Gnaphalium

From FloraWiki - le wiki sur la Flore Suisse
Jump to: navigation, search

(Genre)

Gnaphalium (Gnaphale)
By: Stefan Eggenberg
Info Flora, Flora Helvetica
Geographic Scope: Suisse — Source: Flora Helvetica — Collaboration limited to: Team Flora HelveticaContributors: Anne-Laure Maire
1
Bractées involucrales vert clair ou jaunâtres, à bordure claire. Feuilles caulinaires souvent ondulées. Plante annuelle   ► 2
Bractées involucrales vert clair ou vertes, à bordure foncée (noire ou brune). Feuilles non ondulées. Plante annuelle ou vivace   ► 3
2 (1)
Capitules en glomérules floraux terminaux denses, rappelant Helichrysum. Feuilles caulinaires tomenteuses sur les 2 faces, jusqu'à 7 mm de large. Glomérules munis à la base de 1–2 feuilles courtes. Bractées involucrales jaunâtres 
Gnaphalium luteoalbum L. – Gnaphale blanc jaunâtre
T; 10–40 cm — collinéen;
fossés à humidité variable, bords des chemins, terrains ferroviaires
; Nanocyperion, Sisymbrion; Cosmopolite
Capitules en épi. Feuilles caulinaires vertes, à pilosité lâche, larges de 5–15 mm. Glomérules munis à la base de plus de 2 feuilles courtes. Bractées involucrales vert clair. Fleurs brun clair à rouge foncé à l'extrémité 
Gnaphalium pensylvanicum Willd. – Cotonnière de Pennsylvanie
T; 10–40 cm — collinéen;
végétations pionnières à humidité variable
; Amérique du Nord; néophyte
3 (1)
Plante annuelle. Tige ramifiée dès la base. Capitules réunis en glomérules terminaux. Glomérules par 4–10, entourés de feuilles longues et étroites. Feuilles caulinaires larges de 1–4 mm, tomenteuses sur les 2 faces. Bractées involucrales brun clair 
Gnaphalium uliginosum L. – Gnaphale des marais
T; 5–25 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
végétations pionnières humides, champs, bords des chemins
; Nanocyperion; Eurasie
Plante vivace. Tige généralement non ramifiée. Capitules en épi ou en grappe   ► 4
4 (3)
Plante haute de 2–8(–15) cm. Feuilles tomenteuses sur les 2 faces. Epi court, à (1–)3–10 capitules   ► 5
Plante haute de (10–)15–60 cm. Feuilles tomenteuses dessous, glabres à aranéeuses dessus. Epi à nombreux capitules   ► 6
5 (4)
Bractées externes de l'involucre atteignant les 2/3 des internes. Feuilles inférieures ne dépassant généralement pas 2 mm de large. Bractées de l'involucre étalées-rayonnantes à maturité. Rhizome court, à quelques tiges stériles 
Gnaphalium supinum L. – Gnaphale couché
H; 2–8 (–10) cm — (subalpin–) alpin;
combes à neige pauvres en calcaire, pelouses de montagne humides
; Salicion herbaceae; Arctico-alpin
GnapSupi1.tif
Bractées externes de l'involucre atteignant seulement la 1/2 des internes. Feuilles inférieures 2–4 mm de large. Bractées de l'involucre dressées-obliques à maturité. Rhizome long, à nombreuses tiges stériles 
Gnaphalium hoppeanum W. D. J. Koch – Gnaphale de Hoppe
H; 4–10 (–15) cm — (subalpin–) alpin;
pelouses de montagne humides, riches en calcaire, combes à neige, pierriers
; Arabidion caerulae; Europe centrale et méridionale
6 (4)
Feuille à la base de l'épi environ aussi longue que celui-ci. Feuilles caulinaires médianes nettement trinervées, larges de 8–15 mm, aranéeuses dessus. Bractées involucrales bordées de brun noirâtre 
Gnaphalium norvegicum Gunnerus – Gnaphale de Norvège
H-H.ha; 10–30 (–60) cm — subalpin (–alpin);
prés et pâturages de montagne frais, pauvres en calcaire, mégaphorbiaies
; Caricion ferrugineae, Calamagrostion, Nardion; Eurosibérie, Amérique du Nord
GnapNorv1.tif
Feuille à la base de l'épi beaucoup plus courte que celui-ci. Feuilles caulinaires inférieures uninervées, larges de 3–6 mm, glabrescentes dessus. Bractées involucrales bordées de brun clair 
Gnaphalium sylvaticum L. – Gnaphale des forêts
H-H.ha; 15–50 cm — (collinéen–) montagnard–subalpin (–alpin);
pâturages de montagne pauvres en calcaire, essarts
; Nardion, Epilobion angustifolii; Eurosibérie, Amérique du Nord
GnapSilv1.tif