Cirsium

From FloraWiki - le wiki sur la Flore Suisse
Jump to: navigation, search

(Genre)

Cirsium (Cirse)
By: Stefan Eggenberg
Info Flora, Flora Helvetica
Geographic Scope: Suisse — Source: Flora Helvetica — Collaboration limited to: Team Flora HelveticaContributors: Anne-Laure Maire
1
Fleurs jaune pâle ou blanc jaunâtre   ► 2
Fleurs purpurines (très rarement blanches)   ► 4
2 (1)
Capitules solitaires (rarement 2–3), penchés, non entourés de bractées foliacées. Feuilles basales profondément pennatipartites, à divisions lancéolées. Tige glanduleuse-visqueuse dans le haut 
Cirsium erisithales (Jacq.) Scop. – Cirse glutineux
G; 50–150 cm — (collinéen–) montagnard–subalpin;
forêts à humidité de l'air élevée, mégaphorbiaies
; Lunario-Acerion, Petasition officinalis, Erico-Pinion; Europe orientale
CirsEris1.tif
Capitules groupés, dressés, entourés de bractées foliacées   ► 3
3 (2)
Bractées involucrales indivises, ovales, finement acuminées, peu piquantes. Feuilles souples, peu piquantes, indivises ou pennatipartites, à divisions lancéolées 
Cirsium oleraceum (L.) Scop. – Cirse maraîcher
H; 50–150 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
prés mouillés riches en substances nutritives, rives
; Calthion, Filipendulion; Eurosibérie
CirsOler1.tif
Bractées involucrales pennatipartites, bordées d'épines piquantes. Feuilles rigides, épineuses, poilues, divisions à 3–5 lobes 
Cirsium spinosissimum (L.) Scop. – Cirse épineux
H; 20–50 cm — subalpin–alpin;
bords des ruisseaux riches en substances nutritives, reposoirs, mégaphorbiaies
; Rumicion alpini, Adenostylion; Alpes
4 (1)
Feuilles scabres, munies de spinules dessus. Les feuilles bien développées pennatiséquées, à divisons terminées en 2 lobes étroits, étalés   ► 5
CirsErio1.tif
Feuilles glabres ou mollement poilues dessus, mais rarement scabres   ► 6
5 (4)
Feuilles décurrentes formant des ailes sinuées-spinescentes sur la tige. Feuilles finement grises-tomenteuses dessous. Capitules larges de 2–4 cm 
Cirsium vulgare (Savi) Ten. – Cirse commun
H.ha; 50–150 (–200) cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
ourlets herbacés riches en substances nutritives, bords des chemins
; Arction, Dauco-Melilotion; Eurasie
Feuilles non décurrentes, blanches tomenteuses dessous. Capitules larges de 4–7 mm 
Cirsium eriophorum (L.) Scop. – Cirse commun
H.ha; 60–150 (–200) cm — (collinéen–) montagnard–subalpin;
pâturages, associations de plantes rudérales et adventices, reposoirs
; Onopordion; Europe
a
Involucre très aranéeux. Bractées involucrales à épine terminale à peine élargie-spatulée 
Cirsium eriophorum (L.) Scop. subsp. eriophorum – Cirse laineux
H.ha-T; 50–150 (–200) cm — montagnard–subalpin;
pâturages de montagne plutôt secs, ourlets, zones rudérales
; Trifolion medii, Poion alpinae, Onopordion; Europe
Involucre presque glabre. Bractées involucrales à épine terminale dilatée, spatulée-rhomboïdale 
Cirsium eriophorum subsp. spathulatum (Moretti) Ces. – Cirse spatulé
50–150 cm — montagnard–subalpin;
pâturages de montagne plutôt secs
; Poion alpinae; Alpes méridionales
6 (4)
Tige nulle ou très courte, atteignant rarement 30 cm de haut. Capitules solitaires, presque sessiles, au milieu d'une rosette de feuilles. Feuilles non aranéeuses (au contraire de Carlina acaulis), divisions à 3 larges lobes 
Cirsium acaule Scop. – Cirse sans tige
H; 5–30 cm — (collinéen–) montagnard–subalpin (–alpin);
pâturages secs
; Mesobromion; Europe centrale
Tige dépassant 30 cm de hauteur   ► 7
7 (6)
Feuilles, au moins les inférieures, décurrentes, tige ainsi ailée-épineuse   ► 8
Feuilles non ou à peine décurrentes   ► 9
8 (7)
Capitules groupés en glomérules à l'extrémité de la tige. Tige ailée-épineuse sur presque toute sa longueur. Plante le plus souvent parcourue de violet foncé 
Cirsium palustre (L.) Scop. – Cirse des marais
H.ha; 40–150 (–200) cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
pâturages à humidité variable, marais
; Calthion; Eurasie
Capitules solitaires à l'extrémité d'une longue tige grise-floconneuse, presque sans feuilles dans le haut (donc non ailée dans le haut) 
Cirsium canum (L.) All. – Cirse cendré
H; 50–150 cm — collinéen;
hautes herbes chaudes, mouillées
; Filipendulion; Europe sud-est
9 (7)
Capitules groupés en panicule corymbiforme. Corolle violet clair, rarement presque blanche. Lobes (extrémités élargies) de la corolle plus courts que le tube mais divisés en 5 presque jusqu'à la base. Feuilles glabres à blanches-tomenteuses dessous. Plante formant souvent des colonies via des rhizomes 
Cirsium arvense (L.) Scop. – Cirse des champs
G; 50–100 (–150) cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
zones rudérales, bords des chemins, bords des champs
; Sisymbrion, Arction; Eurasie
Tige à seulement 0–2(–5) rameaux latéraux dans le haut. Corolle violet clair à violet intense, les lobes plus longs que le tube, divisés jusqu'à la moitié   ► 10
10 (9)
Feuilles très blanches dessous (poils aranéeux), glabres dessus. Feuilles inférieures pennatipartites, les supérieures indivises. Plante formant souvent des colonies via des rhizomes. Capitules généralement solitaires 
Cirsium helenioides (L.) Hill – Cirse hélénie
G; 50–100 cm — (montagnard–) subalpin;
pâturages de montagne à humidité variable, bords des ruisseaux
; Filipendulion, Calthion; Eurosibérie
Feuilles vertes ou grisâtres-aranéeuses dessous   ► 11
11 (10)
Tige feuillée jusqu'au sommet, feuilles grandes dans la moitié supérieure (presque aussi longues que les entrenoeuds). Feuilles inférieures souvent > 10 cm de large. Bractées involucrales étalées à recourbées 
Cirsium montanum (Willd.) Spreng. – Cirse des montagnes
G; 40–150 cm — montagnard (–subalpin);
mégaphorbiaies, bords des ruisseaux
; Adenostylion; Europe centrale et méridionale
Tige nue dans le haut ou munie de quelques feuilles courtes. Feuilles inférieures < 10 cm de large. Bractées involucrales dressées, tout au plus un peu arquées à l'extrémité   ► 12
12 (11)
Capitules glomérulés par 2–5. Feuilles médianes pennatipartites, souples 
Cirsium rivulare (Jacq.) All. – Cirse des ruisseaux
H; 40–100 cm — collinéen–montagnard;
prés mouillés, marais
; Calthion; Europe centrale
Capitules solitaires. Feuilles médianes bipennatipartites, rigides, poilues. Tige densément tomenteuse dans le haut. Plante sans stolons 
Cirsium tuberosum (L.) All. – Cirse tubéreux
G; 40–80 cm — collinéen–montagnard;
pinèdes à humidité variable, pelouses maigres
; Molinio-Pinion, Molinion; Europe centrale