Cerastium

From FloraWiki - le wiki sur la Flore Suisse
Jump to: navigation, search

(Genre)

Cerastium (Céraiste)
By: Stefan Eggenberg
Info Flora, Flora Helvetica
Geographic Scope: Suisse — Source: Flora Helvetica — Collaboration limited to: Team Flora HelveticaContributors: Anne-Laure Maire
1
Styles 3 (rarement 4). Dents du calice 6(–8)   ► 2
Styles 5. Dents du calice 10   ► 3
2 (1)
Tige rampante, radicante aux noeuds, munie d'une ligne de poils non glanduleux mélangés à quelques poils glanduleux. Feuilles lancéolées, larges de 1–3 mm, obtuses, glabres ou légèrement ciliées. Plante des montagnes 
Cerastium cerastoides (L.) Britton – Céraiste à trois styles
Ch; 5–15 cm — alpin;
combes à neige riches en humus
; Salicion herbaceae; Arctico-alpin
CeraCera1.tif
Tige dressée. Feuilles et tige glanduleuses-visqueuses. Feuilles linéaires, larges de 1–2 mm et atteignant 30 mm de long. Pétale 1,5 fois plus long que le calice. Plante de l'étage collinéen 
Cerastium dubium (Bastard) Guépin – Céraiste douteux
T; 10–35 cm — collinéen;
végétations pionnières à humidité variable, prés mouillés
; Calthion, Agropyro-Rumicion; Méditerranée
CeraDubi1.tif
3 (1)
Pétales longs au maximum de 7 mm, plus courts ou un peu plus longs que les sépales   ► 4
Pétales longs de (6–)8–18 mm, dépassant d'au moins 1/3 les sépales   ► 9
4 (3)
Bractées non scarieuses, extrémité barbue. Extrémité des sépales nettement dépassée par quelques poils simples   ► 5
Cerastium1.tif
Bractées supérieure à marge scarieuse ± large, à extrémité glabre. Extrémité des sépales non nettement dépassée par quelques poils simples   ► 7
Cerastium2.tif
5 (4)
Pétales longs de (6–)7–9 mm. Corolle campanulée. Plante vivace, rampante, munies de (peu de) rejets stériles. Plante des montagnes 
Cerastium pedunculatum Gaudin – Céraiste à longs pédoncules
Ch; 2–8 cm — (subalpin–) alpin;
pierriers pauvres en calcaire
; Androsacion alpinae; Alpes
Pétales longs de 3–6 mm. Plante annuelle, dressée, dépourvue de rejets stériles   ► 6
6 (5)
Fleurs disposées en inflorescences compactes à glomérulées. Pédicelles fructifères plus courts que le calice ou l'égalant. Pétale glabre à la base. Filets des étamines glabres. Plante vert pâle à jaunâtre, généralement densément glanduleuses 
Cerastium glomeratum Thuill. – Céraiste aggloméré
T; 5–40 cm — collinéen–subalpin;
végétations pionnières plutôt sèches, riches en substances nutritives
; Polygono-Chenopodion, Polygonion avicularis; Origine : Méditerranée
CeraGlom1.tif
Inflorescence lâche. Pédicelles fructifères 2–4 fois plus longs que le calice. Pétale cilié à la base. Files des étamines ciliés. Plante vert grisâtre 
Cerastium brachypetalum Pers. – Céraiste à pétales courts
3–30 cm — collinéen (–montagnard);
bords des chemins secs et chauds, terrains vagues
a
Pédicelles (et pédicelles fructifères) à poils étalés, généralement glanduleux, longs de 5–30 mm 
Cerastium brachypetalum Pers. subsp. brachypetalum – Céraiste à pétales courts
T; –30 cm — collinéen (–montagnard);
végétations pionnières riches en calcaire
; Alysso-Sedion; Méditerranée
CeraBracBrac1.tif
Pédicelles (et pédicelles fructifères) à poils dréssés-étalés, non glanduleux, longs de 5–15 mm 
Cerastium brachypetalum subsp. tenoreanum (Ser.) Soó – Céraiste de Tenore
T; –20 cm — collinéen;
végétations pionnières sèches et chaudes
; Alysso-Sedion; Europe méridionale
CeraBracTeno1.tif
7 (4)
Plante annuelle de 3–20 cm de haut. Tige sans rejets stériles, munie de poils glanduleux. Sépales fortement glanduleux. Fruit les plus grands ne dépassant pas 9 mm de long   ► 8
Plante de 10–40 cm, généralement vivace et munie de rejets stériles. Sépales non glanduleux (ou poils glanduleux minoritaires). Fruits les plus grands dépassant généralement 9 mm de long 
Cerastium fontanum Baumg. – Céraiste commun
10–40 cm — collinéen–alpin;
prés et pâturages
a
Pétales pour la plupart nettement plus longs que le calice. Plante densément munies de poils étalés, non glanduleux. Tige robuste, couverte de poils étalés atteignant 1 mm de long. Feuilles longues de 10–25 mm. Calice long de 6–9 mm. Fruits longs de 12–18 mm 
Cerastium fontanum Baumg. subsp. fontanum – Céraiste des sources
Ch; (subalpin–) alpin;
pelouses de montagne riches en substances nutritives, reposoirs
; Poion alpinae, Rumicion alpini; Euro-arctique et alpin
CeraFontFont1.tif
Calice et corolle ± de même longueur. Tige à poils courts (atteignant 0,5 mm) ou glanduleuse   ► b
b
Feuille courte (jusqu'à 3 cm de long), épaisse. Inflorescence (presque) non glanduleuse. Sépales et pétales longs de 3–5(–7) mm. Fruits longs de 7–12 mm, fortement recourbés 
Cerastium fontanum subsp. vulgare (Hartm.) Greuter & Burdet – Céraiste commun
Ch; collinéen–montagnard (–subalpin);
prés et pâturages riches en substances nutritives
; Arrhenatherion, Cynosurion; Origine : Eurasie (?)
CeraFontVulg1.tif
Feuille longue (3–6 cm de long), mince, pratiquement translucide. Inflorescence densément glanduleuse. Sépales et pétales longs de 6–9 mm. Fruits longs de 12–18 mm, presque droits 
Cerastium fontanum subsp. lucorum (Schur) Soó – Céraiste des bois
Ch; collinéen–subalpin;
forêts de feuillus humides, bords des ruisseaux
; Fraxinion, Fagetalia; Europe centrale
CeraFontLuco1.tif
8 (7)
Bractées supérieures et sépales largement scarieuses (marge scarieuse occupant plus de (25–)30 % de leur longueur à l'extrémité. Tige dressée ou couchée, glanduleuse. Pétales plus courts que les sépales. Jeunes pédicelles fructifères souvent fortement recourbés vers le bas (120–160°) 
Cerastium semidecandrum L. – Céraiste à cinq étamines
T; 3–20 cm — collinéen–montagnard;
végétations pionnières sèches
; Alysso-Sedion; Europe, Asie occidentale
CeraSemi1.tif
Bractées inférieures (bractées de l'ensemble de l'inflorescence) entièrement foliacées ou seulement un peu scarieuses à extrémité. Bractées supérieures et sépales à marge scarieuse occupant < 20 (–25–) % de leur longueur à l'extrémité. Plante densément glanduleuse-visqueuse. Jeunes pédicelles fructifères peu recourbés vers le bas 60–100°) 
Cerastium pumilum aggr.
CeraPumi1.tif
a
Plante vert jaunâtre (mais parfois teintée de rouge). Entrenoeud inférieur de la tige toujours dépourvu de poils glanduleux. Poils glanduleux des sépales ne dépassant pas 0,35 mm de long. Styles longs de 0,6–0,9 mm à maturité. Graines mûres de (0,4–)0,45–0,55(–0,6) mm de diamètre au maximum 
Cerastium glutinosum Fr. – Céraiste glutineux
T; 10–40 (–50) cm — collinéen (–montagnard);
végétations pionnières sèches et chaudes, riches en calcaire
; Alysso-Sedion; Méditerranée
Plante vert foncé et généralement teintée de rouge. Entrenoeud inférieur de la tige avec ou sans poils glanduleux. Les plus longs poils glanduleux des sépales mesurant 0,35–0,55 mm de long. Styles longs de 1–1,5 mm de long à maturité. Graines mûres de 0,55–0,6(–0,7) mm de diamètre au maximum 
Cerastium pumilum Curtis – Céraiste nain
T; 3–15 cm — collinéen (–montagnard);
végétations pionnières sèches, riches en calcaire
; Alysso-Sedion; Méditerranée
9 (3)
Corolle environ 1–1,5 fois plus longue que le calice, atteignant au maximum 9 mm de long. Toutes les bractées dépourvues de marge scarieuse. Tige courtement rampante, mince, presque filiforme, cassante. Rejets stériles peu nombreux. Feuilles lancéolées, de 0,5–2,5 cm de long. Fruit mesurant environ 10 mm de long 
Cerastium pedunculatum Gaudin – Céraiste à longs pédoncules
Ch; 2–8 cm — (subalpin–) alpin;
pierriers pauvres en calcaire
; Androsacion alpinae; Alpes
Corolle 1,5–2,5 fois plus longue que le calice   ► 10
10 (9)
Corolle de 6–8 mm de long. Plante annuelle, dépourvue de rejet stérile, vert pâle. Tige densément couverte de poils duveteux et glanduleux dans la partie supérieure 
Cerastium ligusticum Viv. – Céraiste de Ligurie
T; –40 cm — collinéen;
bords des chemins secs et chauds, pelouses sèches
; Alysso-Sedion; Méditerranée orientale; néophyte
Pétales longs de 8–18 mm. Plante vivace munie de rejets stériles   ► 11
11 (10)
Feuilles étroitement lancéolées (5–20 fois plus longues que larges). Présence de pousses foliaires axillaires. Extrémité des bractées largement scarieuse   ► 12
Une partie des feuilles au moins elliptiques à étroitement elliptiques (1,5–4 fois plus longues que larges). Absence de pousses foliaires axillaires. Extrémité des bractées étroitement scarieuse ou foliacée   ► 13
12 (11)
Plante entièrement blanche-tomenteuse, non glanduleuses. Feuilles larges de 1–8 mm et atteignant 30 mm de longueur. Inflorescence à 5–15 fleurs 
Cerastium tomentosum L. – Céraiste tomenteux
Ch; 15–30 cm — collinéen–montagnard;
zones rudérales sèches et chaudes
; Onopordion; Origine : sud de l'Italie; néophyte
Plante poilue, mais non blanche-tomenteuse, glanduleuse dans le haut 
Cerastium arvense L. – Céraiste des champs
a
Feuilles étroites (< 1 mm de large), coriaces, demi-cylindriques, presque aciculaires. Extrémité des sépales et des bractées glabre 
Cerastium arvense subsp. suffruticosum (L.) Ces. – Céraiste suffrutescent
Ch; 5–25 cm — collinéen–montagnard;
pelouses sèches méditerranéennes
; Ononidetalia striatae; Alpes occidentales, Apennins
Feuilles plates, ± molles. Extrémité des sépales et des bractées velues   ► b
b
Feuilles atteignant au maximum 1,5 cm de long, à face supérieure glabre à ± densément poilue (poils ne dépassant alors pas 0,3 mm de long). Rejets stériles denses, nettement plus courts que les rejets fleuris. Sépales longs de 5–7 mm. Pétales longs de 8–11 mm 
Cerastium arvense subsp. strictum (W. D. J. Koch) Schinz & R. Keller – Céraiste raide
Ch; 5–15 cm — montagnard–alpin;
végétations pionnières sèches, steppes rocheuses, pinèdes
; Sedo-Scleranthion, Stipo-Poion, Ononido-Pinion; Europe centrale et méridionale
Feuilles atteignant 3,5 cm de long, à face supérieure poilue (poils les plus longs dépassant 0,5 mm). Rejets stériles ± épars, souvent presque aussi longs que les rejets fleuris. Sépales longs de 7–10 mm. Pétales longs de 11–15 mm 
Cerastium arvense L. subsp. arvense – Céraiste des champs
Ch; 10–30 cm — collinéen–montagnard;
pelouses sèches un peu rudérales
; Convolvulo-Agropyrion; Eurasie
13 (11)
Toutes les bractées foliacées, semblable aux feuilles   ► 14
Bractées clairement plus petites que les feuilles caulinaires, au moins les bractées supérieures scarieuses au bord   ► 15
14 (13)
Plante formant des touffes lâches, densément couverte de poils glanduleux courts (non velue), sans longs poils articulés. Feuilles (généralement) glauques, pouvant dépasser 3 cm de long. Corolle > 2 fois plus longue que le calice (sauf formes nivales) 
Cerastium latifolium L. – Céraiste à larges feuilles
Ch; 5–8 cm — (subalpin–) alpin;
éboulis riches en calcaire
; Thlaspion rotundifolii; Alpes occidentales
Plante formant des touffes denses, densément couverte de poils glanduleux courts (non velue), mêlé à de longs poils articulés non glanduleux. Feuilles vertes à vert jaunâtre, longues au maximum de 1,5 cm. Corolle au maximum 2 fois plus longue que le calice 
Cerastium uniflorum Clairv. – Céraiste uniflore
Ch; 2–6 cm — (subalpin–) alpin;
pierriers pauvres en calcaire, moraines
; Androsacion alpinae; Alpes, Carpates
15 (13)
Sépales longs de 5–6 mm, plutôt obtus. Tiges et feuilles munies de poils glanduleux. Tiges ascendantes. Feuilles larges de 3–8 mm, pointues 
Cerastium austroalpinum Kunz – Céraiste des Alpes méridionales
Ch; –10 cm — subalpin (–alpin);
éboulis riches en calcaire
; Thlaspion rotundifolii; Alpes orientales
Sépales longs de 7–11 mm, pointus. Feuilles dépourvues de poils glanduleux 
Cerastium alpinum L. – Céraiste des Alpes
5–20 cm — (subalpin–) alpin;
pelouses des crêtes rocailleuses
; Elynion; Arctico-alpin