Galium

From FloraWiki - le wiki sur la Flore Suisse
Jump to: navigation, search

(Genre)

Galium (Gaillet)
By: Stefan Eggenberg
Info Flora, Flora Helvetica
Geographic Scope: Suisse — Source: Flora Helvetica — Collaboration limited to: Team Flora Helvetica — Status: 22.04.2019Contributors: Anne-Laure Maire
1
Fleurs jaunes ou jaune pâle   ► 2
Corolles blanches, verdâtres ou rougeâtres à purpurines   ► 3
2 (1)
Fleurs jaune pâle. Lobes de la corolle un peu apiculés (loupe !). Tige entièrement quadrangulaire, à poils courts lâches, presque glabre dans le haut. Feuilles larges de (1,5–)2–4 mm 
Galium ×pomeranicum Retz. – Gaillet de Poméranie
H; 20–60 cm — collinéen–montagnard;
pelouses maigres sèches, ourlets herbacés, pinèdes
; Mesobromion, Geranion sanguinei, Erico-Pinion; Europe centrale et orientale;
Hybride G. verum × G. album
GaliPome1.tif
Fleurs jaunes. Lobes de la corolle aigus mais non apiculés. Tige cylindrique dans le bas, à poils courts denses. Feuilles aciculaires, larges de 0,5–1 mm, les médianes verticillées par 8–12, étroitement linéaires, mucronées, à bord enroulé et scabre muni de petits aiguillons dirigés en avant (loupe !) 
Galium verum L. – Gaillet jaune
H; 20–70 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
pelouses maigres sèches ou à humidité variable
GaliVeru1.tif
a
Fleurs jaune citron, inodores. Feuilles larges de 1–2 mm, ± mates. Inflorescences axillaires plus courtes que les entrenoeuds et dépassant à peine leurs bractées. L'inflorescence paraissant ainsi étagée, étroite et allongée. Anthères longs de 3–4 mm 
Galium verum subsp. wirtgenii (F. W. Schultz) Oborny – Gaillet de Wirtgen
H; 20–60 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
pelouses maigres à sécheresse variable, ensoleillées
; Mesobromion, Festucion variae; Europe centrale et occidentale
Fleurs jaune or, odorantes. Feuilles larges au maximum de 1 mm, luisantes. Au moins les plus longues inflorescences axillaires plus longues que les entrenoeuds et dépassant nettement leurs bractées. L'inflorescence paraissant ainsi compacte (à l'exception de la partie inférieure). Anthères longues de 2–3 mm 
Galium verum L. subsp. verum – Gaillet jaune
H; 20–70 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
pelouses mi-sèches riches en calcaire, pelouses maigres à humidité variable
; Mesobromion, Molinion, Molinio-Pinion; Eurosibérie
3 (1)
Feuilles trinervées   ► 4
Feuilles uninervées   ► 6
4 (3)
Feuilles largement ovales, longues de 0,5–2 cm, obtuses, brièvement mucronées. Tige couchée-ascendante, grêle. Inflorescence pauciflore, lâche, corymbiforme. Fleurs blanches à verdâtres, diamètre environ 3 mm. Fruit hérissé de soies crochues 
Galium rotundifolium L. – Gaillet à feuilles rondes
G; 15–30 cm — (collinéen–) montagnard (–subalpin);
forêts de conifères riches en humus, essarts
; Abieti-Fagenion, Abieti-Piceion; Europe, Asie sud-ouest
GaliRotu1.tif
Feuilles longues de (1,5–)2–8 cm, largement lancéolées à linéaires-lancéolées (plus de 3 fois plus longues que larges). Inflorescence dense   ► 5
5 (4)
La plupart des feuilles longues de 2–4 cm et larges de 2–8 mm, obtuses, faiblement réticulées, bord peu enroulé et scabre, à petits aiguillons dirigés en avant. Tige généralement rameuse, glabre. Inflorescence complète étroitement ovale. Corolle blanche. Fruit grand, noirâtre 
Galium boreale L. – Gaillet boréal
G; 10–50 cm — collinéen–subalpin;
pelouses maigres à humidité variable, bas-marais, forêts claires
; Molinion, Mesobromion, Molinio-Pinion; Eurasie, Amérique du Nord
GaliBore1.tif
La plupart des feuilles longues de 4–8 cm et larges de 10–20 mm, nettement réticulées. Tige souvent pubescente à la base. Inflorescence complète large. Aspect de la plante rappelant Rubia tinctoria 
Galium rubioides L. – Gaillet à feuilles de garance
G; 30–90 cm — collinéen;
ourlets herbacés humides, forêts alluviales
; Filipendulion, Salicion albae; Europe orientale; néophyte
6 (3)
Corolle nettement tubuleuse, en entonnoir ou tubuleuse en cloche, blanche   ► 7
Corolle à tube très court, peu visible, les lobes rayonnants, étalés   ► 8
7 (6)
Plante verte. Tige simple. Feuilles médianes larges de 4–10 mm, verticillées par 6–8. Fruits hérissés de soies crochues. Formant souvent des colonies via des stolons. Plante sèche à forte odeur de coumarine 
Galium odoratum (L.) Scop. – Gaillet odorant
G; 10–30 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
forêts de feuillus mixtes, hêtraies surtout
; Fagetalia, Carpinion betuli, Lunario-Acerion; Eurosibérie
GaliOdor1.tif
Plante glauque, souvent pruineuse. Tige ordinairement ramifiée. Feuilles médianes larges de 1–3 mm, à bord enroulé, finement mucronées, verticillées par 7–10. Fruits lisses 
Galium glaucum L. – Gaillet glauque
G; 30–80 cm — collinéen–montagnard;
ourlets herbacés secs et chauds, riches en calcaire
; Geranion sanguinei; Europe méridionale
GaliGlau1.tif
8 (6)
Fruits cylindriques, plus longs que larges, longs de seulement 1–2 mm (unique pour cette espèce !), étalés ou réfléchis. Tige couchée, ramifiée à la base. Fleurs par 1–2(–3) à l'aisselle des feuilles, réparties presque sur tout le long de la tige. Corolle très petite, large de seulement 0,5 mm, verdâtre 
Galium murale (L.) All. – Gaillet des murs
T; 5–20 cm, de long — collinéen;
murs secs, bords de chemins pierreux
; Centrantho-Parietarion; Méditerranée; néophyte
GaliMura1.tif
Fruits sphériques. La plupart des inflorescences axillaires réunissant plus de 2 fleurs   ► 9
9 (8)
Tige scabre via des aiguillons réfléchis aux angles (glisser entre les doigts en direction du haut). Tige couchée-ascendante ou étalée-grimpante   ► 10
Tige lisse, sans aiguillons réfléchis aux angles. Tige généralement dressée, rarement couchée-rampante (comparer avec G. megalospermum  ► 15
10 (9)
Fleurs majoritairement réunies en une panicule terminale (délimitée par des feuilles)   ► 11
Fleurs majoritairement en inflorescences partielles axillaires, brièvement pétiolées   ► 13
11 (10)
Feuilles ± obtuses, non mucronées. Tige grêle, couchée-ascendante, souvent ramifiée. La plupart des feuilles verticillées par 4(–5). Feuilles à largeur maximale en dessus du milieu, à bord lisse. Anthères rouge foncé (comparer avec G. uliginosum
Galium palustre aggr.
milieux humides
; Eurasie, Amérique du Nord
a
Feuilles médianes longues de 5–12 mm, étroitement ovales à étroitement lancéolées, généralement glabres au bord. Tige non ailée, sans angles blanchâtres. Corolle large de 2–3,5 mm. Demi-fruit mûr large de 1–1,5 mm 
Galium palustre L. – Gaillet des marais
G; 10–30 (–60) cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
magnocariçaies, prés mouillés maigres
; Magnocaricion, Molinion; Eurasie, Amérique du Nord
GaliPalu1.tif
Feuilles médianes longues de 15–30 mm, largement ovales à lancéolées. Tige à angles blanchâtres ± marqués, presque ailée. Corolle large de (3–)4–4,5 mm. Demi-fruit mûr large de 1,5–2 mm 
Galium elongatum C. Presl – Gaillet allongé
G.li; 20–80 cm — collinéen (–montagnard);
roselières, rives, fossés, forêts alluviales
; Magnocaricion, Alnion glutinosae; Europe occidentale, Méditerranée
GaliElon1.tif
Feuilles aigües ou mucronées, la plupart verticillées par 6–8   ► 12
12 (11)
Corolle très petite, large seulement de 0,5 mm, verdâtre à l'intérieur, rougeâtre à l'extérieur, plus étroite que le fruit mûr. Tige grêle, couchée. Feuilles à bord généralement plan, muni de petits aiguillons dirigés vers l'avant (ainsi scabre en direction de la base), terminées par un mucron long de 0,2–0,4 mm. Fruit sphérique, jusqu'à 1 mm de long 
Galium parisiense L. – Gaillet grêle
T; 10–20 cm — collinéen–montagnard;
végétations pionnières sèches et chaudes, plutôt pauvres en calcaire, terrains vagues, vignes
; Sedo-Veronicion, Tuberarietalia guttatae; Europe occidentale, Méditerranée
GaliPari1.tif
Corolle large de 1,5–2 mm, blanche, plus large que le fruit mûr. Tige ascendante. Feuilles à bord généralement enroulé, à aiguillons en partie réfléchis et en partie dirigés vers l'avant. Anthères jaunes (comparer avec G. palustre aggr.). Fruit haut d'environ 1 mm, couvert de petites papilles aigües (forte loupe !) 
Galium uliginosum L. – Gaillet aquatique
G; 10–40 (–60) cm — collinéen–subalpin;
bas-marais, prés mouillés
; Molinion, Calthion; Europe
GaliUlig1.tif
13 (10)
Inflorescences axillaires à 1–3 fleurs, plus courtes que les feuilles à leur base. Pédicelles fructifères recourbés vers le bas. Plusieurs tiges ascendantes, quadrangulaires, vigoureuses, luisantes. Feuilles terminées par un mucron long de 0,6–1,2 mm. Fruit haut de 3–4 m, couvert de petites papilles aigües 
Galium tricornutum Dandy – Gaillet à trois cornes
(= G. tricorne)
T; 10–30 (–50) cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
champs secs et chauds, riches en calcaire, terrains vagues, bords des chemins
; Caucalidion, Fumario-Euphorbion; Méditerranée, Asie sud-ouest
GaliTric1.tif
Inflorescences axillaires à 1–7 fleurs, plus longues que les feuilles à leur base. Pédicelles fructifères étalés   ► 14
14 (13)
Corolle large d'environ 2 mm, blanche. Fruit haut de (3–)4–6 mm, hérissé de soies crochues insérées sur une papille (loupe !). Tige couchée, grimpante, pouvant atteindre 1 m de long, un peu épaissie aux noeuds. Feuilles lancéolées, larges de 3–8 mm, terminées par un mucron long de 0,6–1,2 mm. Inflorescences axillaires à 2–5 fleurs 
Galium aparine L. – Gaillet gratteron
T.li; 30–150 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
ourlets herbacés riches en substances nutritives, zones rudérales, champs, forêts alluviales
; Aegopodion + Alliarion, Polygono-Chenopodion, Arction, Salicion albae; Eurasie
GaliApar1.tif
Corolle large d'environ 1 mm, jaune-vert. Fruit haut de 1,5–3 mm, les soies crochues non insérées sur une papille. Tige couchée, grimpante, atteignant seulement 30(–40) cm de long, quadrangulaire, peu épaissie aux noeuds. Feuilles étroitement lancéolées, larges de 2–3 mm, terminées par un mucron de 0,6–1,2 mm de long. Inflorescences axillaires à 3–9 fleurs 
Galium spurium L. – Gaillet bâtard
T.li; 10–40 (–75) cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
ourlets herbacés secs et chauds, riches en substances nutritives, champs, bords des chemins
; Caucalidion, Sisymbrion; Méditerranée, Asie sud-ouest
GaliSpur1.tif
15 (9)
Plante rampante. Feuilles verticillées par 6(–7)   ► 16
Plante dressée ou ascendante. Feuilles verticillées par (6–)7–10. Inflorescences axillaires dépassant largement le verticille de feuilles à leur base. Pédicelles fructifères droits   ► 17
16 (15)
Plante rampant dans les éboulis. Feuilles longues de 0,3–1 cm, à largeur maximale vers l'extrémité, à peine aigües. Inflorescences axillaires égalant environ le verticille de feuilles à leur base. Pédicelles fructifères recourbés vers le sol. Fruit haut de 2–3 mm, sans soies crochues 
Galium megalospermum All. – Gaillet de Suisse
(= G. helveticum)
H; 3–5 cm — alpin;
éboulis riches en calcaire
; Thlaspion rotundifolii; Alpes
GaliMega1.tif
Plante rampant sur le sol forestier. Feuilles longues de 1–3 cm, munie d'une pointe aristée verte (!) longue de 0,5–1,5 mm (un peu membraneuse seulement à l'extrémité). Inflorescences axillaires généralement à 3 fleurs, 1–2 fois plus longues que les feuilles à leur base. Pédicelle fructifère droit, long de 1–5 mm. Fruit hérissé de soies crochues, long d'environ 1,5 mm 
Galium triflorum Michx. – Gaillet à trois fleurs
G; 20–50 cm — montagnard–subalpin;
pessières riches en humus
; Vaccinio-Piceion; Eurosibérie, Amérique du Nord
GaliTrif1.tif
17 (15)
Base de la tige grêle, presque filiforme, ne dépassant guère 1 mm d'épaisseur. Plante dépassant rarement 25 cm de haut (comparer avec les grand individus de G. pumilum  ► 18
Base de la tige robuste dépassant 1 mm d'épaisseur. Plante dépassant généralement 25 cm de haut   ► 21
18 (17)
Corolle rose à pourpre, à lobes prolongés en arête. Feuilles linéaires à linéaires-lancéolées, à nervure médiane nette et luisantes, verticillées par 7–10, généralement révolutées et munies au bord de petits aiguillons réfléchis. Fruit noircissant à maturité 
Galium rubrum aggr.
a
Corolle rose à pourpre, large de1,5–2 mm, les lobes munis d'une arête mesurant 1/2–2/3 du lobe. Tige à poils étalés à la base 
Galium rubrum L. – Gaillet rouge
H; 20–50 cm — collinéen (–montagnard);
pelouses maigres pauvres en calcaire, plutôt sèches, ourlets herbacés, forêts de feuillus claires
; Calluno-Genistion, Festucion variae, Quercion robori-petraeae; Alpes méridionales
GaliRubr1.tif
Corolle rose pâle à blanche, large de 2–3 mm, les lobes munis d'une arête plus courte que la moitié du lobe. Tige glabre ou pubescente à la base. Inflorescence à contour ovale 
Galium ×centroniae Cariot – Gaillet hybride
H; 10–40 cm — collinéen–montagnard;
pâturages maigres pauvres en calcaire, lisières
; Calluno-Genistion, Festucion variae; Alpes centrales et méridionales;
Hybride fixé entre G. rubrum et G. pumilum
GaliCent1.tif
Corolle blanche à blanc jaunâtre, à lobes aigus mais non aristés   ► 19
GaliumKronzipfelSpitz1.tif
19 (18)
Feuilles verticillées par 6, munies au bord de petits aiguillons dirigés vers l'avant. Fruit couvert de papilles aigües, visibles sans loupe. Tige formée d'un axe basal rampant duquel partent des petites touffes de tiges florifères ascendantes (tiges stériles rampantes). Feuilles mucronées, les inférieures obovales, les supérieures lancéolées 
Galium saxatile L. – Gaillet des rochers
(= G. harcynicum)
Ch; 10–30 cm — collinéen–montagnard;
pelouses maigres à humidité variable, bas-marais, forêts de feuillus
; Calluno-Genistion, Quercion robori-petraeae; Europe occidentale
GaliSaxa1.tif
Feuilles médianes verticillées par 7–9, révolutées, munies au bord de petits aiguillons réfléchis, terminées en pointe membraneuse. Fruit ± glabre. Tige dressée ou ascendante, non rampante   ► 20
20 (19)
Plante en gazons très lâches, généralement sans rejets stériles. Tige haute de (10–)15–30(–50) cm. Inflorescence lâche, à contour étroitement ovale ou pyramidal, plus de 2 fois plus haute que large. Feuilles inférieures desséchées à la floraison. Feuilles médianes verticillées par 8–9, étroitement lancéolées, souvent un peu recourbées en faux, ± révolutées 
Galium pumilum Murray – Gaillet nain
H; 10–30 (–50) cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
pelouses maigres sèches, plutôt pauvres en calcaire, ourlets herbacés, buissons
; Mesobromion, Calluno-Genistion; Europe centrale
GaliPumi1.tif
Plante en gazons denses, à rejets stériles. Tige haute de 5–10(–20) cm, fortement ramifiée. Inflorescence compacte, à contour ombelliforme ou largement ovale, moins de 2 fois plus haute que large. Feuilles inférieures encore présentes à la floraison. Feuilles médianes verticillées par 7–9, à plus grande largeur vers l'extrémité, ± révolutées 
Galium anisophyllon Vill. – Gaillet à feuilles inégales
H; 5–15 cm — (montagnard–) subalpin–alpin;
pelouses de montagne rocailleuses, pierriers
; Seslerion, Poion alpinae, Thlaspion rotundifolii; Europe centrale et méridionale
GaliAnis1.tif
21 (17)
Tige cylindrique ou à 4 côtes peu marquées   ► 22
Tige tétragone sur toute sa longueur   ► 23
22 (21)
Lobes de la corolle aigus mais non apiculés. Tige glabre, non radicante à la base et sans stolons. Jeunes tiges glauques, pruineuses. Feuilles médianes longues de 20–50 mm, largement lancéolées, larges de (3–)5–9 mm. Boutons floraux généralement penchés. Corolle cupuliforme 
Galium sylvaticum L. – Gaillet des forêts
G; 40–80 (–150) cm — collinéen–montagnard;
forêts de feuillus mixtes claires, buissons
; Carpinion betuli, Quercion pubescenti-petraeae, Tilion platyphylli; Europe centrale
GaliSylv1.tif
Lobes de la corolle apiculés. Tige radicante à la base, stolonifère. Jeunes rameaux non pruineux. Feuilles médianes verticillées par 6–8, étroitement lancéolées, larges de 3–5 mm. Boutons floraux dressés. Corolle plane. Plante souvent confondue avec G. aristatum 
Galium laevigatum L. – Gaillet lisse
G; 20–60 cm — collinéen–montagnard;
forêts de feuillus claires, buissons
; Carpinion betuli, Cephalanthero-Fagenion; Alpes sud-est
GaliLaev1.tif
23 (21)
Tige généralement solitaire, à 4 angles obtus à la base, sans stolons. Feuilles lancéolées, à largeur maximale au milieu, rétrécies à l'extrémité et à la base, glauques ou vert grisâtre dessous. Pédicelles très fins. Lobes de la corolle apiculés. Souvent confondue avec G. laevigatum 
Galium aristatum L. – Gaillet aristé
G; 20–60 cm — collinéen–montagnard;
forêts de feuillus mixtes claires, buissons
; Carpinion betuli, Cephalanthero-Fagenion, Trifolion medii; Europe centrale et sud-ouest
GaliAris1.tif
Tiges généralement nombreuses, nettement quadrangulaires. Feuilles oblongues-linéaires, à largeur maximale au dessus du milieu, vertes sur les 2 faces. Pédicelles plus épais. Lobes de la corolle non apiculés   ► 24
24 (23)
Stolons courts ou absents. Feuilles larges de 1–2 mm, aciculaires, épaisses, vert luisant ou glauque pruineux dessus, à nervure médiane large et vert argenté, révolutées, scabres, munies au bord de petits aiguillons (loupe !). Inflorescence à contour étroitement ovale, souvent un peu unilatérale. Corolle blanc jaunâtre 
Galium lucidum All. – Gaillet luisant
Ch; –70 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
pelouses sèches rocheuses, riches en calcaire, rochers, ourlets herbacés
; Alysso-Sedion, Xerobromion, Geranion sanguinei; Méditerranée
GaliLuci1.tif
Plante généralement à stolons radicants. Feuilles larges de (1,5–)2–7 mm, plutôt mates, à nervure médiane très étroite (filiforme), à bord faiblement révoluté et ± lisse. Inflorescence à contour étroitement pyramidal. Corolle blanche 
Galium mollugo aggr. – Gaillet commun, Gaillet blanc
a
Feuilles fines, larges à l'extrémité et brusquement contractées en pointe. Tige grêle, ascendante et rampante (rameaux latéraux longuement étalés). Corolle large de 2–3 mm. Les plus longs des pédicelles plus longs que le diamètre de la corolle. Pédicelles fructifères divariqués 
Galium mollugo L. – Gaillet mollugine
H.li; 30–100 cm — collinéen–montagnard;
ourlets herbacés ensoleillés, riches en substances nutritives, buissons, forêts de feuillus mixtes claires
; Trifolion medii, Cephalanthero-Fagenion, Tilion platyphylli; Europe méridionale
GaliMoll1.tif
Feuilles un peu coriaces, progressivement rétrécies en pointe. Tige dressée, vigoureuse, les rameaux latéraux dressés-étalés. Corolle large de 3–4 mm. Pédicelles plus courts que la largueur de la corolle (1–3 mm). Pédicelles fructifères non divariqués 
Galium album Mill. – Gaillet blanc
H; 30–100 (–150) cm — collinéen–subalpin;
prés et pâturages riches en substances nutritives, bords des chemins, ourlets herbacés
; Arrhenatherion, Aegopodion + Alliarion; Eurosibérie
GaliAlbu1.tif