Doronicum

From FloraWiki - le wiki sur la Flore Suisse
Jump to: navigation, search

(Genre)

Doronicum (Doronic)
By: Stefan Eggenberg
Info Flora, Flora Helvetica
Geographic Scope: Suisse — Source: Flora Helvetica — Collaboration limited to: Team Flora HelveticaContributors: Anne-Laure Maire
1
Capitules 1(–3). Akènes tous munis d'un pappus. Feuilles basales (presque toujours) présentes à la floraison. Plante de montagne   ► 2
Capitules par (1–)4–8. Akènes des fleurs ligulées sans pappus (mais fleurs tubulées avec pappus !). Plante de basse altitude   ► 3
2 (1)
Feuilles basales lancéolées, larges de 1–3 cm, à poils crépus au bord mais sans poils glanduleux. Tige monocéphale. Feuilles caulinaires supérieures embrassant tout au plus la moitié de la tige. Sur silice 
Doronicum clusii (All.) Tausch – Doronic de Clusius
G; 10–30 cm — (subalpin–) alpin;
pierriers pauvres en calcaire, pelouses de montagne pierreuses
; Androsacion alpinae; Europe centrale et méridionale
DoroClus1.tif
Feuilles basales largement ovales, larges de 3–7 mm, munies de poils en partie glanduleux. Tige à 1(–3) capitules. Feuilles caulinaires supérieures à larges lobes à la base, embrassant complètement et dépassant la tige. Sur calcaire 
Doronicum grandiflorum Lam. – Doronic à grandes fleurs
H; 10–40 cm — (subalpin–) alpin;
pierriers modérément humides, riches en calcaire
; Petasition paradoxi; Europe centrale et méridionale
DoroGran1.tif
3 (1)
Feuilles basales profondément en coeur à la base, à base étroite et à sinus étroit (autour du pétiole). Tige rameuse dans le haut, à (2–)5–9 capitules. Feuilles à poils mous denses, sans glandes. Feuilles caulinaires inférieures panduriformes, embrassantes 
Doronicum pardalianches L. – Doronic pardalianche
G; 40–90 cm — collinéen–montagnard;
forêts de feuillus, ourlets herbacés
; Fagetalia, Aegopodion + Alliarion; Europe occidentale
DoroPard1.tif
Feuilles basales largement cordées, à sinus large (autour du pétiole) ou atténuées en pétiole. Plante ornementale subspontanée   ► 4
4 (3)
Plante sans stolons. Tige monocéphale (rarement à 2–3 capitules), à poils glanduleux uniquement 
Doronicum columnae Ten. – Doronic de Colonna
G; 30–60 cm — collinéen–montagnard;
bords de chemins, ourlets herbacés
; Alpes orientales, Carpates; néophyte
Plante à stolons souterrains, poilus (munis d'une rosette au bout). Tige à 1–5 capitules, à poils laineux et glanduleux 
Doronicum plantagineum aggr.
Europe; néophyte
a
Feuilles basales atténuées en pétiole. Tige à courts poils glanduleux, à 1–3 capitules. Feuilles à bord à peine denté 
Doronicum plantagineum L. – Doronic plantain
G; 60–90 cm — (collinéen–) montagnard;
bords de jardins et de chemins, ourlets herbacés
; Europe sud-ouest; néophyte;
L'hybride D. plantagineum × D. columnae × D. pardalianches (= D. ×excelsum) est souvent cultivé
DoroPlan1.tif
Feuilles basales cordées (± nettement marqué)   ► b
b
Feuilles basales aigües, faiblement cordées, à bord nettement sinué-denté. Tige à (1–)2–3 capitules 
Doronicum ×excelsum (N. E. Br.) Stace – Doronic
Europe, Asie sud-ouest; néophyte
DoroExce1.tif
Feuilles basales obtuses, nettement cordées, à bord entier ou légèrement denté. Tige généralement monocéphale, à poils simples et à poils glanduleux dans le haut 
Doronicum orientale Hoffm. – Doronic d'Orient
G; 40–60 (–80) cm — collinéen;
bords de chemins, ourlets herbacés
; Europe sud-est, Caucase; néophyte
DoroOrie1.tif