Myosotis

From FloraWiki - le wiki sur la Flore Suisse
Jump to: navigation, search
Myosotis (Myosotis)
By: Philippe Juillerat
Info Flora, Flora Helvetica
Geographic Scope: Suisse — Source: Flora Helvetica — Collaboration limited to: Team Flora Helvetica — Status: 22.04.2019Contributors: Anne-Laure Maire
1
Calice glabre ou à poils appliqués non crochus 
Myosotis scorpioides aggr.
a
Fleurs inférieures munies d'une bractée. Calice largement campanulé, divisé sur 2/5 de sa longueur. Présence de tiges florifères latérales partant dès la base. Plante annuelle à bisannuelle sans rejets stériles rampants 
Myosotis cespitosa Schultz – Myosotis gazonnant
T; 15–40 cm — collinéen–montagnard;
magnocariçaies, rives lacustres
; Magnocaricion; Eurosibérie
MyosCesp1.tif
Inflorescence généralement sans bractées. Calice étroitement campanulé, divisé sur moins des 2/5 de sa longueur. Au moins les tiges latérales inférieures stériles. Plante ordinairement vivace avec ou sans rejets stériles rampants   ► b
MyosScor1.tif
b
Plante haute au maximum de 10 cm, densément gazonnante. Corolle de 8–12 mm de ⌀. pédicelle plus court ou à peine plus long que le calice. Inflorescence à rarement plus de 2 cymes terminales. Tige cylindrique 
Myosotis rehsteineri Wartm. – Myosotis de Rehsteiner
H; 2–10 cm — collinéen;
rives lacustres graveleuses
; Littorellion; Alpes
Plante dépassant généralement 20 cm de haut, non densément gazonnante. Corolle de 4–8 mm de ⌀. pédicelle habituellement nettement plus long que le calice. Inflorescence à 2 ou plus cymes terminales. Tige subanguleuse-anguleuse   ► c
c
Présence de stolons aériens. Base de la tige à poils étalés denses 
Myosotis michaelae Štěpánková – Myosotis di Michael
H; 15–50 cm — collinéen–subalpin;
prés mouillés, bas-marais
; Calthion; Europe centrale
Stolons aériens absents, mais présence de stolons souterrains possible. Base de la tige glabre, munie de poils non étalés ou à poils étalées épars   ► d
d
Tige nettement anguleuse. Feuilles inférieures (ainsi que la base des tiges) présentant de nombreux poils dirigés vers le bas à la face inférieure 
Myosotis nemorosa Besser – Myosotis des bois
H; 10–40 cm — collinéen–subalpin;
prés mouillés, bas-marais
; Calthion; Europe centrale et orientale
Tige subanguleuse. Feuilles inférieures (ainsi que la base des tiges) sans poils dirigés vers le bas à la face inférieure 
Myosotis scorpioides L. – Myosotis des marais
H; 15–50 cm — collinéen–subalpin;
prés mouillés, marais, rives
; Calthion, Magnocaricion; Eurosibérie
Calice à poils (au moins en partie) étalés, ceux de la base crochus   ► 2
2 (1)
Corolle à limbe plan, diamètre (4–)5–9 mm. Plante vivace pouvant présenter des stolons (parfois souterrains)   ► 3
Corolle généralement concave, diamètre 1–4 mm. Plante annuelle sans stolons   ► 4
3 (2)
Calice à base se rétrécissant graduellement en pédicelle, jamais caduc à maturité. Nucules obtuses à cicatrice d'insertion régulière et largement ovale prolongée de part et d'autres par des sillons latéraux 
Myosotis alpestris F. W. Schmidt – Myosotis alpestre
H; –20 cm — (montagnard–) subalpin–alpin;
pelouses de montagne riches en calcaire
; Seslerion, Caricion ferrugineae, Elynion; Europe centrale et méridionale
MyosAlpe1.tif
Calice à base arrondie nettement distincte du pédicelle, généralement caduc à maturité (se détache en l'effleurant avec le doigt). Nucules pointues à cicatrice d'insertion irrégulière non prolongée en sillon latéraux 
Myosotis sylvatica aggr.
a
Sépales largement triangulaires (longueur/largeur ≈ 2). Calice plus court que le tube corollaire en début de floraison. Poils crochus de la partie inférieure du calice (sub)rectilignes sur 4/5 de leur longueur. Nucules longues de 2–3 mm 
Myosotis decumbens Host – Myosotis retombant
H; 15–40 cm — montagnard–subalpin;
bords des ruisseaux, mégaphorbiaies
; Adenostylion, Petasition officinalis; Europe centrale et septentrionale
MyosDecu2.tif
Sépales lancéolés (longueur/largeur > 2). Calice au moins aussi long que le tube corollaire en début de floraison. Poils crochus de la partie inférieure du calice petits (< 0,2 mm) et presque sans portion rectiligne. Nucules longues de 1,8 mm au maximum 
Myosotis sylvatica Hoffm. – Myosotis des forêts
H.ha-T; 20–40 cm — montagnard–subalpin (–alpin);
prés et pâturages de montagne riches en substances nutritives, mégaphorbiaies
; Polygono-Trisetion, Epilobion angustifolii, Adenostylion; Europe
MyosSylv2.tif
4 (2)
Pédicelle fructifère nettement plus long que le calice. Souvent deux cymes terminales soudées en fourche 
Myosotis arvensis Hill – Myosotis des champs
H.ha-T; 15–50 cm — collinéen–subalpin (–alpin);
prés et pâturages pionniers, bords des chemins, champs
; Caucalidion, Polygono-Chenopodion, Nardion; Europe
Pédicelle fructifère de la même longueur que le calice au maximum. Pas de cymes terminales soudées en fourche sauf malformation   ► 5
5 (4)
Nervure sur la face inférieure des feuilles présentant des poils crochus   ► 6
Nervure sur la face inférieure des feuilles sans poils crochus   ► 7
6 (5)
Pédicelles fructifères ± égaux aux calices, les inférieurs souvent récurvés. Calices rapidement caducs à maturité. Tige et pédicelles à poils étalés. Nucules présentant une amorce de sillon partant de la cicatrice d'insertion 
Myosotis minutiflora Boiss. & Reut. – Myosotis à fleurs minuscules
T; 2–20 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
balmes et reposoirs au pied des falaises
; Alysso-Sedion; Méditerranée, Asie sud-ouest
MyosMinu1.tif
Pédicelles fructifères nettement plus courts que les calices, dressés à maturité. Calice rarement caducs à maturité. Tige et pédicelles à poils appliqués vers le haut. Nucules sans amorce de sillon 
Myosotis stricta Roem. & Schult. – Myosotis raide
H.ha-T; 5–20 cm — collinéen–montagnard;
végétations pionnières pauvres en calcaire, pinèdes
; Sedo-Veronicion; Eurasie
MyosStri1.tif
7 (5)
Fleurs à corolle bleue, la couleur ne variant pas avec l'âge. A maturité, tube de la corolle ne dépassant pas le calice 
Myosotis ramosissima Rochel – Myosotis rameux
T; 5–20 cm — collinéen–subalpin;
végétations pionnières sèches et chaudes, riches en calcaire, pelouses sèches
; Europe, Asie sud-ouest
MyosRamo1.tif
Fleurs d'abord jaune clair, puis pourpres, à la fin bleues. A maturité, tube de la corolle jusqu'à 2 fois plus long que le calice 
Myosotis discolor Pers. – Myosotis versicolore
T; 5–20 cm — collinéen;
végétations pionnières riches en calcaire, champs
; Alysso-Sedion; Europe