Gentiana

From FloraWiki - le wiki sur la Flore Suisse
Jump to: navigation, search

(Genre)

Gentiana (Gentiane)
By: Stefan Eggenberg
Info Flora, Flora Helvetica
Geographic Scope: Suisse — Source: Flora Helvetica — Collaboration limited to: Team Flora HelveticaContributors: Anne-Laure Maire
1
Fleurs jaunes ou pourpres   ► 2
Fleurs bleues ou violettes, rarement blanches   ► 5
2 (1)
Corolle jaune, divisée presque jusqu'à la base en lobes étroits. Fleurs pédicellées. Plante robuste, la tige jusqu'à 2 cm de large. Feuilles vert glauque, opposées (feuilles alternes chez Veratrum
Gentiana lutea L. – Gentiane jaune, Grande gentiane
H; 50–120 cm — (collinéen–) montagnard–subalpin;
prés et pâturages de montagne riches en calcaire
; Poion alpinae, Seslerion, Cynosurion; Europe centrale et méridionale
a
Bractées vertes, les moyennes ne dépassant pas ou peu les glomérules de fleurs. Gaines des rejets stériles formant une sorte de tige 
Gentiana lutea L. subsp. lutea
Bractées vert-januâtre, les moyennes dépassant en général nettement les glomérules de fleurs. Feuilles des rejets stériles disposées en rosette, leurs gaines ne formant pas de une sorte de tige 
Gentiana lutea subsp. vardjanii Wraber – Gentiane jaune de Vardjan
H; 50–80 cm — Alpes sud-est
Corolle tubuleuse, divisée en lobes à l'extrémité seulement. Fleurs sessiles   ► 3
3 (2)
Calice à 2 lobes (>>), fendu d'un côté. Corolle rouge foncé (rarement jaunâtre), jaune dedans. Tige souvent parcourue de rouge. Feuilles ovales-lancéolées, vert brillant 
Gentiana purpurea L. – Gentiane pourpre
20–60 cm — subalpin (–alpin);
pelouses de montagne pauvres en calcaire, brousses d'arbustes nains
; Nardion, Juniperion nanae; Scandinavie, Alpes
GentPurp1.tif
Calice à 5-6(-8) lobes subégaux   ► 4
4 (3)
Calice à 6 (5-8) lobes dressés (>>). Fleurs jaune clair, ponctuées de noir. Feuilles étroitement ovales, brillantes 
Gentiana punctata L. – Gentiane ponctuée
H; subalpin–alpin;
pâturages pauvres en calcaire, pelouses à nard
; Nardion, Festucion variae; Europe centrale et sud-est
GentPunc1.tif
Calice à 5-6(-8) lobes ± réfléchis (>>). Fleurs brun-violet, ponctuées de noir, jaunâtres dedans. Feuilles ovales-lancéolées, vert foncé, brillantes 
Gentiana pannonica Scop. – Gentiane de Hongrie
H; (subalpin–) alpin;
pelouses de montagne, lapiez
; Poion alpinae, Nardion; Alpes orientales
GentPann1.tif
5 (1)
Lobes de la corolle 4, frangés-ciliés au bord. Gorge de la corolle (entrée du tube) sans franges. Tige quadrangulaire. Feuilles linéaires-lancéolées, à une nervure, sans rosette basale 
Gentiana ciliata L. – Gentiane ciliée
(= Gentianopsis ciliata)
G-T; 10–25 cm — collinéen–subalpin (–alpin);
pelouses maigres ensoleillées, riches en calcaire
; Mesobromion, Seslerion; Europe centrale et méridionale
Lobes de la corolle 4 ou 5, non frangés-ciliés au bord   ► 6
6 (5)
Corolle à gorge glabre   ► 7
Corolle à gorge barbue ou à longues franges   ► 20
7 (6)
Corolle campanulée ou en entonnoir   ► 8
Corolle étroitement tubuleuse, à lobes plans, étalés-rayonnants   ► 13
8 (7)
Tige haute, multiflore, à nombreuses feuilles caulinaires linéaires, celles-ci dépassant 3 cm de long. Feuilles inférieures des tiges fleuries non en rosette   ► 9
Tige courte, fleurs solitaires. Feuilles caulinaires réduites, < 1 cm de large, les inférieures en rosette (groupe des gentianes "acaules")   ► 11
9 (8)
Fleurs tétramères, longues d'environ 2 cm. Feuilles lancéolées, coriaces, opposées-décussées. Présence de rosettes de feuilles stériles 
Gentiana cruciata L. – Gentiane croisette
H; 10–40 cm — collinéen–subalpin;
pelouses mi-sèches ensoleillées, ourlets herbacés
; Cirsio-Brachypodion, Mesobromion, Geranion sanguinei; Europe, Asie occidentale
Fleurs pentamères   ► 10
10 (9)
Feuilles ovales-lancéolées, acuminées, généralement à 5 nervures. Tige régulièrement feuillée. Feuilles et inflorescence généralement unilatérales, parfois multilatérales 
Gentiana asclepiadea L. – Gentiane à feuilles d'asclépiade
H; 30–90 cm — collinéen–subalpin;
prés et pâturages à humidité variable, hautes herbes, forêts
; Molinion, Filipendulion, Fraxinion; Europe centrale et méridionale
GentAscl1.tif
Feuilles linéaires-lancéolées, la plupart à 1 nervure, larges de 2–5 mm, ne dépassant pas 5 cm de long. Fleurs terminales et à l'aisselle des feuilles supérieures. Pédicelle court 
Gentiana pneumonanthe L. – Gentiane des marais
H; 15–40 cm — collinéen (–montagnard);
pelouses maigres à humidité variable, prés à litière
; Molinion; Eurosibérie
11 (8)
Feuilles de la rosette seulement un peu plus longues que larges, longues de 3 cm au plus. Tige presque absente. Fleurs longues de 3-4 cm 
Gentiana alpina Vill. – Gentiane des Alpes
H; alpin;
pelouses de montagne rocailleuses, pauvres en calcaire
; Caricion curvulae; Europe centrale et sud-ouest
GentAlpi1.tif
Feuilles de la rosette beaucoup plus longues que larges, pouvant atteindre 10 cm de long. Tige bien visible (même si courte). Fleurs longues de 5-6 cm   ► 12
12 (11)
Lobes du calice étroitement triangulaires, non rétrécis à la base (>>), ± appliqués à la corolle, au moins aussi longs que la moitié du tube du calice. Corolle non verdâtre à l'intérieur 
Gentiana clusii E. P. Perrier & Songeon – Gentiane de Clusius
H; 4–10 cm — (montagnard–) subalpin–alpin;
pelouses de montagne rocailleuses, riches en calcaire, pelouses rocheuses
; Seslerion, Caricion firmae; Europe centrale et sud-est
GentClus1.tif
Lobes du calice rétrécis à la base (>>), un peu étalés, généralement plus courts que la moitié du tube du calice. Corolle verdâtre à l'intérieur 
Gentiana acaulis L. – Gentiane de Koch
H; (montagnard–) subalpin–alpin;
pelouses de montagne modérément sèches, plutôt pauvres en calcaire
; Nardion, Poion alpinae; Europe centrale et méridionale
GentAcau1.tif
13 (7)
Plante annuelle, généralement multiflore, sans rejets stériles, tige ramifiée   ► 14
Plante vivace, uniflore, à rejets stériles, tige non ramifiée   ► 16
14 (13)
Tige ± couchée, ramifiée dès la base. Corolle à 5 (4) lobes, séparés par des lobules de même couleur. Stigmates roulés en dehors 
Gentiana prostrata Haenke – Gentiane couchée
T; 2–7 (–11) cm — subalpin–alpin;
pelouses de montagne modérément sèches, riches en substances nutritives
; Poion alpinae, Elynion; Arctico-alpin
GentPros1.tif
Tige généralement dressée. Corolle à 5 lobes. Stigmates non enroulés en dehors   ► 15
15 (14)
Calice renflé, à angles ailés larges de 2-3 mm (>>), presque aussi longs que le tube de la corolle. Lobes de la corolle longs de 5-8 mm 
Gentiana utriculosa L. – Gentiane à calice renflé
T; 5–20 cm — (collinéen–) montagnard–subalpin;
pelouses de montagne à sécheresse variable, bas-marais
; Caricion davallianae, Molinion, Seslerion; Europe centrale et sud-est
GentUtri1.tif
Calice appliqué à la corolle, anguleux ou étroitement ailé (>>), environ aussi long que le tube de la corolle. Corolle bleu foncé à bleu clair, à lobes longs de 3-4 mm 
Gentiana nivalis L. – Gentiane des neiges
T; 2–15 cm — (subalpin–) alpin;
pelouses de montagne rocailleuses, crêtes rocheuses
; Elynion, Seslerion, Nardion; Arctico-alpin
GentNiva1.tif
16 (13)
Les plus grandes feuilles de la rosette lancéolées, 3-4 fois plus longues que larges, ± aigües, atteignant 3 cm de long, nettement plus longues que les inférieures. Angles du calice étroitement ailés (>>) 
Gentiana verna L. – Gentiane printanière
H; montagnard–alpin;
pelouses de montagne riches en calcaire, pâturages de montagne à humidité variable
; Seslerion, Molinion; Europe centrale et méridionale
GentVern1.tif
Feuilles de la rosette toutes elliptiques ou rhomboïdales, 1-2 fois plus longues que larges, sans feuilles lancéolées plus grandes que les autres   ► 17
17 (16)
Feuilles à largeur maximale au milieu, l'extrémité aigüe ou un peu obtuse   ► 18
Feuilles plus larges au-dessus du milieu, l'extrémité largement arrondie, obtuse   ► 19
18 (17)
Feuilles inférieures sur 4 rangs, très rapprochées, insérées sur la tige (pas de rosette basale). Feuilles très aigües, la pointe souvent un peu arquée vers l'intérieur, raides, munies de papilles sur les bords, subégales, longues de 4-8 mm 
Gentiana schleicheri (Vacc.) Kunz – Gentiane de Schleicher
Ch; alpin;
pierriers, moraines, crêtes
; Drabion hoppeanae; Alpes occidentales
GentSchl1.tif
Feuilles inférieures disposées en rosette. Feuilles ovales-rhomboïdales, faiblement aigües, souples, mates, vert pâle, à bordure membraneuse un peu rude (papilleuse), ne dépassant pas 1 cm de long. Plante souvent gazonnante. Calice atteignant la moitié du tube de la corolle. Angles du calice marqués mais non ailés (>>) 
Gentiana brachyphylla Vill. – Gentiane à feuilles courtes
H; –5 cm — alpin;
pelouses de montagne rocailleuses, pauvres en calcaire, crêtes
; Elynion, Caricion curvulae; Alpes, Pyrénées
GentBrac1.tif
19 (17)
Feuilles inférieures en rosette, plus grandes que les supérieures, coriaces, luisantes, à faible bordure membraneuse rude (passer le doigt sur le bord), longues de 5-10 mm, celles de l'année précédente (brunes) généralement encore présentes (absente chez G. verna). Angles du calice ailés (>>) 
Gentiana orbicularis Schur – Gentiane à feuilles orbiculaires
H; –5 cm — alpin;
pelouses de montagne pierreuses, riches en calcaire, crêtes rocheuses
; Drabion hoppeanae, Caricion firmae; Europe centrale et méridionale
GentOrbi1.tif
Feuilles inférieures jamais en rosettes, obovales, arrondies à l'extrémité, leur plus grande largeur au-dessus du milieu, bordure lisse! (passer le doigt sur le bord), non coriaces, plus petites que les supérieures. Tige à généralement au moins 4 paires de feuilles. Angles du calice ailés (>>) 
Gentiana bavarica L. – Gentiane de Bavière
Ch; 4–10 cm — subalpin–alpin;
pelouses de montagne rocailleuses, à humidité variable, combes à neige, bords des ruisseaux
; Arabidion caerulae, Poion alpinae; Alpes
GentBava1.tif
a
Plantes serrées ou lâches. Paires de feuilles non en rosette. Tige bien développée, courte ou longue 
Gentiana bavarica L. subsp. bavarica – Gentiane de Bavière
combes à neige, éboulis
Plantes serrées, formant souvent des coussinets. Paires de feuilles disposées en rosette. Tige presque absente 
Gentiana bavarica subsp. subacaulis (Schleich.) G. Mull. – Gentiane à tiges courtes
combes à neige, éboulis
20 (6)
Fleurs tétramères   ► 21
Fleurs généralement pentamères   ► 22
21 (20)
Corolle longue de 3-10 mm. Plante délicate, ramifiée seulement à la base, à 1-3 fleurs. Tige à entrenœuds plus longs que les feuilles. Calice divisé jusqu'à la base, les lobes tous égaux (>>) 
Gentiana tenella Rottb. – Gentiane délicate
(= Comastoma tenellum)
T; 2–12 cm — (subalpin–) alpin;
pelouses de montagne
; Elynion; Arctico-alpin
GentTene1.tif
Corolle longue de 10-30 mm. Plante robuste, souvent fortement ramifiée et multiflore. Tige à entrenœuds plus courts que les feuilles. Lobes du calice inégaux, 2 d'entre eux plus grands (comme une bractée) (>>) 
Gentiana campestris L. – Gentiane champêtre
(= Gentianella campestris)
rochers, pelouses maigres sur silice
GentCamp1.tif
a
Tige rameuse déjà en dessous du milieu. Feuilles basales à largeur maximale au-dessus du milieu. Restes de feuilles desséchées présents à la base, cotylédons disparus lors de la floraison 
Gentiana campestris L. subsp. campestris – Gentiane champêtre
H.ha-T; 5–20 cm — montagnard–subalpin (–alpin);
pâturages maigres, pelouses de montagne, brousses d'arbustes nains
; Calluno-Genistion, Nardion, Poion alpinae; Europe
Tige rameuse dans sa partie supérieure seulement. Feuilles basales à largeur maximale à la base. Pas de restes de feuilles desséchées à la base, cotylédons encore présents lors de la floraison 
Gentiana campestris subsp. baltica (Murb.) Vollm. – Gentiane baltique
H.ha-T; –30 cm — collinéen–montagnard;
pelouses maigres à humidité variable, pauvres en calcaire, prés mouillés
; Molinion, Calthion; Europe centrale
22 (20)
Corolle grande, longue de 20-45 mm, les lobes longs de 10-15 mm   ► 23
Corolle petite, longue de 10-20 mm, les lobes longs de 5-10 mm   ► 24
23 (22)
Calice à 2 lobes un peu plus larges que les autres, à nervure médiane ciliée, bord à peine enroulé (>>). Sépales très rudes: papilles sur le bord du calice nettement plus longues que larges (loupe!), aussi présentes sur la nervure principale. Ovaire (dans le tube du calice) à carpophore ("pédicelle") long de 1-6 mm 
Gentiana aspera Hegetschw. – Gentiane rude
(= Gentianella aspera)
H.ha-T; –30 cm — subalpin (–alpin);
pelouses de montagne rocailleuses, riches en calcaire
; Seslerion, Elynion; Alpes orientales
GentAspe1.tif
Calice à lobes subégaux (>>). Sépales peu rudes: papilles sur le calice à peine plus longues que larges et absentes de la nervure centrale 
Gentiana germanica Willd. – Gentiane d'Allemagne
(= Gentianella germanica)
H.ha-T; collinéen–alpin;
pelouses maigres à sécheresse variable, riches en calcaire
; Mesobromion; Europe centrale
GentGerm1.tif
a
Plante peu ramifiée. Entrenœuds 3-5, longs. Feuilles supérieures obtuses (forme estivale) 
Gentiana germanica subsp. solstitialis (Wettst.) Vollm. – Gentiane estivale
–30 cm — (kollin–) montan–subalpin;
pelouses maigres, bas-marais
Plante ramifiée. Entrenœuds nombreux, courts. Feuilles supérieures aigües (forme automnale)   ► b
b
Plante ramifiée dans le haut. Corolle 2-2,5 fois plus longue que le calice (avec les lobes). Lobes du calice étalés. Ovaire porté par un carpophore atteignant plus de la moitié du tube de la corolle (sans les lobes) 
Gentiana germanica Willd. subsp. germanica – Gentiane d'Allemagne
5–40 cm — kollin–montan (–subalpin);
pelouses maigres
Plante ramifiée dans le bas. Corolle 1,5-2 fois aussi longue que le calice (avec les lobes). Lobes du calice non étalés. Ovaire porté par un carpophore moins long que la moitié du tube de la corolle (sans les lobes) 
Gentiana germanica subsp. rhaetica (A. Kern. & Jos. Kern.) Hayek – Gentiane rhétique
5–20 cm — montan (–subalpin);
pelouses maigres
24 (22)
Lobes du calice étroitement linéaires (>>). Sinus du calice arrondis (en U). Ovaire sessile 
Gentiana amarella L. – Gentiane amère
(= Gentianella amarella)
H.ha-T; 5–30 cm — montagnard–subalpin;
pelouses de montagne à sécheresse variable, riches en calcaire
; Molinion; Eurosibérie, Amérique du Nord
GentAmar1.tif
Lobes du calice étroitement triangulaires à ovales. Sinus du calice aigus (en V). Ovaire porté par un carpophore ou ovaire sessile   ► 25
25 (24)
Fleurs bleu-violet. Lobes du calice tous ± de même largeur (>>), à bords lisses (presque sans papilles) 
Gentiana ramosa Hegetschw. – Gentiane rameuse
(= Gentianella ramosa)
H.ha-T; 2–15 (–25) cm — (subalpin–) alpin;
pelouses de montagne pauvres en calcaire
; Caricion curvulae, Festucion variae; Alpes centrales et méridionales
GentRamo1.tif
Fleurs rougeâtres ou bleu-violet. Deux lobes du calice beaucoup plus larges que les autres, tous à bords rudes (très papilleux, loupe!)   ► 26
26 (25)
Corolle violet rougeâtre (à brunâtre), longue de 1,5-2 cm. Ovaire subsessile. Bords du calice un peu enroulés (>>). Plante petite, rameuse, compact 
Gentiana engadinensis (Wettst.) Braun-Blanq. & Sam. – Gentiane d'Engadine
(= Gentianella)
H.ha-T; 3–10 cm — (subalpin–) alpin;
pelouses de montagne ensoleillées, riches en calcaire
; Seslerion; Alpes méridionales
GentEnga1.tif
Corolle bleu-violet, longue de 1,5-3 cm. Ovaire nettement porté par un carpophore   ► 27
27 (26)
Corolle longue de 1,5-2 cm seulement. Lobes du calice à bords rudes papilleux (papilles tout au plus aussi longues que larges, loupe!), non enroulés (>>). Plante compacte, rameuse, à tige épaisse 
Gentiana insubrica Kunz – Gentiane d'Insubrie
(= Gentianella)
H.ha-T; 10–25 cm — montagnard–subalpin;
pelouses mi-sèches rocailleuses, riches en calcaire
; Mesobromion; Insubrie
GentInsu1.tif
Corolle longue de 2-3 cm. Lobes du calice à bords fortement enroulés (>>) et très rudes (papilles presque 2 fois plus longues que larges). Plante très rameuse dès la base 
Gentiana anisodonta Borbás – Gentiane des Dolomites
(= Gentianella)
H.ha-T; –30 cm — subalpin (–alpin);
pelouses de montagne sèches, plutôt pauvres en calcaire
; Nardion, Elynion; Alpes, Apennins
GentAnis1.tif