Epilobium

From FloraWiki - le wiki sur la Flore Suisse
Jump to: navigation, search

(Genre)

Epilobium (Epilobe)
By: Stefan Eggenberg
Info Flora, Flora Helvetica
Geographic Scope: Suisse — Source: Flora Helvetica — Collaboration limited to: Team Flora HelveticaContributors: Anne-Laure Maire
1
Fleurs faiblement zygomorphe. Pétales non émarginés, sépales rosacés bien visibles entre les pétales. Feuilles toutes alternes, même les inférieures   ► 2
Fleurs actinomorphes, en entonnoir. Pétales émarginés. Feuilles inférieures opposées ou verticillées   ► 4
2 (1)
Feuilles lancéolées, souples, larges de 10–25 mm, glauques dessous, à nervures latérales bien visibles. Pétales onguiculés. Fleurs en longue grappe dressée 
Epilobium angustifolium L. – Epilobe à feuilles étroites
G-H; 50–150 cm — collinéen–subalpin (–alpin);
lisières, essarts, mégaphorbiaies, rives
; Epilobion angustifolii, Adenostylion; Eurasie, Amérique du Nord
Feuilles linéaires, raides, larges de 3–6 mm, ± concolores, nervures latérales non visibles. Pétales non onguiculés   ► 3
3 (2)
Tige dressée. Feuilles généralement à bord entier. Sépales rose pâle. Style égalant environ les étamines, velu seulement à la base 
Epilobium dodonaei Vill. – Epilobe romarin
Ch; 30–90 cm — collinéen–montagnard;
éboulis mouvants secs et chauds, plutôt riches en calcaire, éboulis, gravières
; Europe centrale et méridionale
EpilDodo1.tif
Tige couchée-ascendante. Feuilles denticulées. Sépales brun-rouge. Style atteignant la moitié des étamines, velu jusqu'à sa moitié 
Epilobium fleischeri Hochst. – Epilobe de Fleischer
Ch; –30 cm — (montagnard–) subalpin–alpin;
éboulis mouvants riches en calcaire, bords des ruisseaux, moraines
; Epilobion fleischeri; Alpes
EpilFlei1.tif
4 (1)
Tige à poils étalés, poils > 1 mm de long. Feuilles toutes sessiles. Boutons dressés   ► 5
Tige glabre ou à poils (crépus) appliqués. Feuilles sessiles ou pétiolées. Boutons généralement pendant   ► 6
5 (4)
Pétales longs de 15–20 mm. Plante haute de 50–120 cm. Feuilles caulinaires moyennes fortement dentées en scie, demi-embrassantes et brièvement décurrentes. Forme des petites colonies via des stolons. Tige velue, à poils simples et glanduleux. Sépales mucronés 
Epilobium hirsutum L. – Epilobe hérissé
H; 50–120 cm — collinéen–montagnard;
ourlets herbacés humides, rives, hautes herbes
; Convolvulion, Filipendulion, Petasition officinalis; Eurasie
Pétales longs de 5–9 mm. Plante haute de 20–50 cm, à poils mous. Feuilles caulinaires moyennes finement dentées, atténuées à la base, non embrassante ni décurrentes. Pas de stolons. Tige à poils glanduleux seulement dans le haut. Sépales non acuminés 
Epilobium parviflorum Schreb. – Epilobe à petites fleurs
H; 20–50 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
ourlets herbacés humides, rives, abords des sources
; Convolvulion, Glycero-Sparganion, Filipendulion; Europe
6 (4)
Feuilles moyennes verticillées par 3–4, (rarement opposées). Tige à 2 (ou 4) côtes saillantes (loupe !). Pétales longs de 8–12 mm. Stigmates réunis en massue 
Epilobium alpestre (Jacq.) Krock. – Epilobe alpestre
H; 20–80 cm — montagnard–subalpin (–alpin);
mégaphorbiaies riches en substances nutritives, brousses d'aune vert, reposoirs
; Adenostylion, Alnenion viridis, Rumicion alpini; Europe centrale et méridionale
Feuilles opposées, les supérieures souvent alternes   ► 7
7 (6)
Tige cylindrique (au maximum à 2 rangées de poils). Stigmate souvent divisé en croix en 4 lobes (ceux-ci souvent dressés ou étalés en étoile, appuyer sur le stigmate pour contrôler ce critère, loupe !)   ► 8
Tige à 2 ou 4 angles nettes (presque ailée). Stigmate ou massue ou globuleux, jamais divisé en 4 lobes   ► 12
8 (7)
Fleurs de «taille moyenne», longues d'environ 10 mm (8–13 mm). Feuilles largement arrondies à la base à presque cordées. Tige généralement simple   ► 9
Fleurs «petites»: pétales longs seulement d'environ 6 mm (4–8 mm). Feuilles atténuées en coin à la base. Tige simple ou rameuse   ► 10
9 (8)
Plante à stolons (généralement souterrains) pouvant atteindre 10 cm de long. Tige ascendante, aspect farineux causé par la présence de poils crépus. Sépales longs de 5–6 mm. Pétales rose foncé 
Epilobium duriaei Godr. – Epilobe de Durieu
H; 10–40 cm — (montagnard–) subalpin;
mégaphorbiaies modérément humides, brousses d'aune vert
; Adenostylion, Alnenion viridis; Europe centrale et sud-ouest
Plante sans stolons (rarement avec des stolons courts, à moins de 4 cm). Tige dressée, glabre ou un peu duveteuse dans le haut. Sépales longs de 3,5–5 mm. Pétales roses (souvent plus clair que chez l'espèce précédente) 
Epilobium montanum L. – Epilobe des montagnes
Ch-H; 10–60 (–100) m — collinéen–subalpin (–alpin);
bords des chemins riches en substances nutritives, ourlets herbacés, jardins, forêts
; Fumario-Euphorbion, Aegopodion + Alliarion, Fagetalia; Eurasie
10 (8)
Feuilles moyennes linaires-lancéolées, (presque) entières, obtuses. Marge de la feuille (généralement) enroulée. Feuilles toutes sessiles ou presque. Tige glabre ou à 2 lignes de poils 
Epilobium palustre L. – Epilobe des marais
H; 10–50 cm — collinéen–subalpin (–alpin);
prés et pâturages humides, plutôt pauvres en calcaire, bas-marais
; Caricion fuscae, Calthion; Eurosibérie, Amérique du Nord
EpilPalu1.tif
Feuilles moyennes ovales ou largement lancéolées, acuminées, pétiole longs de (0,5–)1–8 mm. Marge plane. Tige à poils appliqués et crépus   ► 11
11 (10)
Feuilles à pétiole de 4–10 mm, à largeur maximum au milieu. Tige pas ou peu ramifiée, haute de (20–)30–60 cm. Pétales longs de 6–8 mm, presque blancs à la floraison. Fruit à poils glanduleux étalés 
Epilobium lanceolatum Sebast. & Mauri – Epilobe lancéolé
H; 30–60 cm — collinéen–montagnard;
pierriers secs et chauds, pauvres en calcaire, murs, carrières
; Galeopsion segetum, Androsacion vandellii; Europe
EpilLanc1.tif
Feuilles à pétiole de (0,5–)1–2 mm, à largeur maximum près de la base. Tige souvent ramifiée dès la base (aspect touffu), haute de 10–30(–40) cm. Feuilles généralement < 2 cm de long. Pétales longs de 4–6 mm. Fruit sans poils glanduleux 
Epilobium collinum C. C. Gmel. – Epilobe des coteaux
H; 10–40 cm — (collinéen–) montagnard–subalpin (–alpin);
murs ensoleillés, plutôt pauvres en calcaire, rochers, pierriers
; Galeopsion segetum, Androsacion vandellii; Europe
EpilColl1.tif
12 (7)
Tige (presque) non rameuse, haute seulement de 5–20(–30) cm. Inflorescence penchées même après la floraison. Fleurs 1–4. Plante des étages subalpin-alpin (parfois au montagnard-supérieur)   ► 13
Tige rameuse, haute de (30–)40–140 cm. Inflorescence dressée. Plus de 4 fleurs chez les plantes bien développées. Plante des étages collinéen-montagnard (à subalpin)   ► 15
13 (12)
Plante à stolons souterrains. Tige haute de 10–20(–30) cm, épaisse de 2–3 mm. Feuilles longues de 2–4 cm, acuminées, denticulées. Fleurs larges de 8–12 mm 
Epilobium alsinifolium Vill. – Epilobe à feuilles de basilic
H; 10–20 (–30) cm — (montagnard–) subalpin–alpin;
abords des sources froids, bords des ruisseaux
; Cardamino-Montion, Cratoneurion; Arctico-alpin
EpilAlsi1.tif
Plante à stolons aériens. Tige haute de 5–10(–20) cm, épaisse de 1–2 mm. Feuilles longues de 1–2,5 cm, obtuse, (presque) entières. Fleurs larges de 4–5 mm   ► 14
14 (13)
Tige généralement à plusieurs (formant des gazons), glabre, à lignes saillantes poilues. Feuilles largement ovales à oblongues, obtuses, presque entières, les inférieures nettement pétiolées. Bouton sphérique. Jeune fruit à poils glanduleux épars, glabrescent, fruit mûr glabre 
Epilobium anagallidifolium Lam. – Epilobe à feuilles de mouron
H; 5–10 (–20) cm — (montagnard–) alpin;
combes à neige humides, moraines, plaines alluviales
; Salicion herbaceae, Androsacion alpinae, Cardamino-Montion; Arctico-alpin
EpilAnag1.tif
Tige généralement solitaire, pubescente au sommet, de même que les pédicelles. Feuilles sessiles ou à pétiole très court, un peu charnues, entières, obtuses. Bouton floral oblong-ovale. Fruit mûr encore densément couvert de poils appliqués additionnés de quelques poils glanduleux étalés 
Epilobium nutans F. W. Schmidt – Epilobe penché
H; 5–10 (–15) cm — (montagnard–) subalpin–alpin;
abords des sources pauvres en calcaire, bords des ruisseaux, bas-marais
; Cardamino-Montion, Caricion fuscae; Europe centrale et méridionale
EpilNuta1.tif
15 (12)
Tige munies de poils glanduleux étalés et de poils crépis au sommet (dans l'inflorescence). Feuilles à pétiole de 1,5–20 mm. Fleurs d'abord blanches puis rose pâle   ► 16
Tige non glanduleuse (rarement à quelques glandes isolées). Feuilles sessiles ou à pétiole long de 3 mm au maximum. Fleurs roses   ► 17
16 (15)
Pétioles longs de (3–)5–20 mm. Feuilles ovales, atténuées en coin, larges de 0,5–2 cm, à dents glanduleuses, ridées-réticulées, vert grisâtre. Bouton floral aigu. Ovaire et fruit à poils glanduleux, appliqués sur les angles, étalés sur les faces 
Epilobium roseum Schreb. – Epilobe rosé
H; 20–80 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
ourlets herbacés humides, roselières, rives
; Convolvulion, Phalaridion, Glycero-Sparganion; Europe
EpilRose1.tif
Pétioles longs de 1,5–3(–4) mm. Feuilles ovales-lancéolées, arrondies à la base et brusquement rétrécies en pétiole, larges de 2–3 cm. Plante parcourue de rouge. Pétales longs de 4–6 mm. Bouton floral non aigu. Ovaire et fruit à poils glanduleux étalés 
Epilobium ciliatum Raf. – Epilobe glanduleux
Ch-H; 20–80 (–120) cm — collinéen–montagnard;
terrains vagues chauds, plutôt humides, bords des chemins, ourlets herbacés
; Bidention, Convolvulion; Origine : Amérique du Nord; néophyte
EpilCili1.tif
17 (15)
Plante (en fin d'été) à stolons feuillés grêles. Jeunes fleurs penchées, obtuses. Tige à 2–4 angles faiblement marqués, fortement rameuse, facilement compressible, vert foncé à rougeâtre, penchée sous les fleurs. Feuilles vert foncé mate, très brièvement pétiolées, linéaires-lancéolées. Ovaire à glandes éparses. Fruit long de 3–6 cm 
Epilobium obscurum Schreb. – Epilobe foncé
Ch-H; 30–100 cm — collinéen–montagnard;
hautes herbes humides, plutôt pauvres en calcaire, bords des ruisseaux, abords des sources
; Cardamino-Montion, Calthion; Europe
EpilObsc1.tif
Plante sans stolons. Tige dans le bas cylindrique, jaunâtre, ligneuse. Jeunes fleurs toujours dressées. Tige à 2 lignes saillantes vers le milieu, 4 vers le haut (subtétragone). Feuilles moyennes vert clair ou vert grisâtre, linéaires-lancéolées, (presque) sessile. Ovaire sans glandes. Fruit long de 6,5–9 cm 
Epilobium tetragonum L. – Epilobe à quatre angles
Ch-H; 30–100 cm — collinéen–montagnard;
lieux humides, bords de ruisseaux, fossés
EpilTetra1.tif
a
Tige presque glabre. Feuilles vert clair, à dents aigües, décurrentes. Pétales 4–6 mm de long 
Epilobium tetragonum L. subsp. tetragonum – Epilobe à quatre angles
Ch-H; 30–100 cm — collinéen–montagnard;
ourlets herbacés chauds, humides, rives, abords des sources
; Filipendulion, Convolvulion; Eurasie
EpilTetrTetr1.tif
Tige pubescente-grisâtre. Feuilles vert grisâtre, faiblement denticulées, non décurrentes. Pétales longs de 6–8 mm 
Epilobium tetragonum subsp. lamyi (F. W. Schultz) Nyman – Epilobe de Lamy
Ch-H; 30–100 cm — collinéen–montagnard;
ourlets herbacés, essarts, chemins forestiers
; Atropion, Aegopodion + Alliarion; Europe
EpilTetrLamy1.tif