Leontodon

From FloraWiki - le wiki sur la Flore Suisse
Jump to: navigation, search

(Genre)

Leontodon (Liondent)
By: Stefan Eggenberg
Info Flora, Flora Helvetica
Geographic Scope: Suisse — Source: Flora Helvetica — Collaboration limited to: Team Flora HelveticaContributors: Anne-Laure Maire
1
Plante glabre ou à poils simples peu denses. Capitules dressés ou penchés avant la floraison   ► 2
Plante couverte de poils bifurqués ou à 3–6 divisions. Capitules penchés avant la floraison   ► 5
2 (1)
Tige généralement rameuse et polycéphale (rarement monocéphale, surtout en montagne). Soies du pappus toutes de même longueur. Plante (presque) glabre. Feuilles basales lancéolées, parfois pennatifides. Tige épaissie sous les capitules 
Leontodon autumnalis L. – Liondent d'automne
H; 15–50 cm — collinéen–subalpin (–alpin);
pâturages riches en substances nutritives, bords des chemins
; Cynosurion
LeonAutu1.tif
Tige généralement non rameuse, monocéphale (très rarement ramifiée). Soies externes du pappus plus courtes (non plumeuses) que les internes (plumeuses)   ► 3
Leontodon Fr 1.tif
3 (2)
Plante haute de 3–10 cm seulement. Involucre à longs poils (jusqu'à 2 mm) noirs denses. Tige épaissie en massue sous les capitules. Aigrette blanche 
Leontodon montanus Lam. – Liondent des montagnes
H; 3–10 cm — alpin;
pierriers modérément humides, combes à neige pierreuses
; Thlaspion rotundifolii, Arabidion caerulae; Alpes
Plante haute de 10–60 cm. Involucre sans poils noirs denses   ► 4
4 (3)
Tige à plus de 3 écailles foliacées. Capitules dressés avant la floraison. Involucre à poils courts (atteignant 1 mm), blancs à gris foncé. Pappus blanc cassé à brunâtre 
Leontodon helveticus Mérat – Liondent de Suisse
H; 10–30 cm — (montagnard–) subalpin–alpin;
pelouses de montagne pauvres en calcaire, combes à neige
; Caricion curvulae, Nardion, Salicion herbaceae; Europe centrale et méridionale
Tige à 0–2(–3) écailles foliacées appliquées. Capitules penchés avant la floraison. Pappus blanc jaunâtre   ►► 7
Leontodon hispidus L.
H; 5–60 cm — collinéen–alpin;
prairies, pâturages, éboulis
5 (1)
Capitules larges de 2–2,5 cm. Involucre long de 7–10 mm. Aigrette des akènes externes (souvent cachés dans les bractées enroulées) courte, en forme de couronne (seulement chez cette espèce), aigrette des autres akènes sur 2 rangs 
Leontodon saxatilis Lam. – Liondent des rochers
H.ha; 5–20 cm — collinéen;
pâturages secs et chauds, bords des chemins
; Mesobromion, Cynosurion; Europe occidentale, Méditerranée occidentale
LeonSaxa1.tif
Capitules larges de 2,5–4 cm. Involucre long de 10–18 mm. Aigrette de tous les akènes généralement à soies plumeuses   ► 6
6 (5)
Feuilles basales grises-tomenteuses, densément couvertes de poils étoilés (loupe !), comme de la poussière. Tige à 2–4 écailles subulées 
Leontodon incanus (L.) Schrank – Liondent blanchâtre
H; 10–40 cm — collinéen–subalpin;
prairies sèches, pinèdes, calcicole
a
Bractées involucrales internes à poils simples et à poils étoilés 
Leontodon incanus (L.) Schrank subsp. incanus – Liondent blanchâtre
H; 10–40 cm — collinéen–subalpin;
pelouses sèches riches en calcaire, rocheuses, pinèdes
; Mesobromion; Europe centrale et sud-est
Bractées involucrales internes glabres ou seulement à poils simples 
Leontodon incanus subsp. tenuiflorus (Gaudin) Schinz & R. Keller – Liondent à petites fleurs
H; 10–40 cm — collinéen–subalpin;
pelouses rocheuses sèches et chaudes, riches en calcaire, végétations pionnières, landes rocheuses
; Xerobromion, Ericion; Alpes méridionales
Feuilles basales glabres à poilues, mais pas grises-tomenteuses (surface de la feuille visible entre les poils)   ► 7
7 (6)
Akènes terminés en bec, pubescents, longs de 8–15 mm. Aigrette à soies toutes plumeuses. Rhizome vertical, à quelques racines latérales. Feuilles ainsi en touffe. Feuilles basales grossièrement sinuées-dentées, souvent ondulées, poils bifurqués à 3–5 divisions 
Leontodon crispus Vill. – Liondent crépu
H; 10–30 cm — collinéen–montagnard;
pelouses rocheuses sèches et chaudes
; Ononidetalia striatae; Europe méridionale
LeonCris1.tif
Akènes sans bec, glabres, longs de 4–8 mm. Aigrette à soies externes non plumeuses. Rhizome en biais à horizontal, à nombreuses racines latérales. Tige à 0–3 écailles foliacées sous la tige. Feuilles glabres ou poilues, à morphologie variable ! 
Leontodon hispidus L. – Liondent hispide
H; 5–60 cm — collinéen–alpin;
prairies, pâturages, éboulis
LeonHisp1.tif
a
Feuilles pennatifides à pennatipartites, souvent crépues   ► b
Feuilles presque entières ou sinuées-dentées à faiblement lobées   ► c
b
Plante glabre. Feuilles à divisions allongées, planes. Nervures principales souvent rougeâtres 
Leontodon hispidus subsp. hyoseroides (Rchb.) Murr – Liondent hyoséroïde
H; 10–20 cm — (collinéen–) subalpin–alpin;
éboulis modérément humides
; Petasition paradoxi
Tige et feuilles hispides. Feuilles à poils bifurqués souvent arqués en forme d'ancre, feuilles ainsi très scabres. Divisions des feuilles courtes, ondulées 
Leontodon hispidus subsp. pseudocrispus (Bisch.) Murr – Liondent à feuilles crépues
H; 10–20 cm — (montagnard–) subalpin–alpin;
éboulis riches en calcaire, pelouses rocheuses
; Petasition paradoxi, Thlaspion rotundifolii, Potentillion
c
Feuilles ± scabres, à poils bifurqués 
Leontodon hispidus L. subsp. hispidus – Liondent hispide
H; 30–60 cm — collinéen–alpin;
prés et pâturages, pelouses de montagne, brousses d'arbustes nains
; Arrhenatherion, Polygono-Trisetion, Cynosurion, Poion alpinae
Feuilles glabres ou à rares poils simples   ► d
d
Tige grêle, plusieurs fois plus longue que les feuilles 
Leontodon hispidus subsp. danubialis (Jacq.) Simonk. – Liondent à longues tiges
H; 30–50 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
pelouses maigres humides, végétations pionnières
Tige fortement renflée au sommet, au maximum 2 fois plus longue que les feuilles 
Leontodon hispidus subsp. opimus (W. D. J. Koch) Finch & P. D. Sell – Liondent gras
30–50 cm — subalpin–alpin;
combes à neige humides et sols longuement enneigés
; Cynosurion, Arrhenatherion, Trifolion medii