèvre inférieure subégaux. Sur Artemisia campestris 
Orobanche artemisiae-campestris Gaudin – Orobanche de l'armoise
G.ha.ho; 15–60 cm — collinéen–montagnard;
pelouses sèches, steppes rocheuses
; Sedo-Scleranthion, Stipo-Poion; Europe méridionale
11 (6)
Corolle à tube resserré sous l'extrémité (à observer dans le sens ventral-dorsal). Sur Hedera helix 
Orobanche hederae Duby – Orobanche du lierre
G.ha.ho; 15–30 cm — collinéen;
buissons secs et chauds, lisières, parcs
; Berberidion, Pruno-Rubion, Quercion pubescenti-petraeae; Méditerranée
OrobHede1.tif
Corolle à tube non resserré sous l'extrémité   ► 12
12 (11)
Etamines à filet glabre à la base, insérées à moins de 2 mm de la base du tube de la corolle. Sur Cytisus scoparius 
Orobanche rapum-genistae Thuill. – Orobanche du genêt
G.ha.ho; 25–60 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
buissons secs et chauds, pâturages maigres
; Sarothamnion, Nardion; Europe occidentale, ouest de l'Afrique du Nord
Etamines à filet nettement poilu dans le tiers inférieur et au-delà, insérées à plus de 2 mm de la base du tube de la corolle (sauf parfois chez O. alsatica subsp. libanotidis  ► 13
13 (12)
Corolle arquée surtout sous l'extrémité, ± coudée. Faiblement arquée à presque droite dans la partie médiane   ► 14
OrobLute1.tif
Corolle régulièrement et distinctement arquée   ► 15
OrobElat1.tif
14 (13)
Style poilu-glanduleux supérieurement. Corolle de 24–30 mm, jaune soutenu à jaune-brunâtre, plus rarement violacée. Tige nettement plus foncée que les fleurs. Sur Medicago ou Melilotus 
Orobanche lutea Baumg. – Orobanche jaune
G.ha.ho; 30–45 cm — collinéen–montagnard;
ourlets herbacés secs et chauds, riches en calcaire, buissons
; Geranion sanguinei, Trifolion medii; Eurasie
OrobLute1.tif
Style glabre. Corolle de 18–25 mm, blanchâtre à jaune blanchâtre, à peine plus pâle que la tige. Sur Aconitum lycoctonum 
Orobanche lycoctoni Rhiner – Orobanche de l'aconit
G.ha.ho; 15–40 cm — montagnard–subalpin;
mégaphorbiaies riches en calcaire, hêtraies à humidité de l'air élevée, ombragées , pierriers à humidité variable stabilisés
; Adenostylion, Abieti-Fagenion, Petasition paradoxi; Europe centrale et méridionale
15 (13)
Caractères suivants réunis : étamines à filet nettement glanduleux supérieurement, lèvre supérieure de la corolle entière à vaguement bilobée. Inflorescence dense et cylindrique se terminant par une pointe souvent aigüe même à maturité (due à la présence de boutons avortés). Sur Centaurea 
Orobanche elatior Sutton – Grande orobanche
G.ha.ho; 20–70 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
pelouses mi-sèches riches en calcaire, ourlets herbacés, prés gras secs
; Diplachnion, Arrhenatherion, Geranion sanguinei; Eurasie
OrobElat1.tif
Autre combinaison de caractères   ► 16
16 (15)
Dents du calice à 3 nervures ou moins. Plante des endroits ombragés et plutôt humides (sauf O. lucorum
Orobanche flava aggr.
alluvions, calcaricole
a
Etamines à filet poilu-glanduleux sous les anthères, insérées à 4–7 mm de la base du tube de la corolle. Style souvent dépassant de la corolle en fin de floraison et souvent enroulé-spiralé. Surtout sur Petasites paradoxus, plus rarement sur Adenostyles ou Tussilago 
Orobanche flava F. W. Schultz – Orobanche jaune clair
G.ha.ho; 15–40 cm — montagnard–subalpin;
pierriers à humidité variable, alluvions, ourlets herbacés
; Petasition paradoxi, Epilobion fleischeri, Petasition officinalis; Europe centrale et méridionale
Etamines à filet (sub)glabre sous les anthères, insérées à 2–4 mm de la base du tube de la corolle. Style ne dépassant pas distinctement de la corolle en fin de floraison, légèrement recourbé, non spiralé   ► b
b
Corolle blanchâtre à jaune blanchâtre. Stigmate ovoïde obscurément bilobé. Sur Aconitum lycoctonum 
Orobanche lycoctoni Rhiner
G.ha.ho; 15–40 cm — montagnard–subalpin;
mégaphorbiaies riches en calcaire, hêtraies à humidité de l'air élevée, ombragées , pierriers à humidité variable stabilisés
; Adenostylion, Abieti-Fagenion, Petasition paradoxi; Europe centrale et méridionale
Corolle jaune pâle à brunâtre. Stigmate nettement bilobé   ► c
c
Dents du calice à 2 nervures. Corolle brunâtre. Sur Berberis, rarement sur Rubus 
Orobanche lucorum F. W. Schultz – Orobanche de l'épine-vinette
G.ha.ho; 15–30 cm — (collinéen–) montagnard (–subalpin);
buissons secs et chauds, lisières
; Berberidion; Europe centrale et méridionale
Dents du calice à 1 nervure. Corolle jaune pâle. Sur Salvia glutinosa 
Orobanche salviae F. W. Schultz – Orobanche de la sauge
G.ha.ho; 20–30 cm — (collinéen–) montagnard (–subalpin);
forêts de ravins riches en hautes herbes, forêts alluviales
; Lunario-Acerion, Alnion incanae, Fagetalia; Europe méridionale
Dents du calice à plus de 3 nervures. Plante des endroits thermophiles et secs   ► 17
17 (16)
Bractées à base large de 5–7 mm. Sur Laserpitium 
Orobanche laserpitii-sileris Jord. – Orobanche du sermontain
G.ha.ho; 30–70 cm — collinéen–subalpin;
ourlets herbacés secs et chauds, hautes herbes, buissons
; Geranion sanguinei, Seslerion; Europe centrale et sud-est
Bractées à base large de 4–5 mm 
Orobanche alsatica Kirschl. – Orobanche d'Alsace
20–50 cm —
pelouses sèches, friches, lisières de buissons chaudes
a
Style densément poilu-glanduleux. Etamines insérées à 3–5 mm de la base du tube de la corolle. Sur Peucedanum 
Orobanche alsatica Kirschl. subsp. alsatica – Orobanche d'Alsace
G.ha.ho; collinéen–montagnard;
ourlets herbacés secs et chauds, riches en calcaire, pinèdes
; Geranion sanguinei, Erico-Pinion sylvestris; Eurasie
Style glabre ou à rares poils glanduleux. Etamines insérées à 1–3(–5) mm de la base du tube de la corolle. Sur Seseli 
Orobanche alsatica subsp. libanotidis (Rupr.) Tzvelev – Orobanche du séséli
G.ha.ho; 20–40 cm — collinéen–montagnard;
pelouses sèches, lisières de buissons chaudes