Crepis

From FloraWiki - le wiki sur la Flore Suisse
Jump to: navigation, search

(Genre)

Crepis (Crépide)
By: Stefan Eggenberg
Info Flora, Flora Helvetica
Geographic Scope: Suisse — Source: Flora Helvetica — Collaboration limited to: Team Flora Helvetica — Status: 22.04.2019Contributors: Anne-Laure Maire
1
Fleurs rouge orange. Feuilles en rosette basale, sinuées-dentées, glabres sauf la base du pétiole, munies de poils blanc pur 
Crepis aurea (L.) Cass. – Crépide orangée
H; 5–30 cm — (montagnard–) subalpin–alpin;
prés et pâturages de montagne riches en substances nutritives
; Poion alpinae, Polygono-Trisetion; Europe centrale et sud-est
Fleurs jaunes   ► 2
2 (1)
Tige à 1–2(–3) capitules. Feuilles caulinaires non sagittées-embrassantes. Plante de montagne, vivace   ► 3
Tige à 3–20 capitules ou à quelques rameaux monocéphales, mais dans ce cas à feuilles caulinaires auriculées-sagittées. Plante vivace ou annuelle   ► 8
3 (2)
Plante haute de 3–10(–15) cm. Tige à peine plus longue que les feuilles basales   ► 4
Plante haute de 10–60 cm. Tige nettement plus longue que les feuilles basales   ► 6
4 (3)
Feuilles largement ovales, tronquées ou en coeur à la base, irrégulièrement dentées, à pétiole long et ailé, glabres ou cotonneuses, tout comme la tige 
Crepis pygmaea L. – Crépide naine
H; 5–15 cm — (subalpin–) alpin;
pierriers riches en calcaire
; Thlaspion rotundifolii; Europe centrale et sud-ouest
CrepPygm1.tif
Feuilles lancéolées, oblongues-obovales, entières ou pennatiséquées   ► 5
5 (4)
Feuilles pennatipartites à divisions largement triangulaires (roncinées). Involucre long de 7–14 mm, à longs poils noirs étalés non glanduleux. Bractées involucrales externes presque aussi longues que les internes 
Crepis terglouensis (Hacq.) A. Kern. – Crépide du Triglav
H; 3–10 cm — alpin;
pelouses des crêtes pierreuses, riches en calcaire, pierriers
; Drabion hoppeanae, Thlaspion rotundifolii; Alpes orientales
CrepTerg1.tif
Feuilles indivises, entières ou un peu dentées. Involucre long de 11–13 mm, à longs poils jaunâtres étalés non glanduleux. Bractées involucrales externes dépassant un peu la moitié de la longueur des internes 
Crepis rhaetica Hegetschw. – Crépide rhétique
H; 2–10 cm — alpin;
pelouses des crêtes pierreuses, riches en calcaire
; Drabion hoppeanae; Alpes centrales
CrepRhae1.tif
6 (3)
Feuilles caulinaires profondément pennatipartites, à divisions étroites. Feuilles basales indivises, généralement grossièrement dentées. Involucre long de 7–12 mm. Pappus blanc sale 
Crepis kerneri Rech. f. – Crépide de Kerner
(= C. jacquinii)
H; 5–25 cm — (subalpin–) alpin;
pelouses des crêtes rocailleuses, pierriers schisteux
; Caricion firmae, Seslerion, Thlaspion rotundifolii; Europe centrale et sud-est
CrepKern1.tif
Tige nue ou à feuilles indivises (tout au plus dentées)   ► 7
7 (6)
Plante haute de 30–60 cm. Capitules larges de 4–5 cm. Feuilles caulinaires embrassantes. Tige nettement épaissie sous le capitule. Pappus blanc sale 
Crepis bocconei P. D. Sell – Crépide de Boccone
(= C. pontana)
H; 30–60 cm — subalpin (–alpin);
pelouses de montagne fraiches, pelouses à laiche ferrugineuse
; Caricion ferrugineae; Europe centrale et sud-est
CrepBocc1.tif
Plante haute de 5–30 cm. Capitules larges de 3–4 cm. Feuilles caulinaires sessiles, non embrassantes. Feuilles basales sinuées-dentées à presque pennatipartites. Involucre à poils laineux, gris ou noirs. Pappus blanc pur 
Crepis alpestris (Jacq.) Tausch – Crépide alpestre
H; 5–30 cm — (montagnard–) subalpin (–alpin);
pelouses de montagne rocailleuses, riches en calcaire, brousses de pin couché
; Seslerion, Ericion; Europe centrale et sud-est
CrepAlpe1.tif
8 (2)
Tige nue (tout au plus à petites feuilles aux ramifications)   ► 9
Tige feuillée   ► 11
9 (8)
Plante annuelle. Feuilles pennatiséquées à grand lobe terminal arrondi. Akènes extérieurs à 3 angles largement ailés 
Crepis sancta (L.) Bornm. – Crépide de Nîmes
(= C. nemausensis)
T; 5–30 cm — collinéen;
terrains vagues secs et chauds
; Sisymbrion; Méditerranée orientale; néophyte
CrepSanc1.tif
Plante vivace. Feuilles indivises. Akènes non ailés   ► 10
10 (9)
Inflorescence beaucoup plus longue que large (en grappe), à (5–)8–20 capitules. Involucre presque glabre. Feuilles basales longues de 5–15 cm, oblongues-ovales, presque entières 
Crepis praemorsa (L.) Walther – Crépide rongée
H; 20–60 cm — collinéen–montagnard;
ourlets herbacés secs et chauds
; Geranion sanguinei; Eurasie
CrepPrae1.tif
Inflorescence environ aussi longue que large (en corymbe), à 3–10 capitules. Feuilles basales longues de 6–8 cm, oblongues-ovales, presque entières 
Crepis froelichiana Froel. – Crépide de Froelich
H; 15–40 cm — montagnard–subalpin;
pelouses maigres sèches, riches en calcaire
; Seslerion, Mesobromion; Alpes méridionales
11 (8)
Capitules penchés avant la floraison. Feuilles froissées à odeur désagréable de phénol. Feuilles pennatiséquées, à divisions étroitement triangulaires à rhomboïdales 
Crepis foetida L. – Crépide fétide
T; 10–40 cm — collinéen (–montagnard);
terrains vagues secs et chauds, riches en substances nutritives, terrains ferroviaires
; Dauco-Melilotion, Sisymbrion; Europe méridionale, Asie occidentale
CrepFoet1.tif
Capitules dressés avant la floraison. Plante sans odeur de phénol   ► 12
12 (11)
Feuilles à poils glanduleux-visqueux. Involucre étroitement cylindrique, glabre, réfléchi à maturité des fruits. Tige rameuse depuis le tiers inférieur, glanduleuse-visqueuse dans le bas, glabre dans le haut, à nombreux petits capitules (1–2 cm de large à la floraison) 
Crepis pulchra L. – Crépide élégante
T; 30–70 (–100) cm — collinéen;
terrains vagues secs et chauds, riches en substances nutritives
; Sisymbrion, Dauco-Melilotion; Méditerranée; néophyte
Feuilles et tige non glanduleuses-visqueuses (des poils glanduleux peuvent être présents). Capitules larges de 1–4 cm à la floraison   ► 13
13 (12)
Akènes, au moins les intérieurs, prolongés en bec (aussi visible lors de la floraison en coupant le capitule). Fleurs ligulées externes souvent parcourues de rouge   ► 14
Akènes rétrécis à l'extrémité mais dépourvus de bec. Fleurs ligulées externes rarement parcourues de rouge   ► 15
14 (13)
Bractées involucrales et pédoncules hérissés de soies jaunes étalées et longues de 1–2 mm. Réceptacle poilu. Bractées involucrales externes sans bord membraneux, rapidement étalées 
Crepis setosa Haller f. – Crépide hérissée
T; 15–50 cm — collinéen (–montagnard);
végétations pionnières sèches et chaudes
; Dauco-Melilotion; Méditerranée orientale; néophyte
CrepSeto1.tif
Involucre et pédoncule sans longues soies. Réceptacle glabre. Bractées involucrales externes à large bord membraneux, étalées à la fin de la floraison 
Crepis vesicaria L. – Crépide à vésicules
30–80 cm —
zones rudérales sèches et chaudes, terrains vagues, bords des chemins
a
Feuilles supérieures ovales, à base membraneuse et renflée, embrassant la base du pédoncule. Bractées involucrales externes ovales, entièrement membraneuses 
Crepis vesicaria L. subsp. vesicaria – Crépide à vésicules
H.ha-T; collinéen;
végétations pionnières sèches et chaudes, riches en substances nutritives
; Sisymbrion, Dauco-Melilotion; Méditerranée; néophyte
CrepVesiVesi1.tif
Feuilles supérieures non renflées-embrassantes. Bractées involucrales externes lancéolées, vertes avec un large bord membraneux 
Crepis vesicaria subsp. taraxacifolia (Thuill.) Thell. – Crépide à feuilles de pissenlit
H.ha; collinéen–montagnard;
végétations pionnières sèches et chaudes, riches en substances nutritives
; Sisymbrion, Dauco-Melilotion; Europe occidentale, Méditerranée occidentale
CrepVesiTara1.tif
15 (13)
Feuilles caulinaires à base arrondie ou dentée, embrassant à moitié la tige ou à base en pointe aigüe mais alors étalée perpendiculairement à la tige et non embrassante   ► 16
Feuilles caulinaires à base terminée en pointe hastée, embrassante   ► 17
16 (15)
Feuilles caulinaires dentées-auriculées à la base. Réceptacle poilu. Bractées involucrales à poils soyeux sur la face intérieure (loupe !). Plante bisannuelle 
Crepis biennis L. – Crépide bisannuelle
H.ha; 30–100 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
prés gras
; Arrhenatherion; Europe
CrepBien1.tif
Feuilles basales indivises, presque entières. Feuilles caulinaires arrondies ou faiblement en coeur à la base. Réceptacle glabre. Face intérieure des bractées involucrales glabre 
Crepis mollis (Jacq.) Asch. – Crépide tendre
H; 30–80 cm — (collinéen–) montagnard–subalpin;
prés de montagne frais
; Polygono-Trisetion; Europe
17 (15)
Aigrette blanc brunâtre, soies raides et cassantes. Feuilles glabres, irrégulièrement sinuées-dentées. Involucre à poils glanduleux noirs 
Crepis paludosa (L.) Moench – Crépide des marais
H; 30–120 cm — (collinéen–) montagnard–subalpin;
prés de montagne humides, marais, hautes herbes
; Calthion, Adenostylion; Eurasie
CrepPalu1.tif
Pappus blanc pur, souple. Feuilles glabres ou poilues   ► 18
18 (17)
Feuilles caulinaires entières ou sinuées-dentées mais pas pennatiséquées. Plante vivace de l'étage subalpin   ► 19
Feuilles caulinaires (au moins les inférieures) pennatiséquées. Plante de basse altitude, annuelle à bisannuelle   ► 20
19 (18)
Feuilles basales en rosette, présente lors de la floraison. Tige et bractées involucrales généralement très glanduleuses. Pédoncule épaissi sous le capitule. Bractées involucrales externes atteignant la moitié des internes 
Crepis conyzifolia (Gouan) A. Kern. – Crépide à grands capitules
H; 20–50 cm — (collinéen–) subalpin (–alpin);
pelouses de montagne pauvres en calcaire
; Festucion variae, Nardion; Eurasie
CrepCony1.tif
Feuilles basales sèches lors de la floraison. Tige et bractées involucrales non glanduleuses. Bractées involucrales externes presque aussi longues que les internes. Tige feuillée sur toute sa longueur, à poils mous jaunâtres ainsi que les feuilles 
Crepis pyrenaica (L.) Greuter – Crépide des Pyrénées
(= C. blattarioides)
H; 20–60 cm — (montagnard–) subalpin;
prés et pâturages de montagne modérément humides, mégaphorbiaies
; Polygono-Trisetion, Adenostylion, Caricion ferrugineae; Europe centrale et méridionale
CrepPyre1.tif
20 (18)
Feuilles caulinaires révolutées, les supérieures presque entières, étroites. Plante gris-vert. Capitules jaune clair, larges de 1,5–2 cm. Akènes à 10–13 côtes 
Crepis tectorum L. – Crépide des toits
T; 10–60 cm — collinéen–subalpin;
végétations pionnières sèches et chaudes, terrains ferroviaires
; Sisymbrion; Eurasie
CrepTect1.tif
Feuilles caulinaires planes. Plante vert vif   ► 21
21 (20)
Bractées involucrales réfléchies à maturité des fruits, les externes appliquées lors de la floraison, face interne glabre. Capitules larges de 1–1,5 cm à la floraison. Involucre long de 4–7 mm. Feuilles presque glabres. Fleurs périphériques souvent rougeâtres dessous. Style jaune 
Crepis capillaris Wallr. – Crépide capillaire
H.ha-T; 10–90 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
bords des chemins, pâturages gras
; Cynosurion, Dauco-Melilotion; Europe
CrepCapi1.tif
Bractées involucrales non réfléchies à maturité, les externes étalées lors de la floraison. Fleurs périphériques jamais rougeâtres dessous   ► 22
22 (21)
Feuilles inférieures à poils rudes. Involucre long de 8–10 mm. Face interne des bractées involucrales glabre. Capitules larges de 2–2,5 cm à la floraison. Tige peu rameuse. Style brun 
Crepis nicaeensis Pers. – Crépide de Nice
H.ha; 30–90 cm — collinéen–montagnard;
zones rudérales sèches et chaudes, terrains ferroviaires
; Sisymbrion, Dauco-Melilotion; Europe méridionale; néophyte
CrepNica1.tif
Feuilles inférieures glabres ou tout au plus à poils épars. Involucre long de 8–13 mm. Face interne des bractées involucrales à poils soyeux (loupe !). Capitules larges de 2,5–3 cm à la floraison. Style jaune   ► 16