Caryophyllaceae

From FloraWiki - le wiki sur la Flore Suisse
Jump to: navigation, search

(Famille)

Caryophyllaceae (Caryophyllacées)
By: Stefan Eggenberg
Info Flora, Flora Helvetica
Geographic Scope: Suisse — Source: Flora Helvetica — Collaboration limited to: Team Flora HelveticaContributors: Anne-Laure Maire
1
Lobes du calice soudés en tube au moins jusqu'à la moitié   ► 2
Lobes du calice libres ou soudés seulement à la base   ► 9
2 (1)
Calice muni à la base d'écailles formant un calicule   ► 3
Calice dépourvu d'écailles   ► 4
3 (2)
Calice dépourvu de commissures membraneuses 
Dianthus – Oeillet
Calice à 5 nervures commissurales membraneuses 
Petrorhagia – Petrorhagie
4 (2)
Styles 2, rarement 3   ► 5
Styles 3 ou plus   ► 7
5 (4)
Dents du calice vertes au centre et munies d'une large marge scarieuse blanche (calice paraissant ainsi non soudé). Pétales régulièrement atténués à la base 
Gypsophila – Gypsophile
Dents du calice sans marge scarieuse. Pétales présentant un onglet bien distinct du limbe   ► 6
6 (5)
Corolle munie d'une coronule. Calice cylindrique, non ailé 
Saponaria – Saponaire
Corolle sans coronule. Calice à 5 angles ailés 
Vaccaria – Vaccaire
7 (4)
Plante très ramifiée, grimpante, atteignant environ 60–150 cm de hauteur. Fruit bacciforme 
Cucubalus – Cucubale
Fruit : une capsule. Plante non grimple, ou si grimpante, n'atteignant pas 60 cm de haut   ► 8
8 (7)
Dents du calice lancéolées, plus longues que la corolle. Corolle sans coronule. Stigmate velu 
Agrostemma – Nielle
Dents du calice plus courtes que la corolle. Corolle avec ou sans coronule. Stigmate glabre 
Silene – Silène
9 (1)
Fleurs en glomérules à l’aisselle des feuilles. Plante couchée, s'étendant sur le sol   ► 10
Fleurs non réunies en glomérules à l’aisselle des feuilles   ► 11
10 (9)
Glomérules floraux blancs, distribués régulièrement le long de la tige en verticilles 
Illecebrum – Illécèbre
Glomérules jaune verdâtre ou vert grisâtre, non répartis régulièrement le long de la tige en pseudoverticilles 
Herniaria – Herniaire
11 (9)
Feuilles alternes   ► 12
Feuilles opposées ou verticillées   ► 13
12 (11)
Feuilles obovales, charnues 
Telephium – Téléphium
Feuilles linéaires-cunéiformes 
Corrigiola – Corrigiole
13 (11)
Feuilles munies de petites stipules membraneuses   ► 14
Feuilles dépourvues de stipules   ► 16
14 (13)
Feuilles linéaires ou linéaires-subulées, disposées en pseudoverticilles 
Polycarpon – Polycarpon
Feuilles elliptiques, opposées ou verticillées par 4. Fleurs en cyme ombelliforme   ► 15
15 (14)
Pétales blancs. Tige ± dressée. Styles 5. Capsule à 5 dents 
Spergula – Spargote
Pétales roses ou rougeâtres. Tige couchée-ascendante. Styles 3. Capsule à 3 dents 
Spergularia – Spergulaire
16 (13)
Pétales nuls   ► 17
Pétales présents, généralement blancs   ► 20
17 (16)
Ovaire paraissant supère (calice formant un tube autour de l'ovaire). Lobes du calice ± nettement bordés de blancs. Fruit indéhiscent, monosperme 
Scleranthus – Gnavelle
Fruit capsule s'ouvrant par des dents   ► 18
18 (17)
Feuilles ovales, jaune verdâtre, les inférieures pétiolées 
Stellaria – Stellaire
Feuilles linéaires   ► 19
19 (18)
Styles 3. Feuilles longues de 3–5 mm. Plante alpine, en coussinets 
Minuartia – Minuartie
Styles 4–5. Plante pionnière munies de feuilles mucronées de 5–20 mm de long 
Sagina – Sagine
20 (16)
Pétales dentés à l'extrémité. Styles 3. Inflorescence en ombelle 
Holosteum – Holostée
Pétales non dentés. Styles 2–5. Fleurs disposées en cyme bipare (inflorescence plusieurs fois bifurquée)   ► 21
21 (20)
Pétales profondément échancrés, bifides ou bipartites   ► 22
Pétales indivis ou peu échancrés   ► 26
22 (21)
Styles 5   ► 23
Styles 3   ► 24
23 (22)
Pétales profondément bipartites. Feuilles ovales en coeur 
Myosoton – Céraiste d'eau
Pétales échancré au maximum jusqu'à la moitié de leur longueur. Feuilles jamais en coeur à la base 
Cerastium – Céraiste
24 (22)
Pétales profondément échancrés, divisés au moins jusqu'à la moitié 
Stellaria – Stellaire
Pétales divisés au plus jusqu'à la moitié   ► 25
25 (24)
Feuilles ovales à lancéolées, larges de 5–10 mm. Fleurs tétramètres dans le bas de la plante, souvent cléistogames. Plante formant des tapis étendus 
Pseudostellaria – Pseudostellaire
Feuilles longuement lancéolées, larges de 2–4(–5) mm. Plante ne formant pas de tapis étendus 
Cerastium – Céraiste
26 (21)
Styles 4 ou 5   ► 27
Styles 2 ou 3   ► 29
27 (26)
Feuilles suborbiculaires ou ovales 
Arenaria – Sabline
Feuilles lancéolées ou linéaires   ► 28
28 (27)
Sépales obtus ou seulement courtement acuminés, non bordés de blanc. Feuilles linéaires-subulées 
Sagina – Sagine
Sépales longuement acuminés, bordés de blanc. Feuilles linéaires ou linéaires-lancéolées 
Moenchia – Moenchie
29 (26)
Pétales 4. Feuilles linéaires-subulées   ► 30
Pétales 5   ► 31
30 (29)
Feuilles appliquées contre la tige. Capsule à 2 graines 
Bufonia – Bufonie
Feuilles étalées. Capsule à graines plus nombreuses 
Moehringia – Moehringie
31 (29)
Présence de capsules ouvertes   ► 32
Absence de capsules ouvertes   ► 34
32 (31)
Capsule s'ouvrant par 3 valves 
Minuartia – Minuartie
Capsule s'ouvrant par 4–6 valves   ► 33
33 (32)
Dents de la capsule généralement plus courtes que le tiers de la longueur de la capsule. Graines sans appendice 
Arenaria – Sabline
Dents de la capsule atteignant au moins un tiers de la longueur de la capsule. Graines généralement munies d'un appendice blanchâtre 
Moehringia – Moehringie
34 (31)
Pétales plus courts que le calice   ► 35
Pétales aussi longs ou plus long que le calice   ► 37
35 (34)
Feuilles linéaires-subulées 
Minuartia – Minuartie
Feuilles ovales à ovales-lancéolées   ► 36
36 (35)
Feuilles à 3–5 nervures, les inférieures clairement pétiolées, les supérieures seulement courtement pétiolées [Moehringia trinervia
Moehringia – Moehringie
Feuilles à 1(–3) nervures, sessiles, tout au plus les plus inférieures très courtement pétiolées [Arenaria serpyllifolia aggr.] 
Arenaria – Sabline
37 (34)
Feuilles ovales à largement lancéolées (1–5 fois plus longues que larges)   ► 38
Feuilles lancéolées à linéaires (plus de 5 fois plus longues que larges)   ► 41
38 (37)
Feuilles obtuses. Sépales obtus ou parfois un peu acuminés   ► 39
Feuilles et sépales pointus   ► 40
39 (38)
Bord des feuilles presque entièrement cilié [Minuartia biflora
Minuartia – Minuartie
Feuilles glabres, tout au plus le pétiole un peu cilié [Arenaria biflora
Arenaria – Sabline
40 (38)
Face inférieure des feuilles à 3–5(–7) nervures. Bord des feuilles glabre ou munis de cils très courts sur tout le pourtour [Minuartia rupestris, M. cherlerioides
Minuartia – Minuartie
Face inférieure des feuilles à 1 nervure. Bord des feuilles ciliés jusqu'à la moitié [Arenaria ciliata aggr.] 
Arenaria – Sabline
41 (37)
Feuilles pourvues d'une pointes aristées de 0,6–1 mm de long. Sépales mucronés. Plante jurassienne très rare [Arenaria grandiflora
Arenaria – Sabline
Feuilles obtuses ou mucronées, mais dépourvues d'arête. Sépales obtus ou pointus, mais non mucronés   ► 42
42 (41)
Plante alpine de 2–8 cm de haut, rampante sur les éboulis. Feuilles un peu épaisses, succulentes, obtuses, glabres, un peu ciliées à la base. Nervures des feuilles 1(–3), discrètes (loupe !) [Moehringia ciliata
Moehringia – Moehringie
Feuilles ± pointues, non épaisses-succulentes. Feuilles à 1–3 nervures normalement bien visible (loupe !) 
Minuartia – Minuartie