Campanula

From FloraWiki - le wiki sur la Flore Suisse
Jump to: navigation, search

(Genre)

Campanula (Campanule)
By: Stefan Eggenberg
Info Flora, Flora Helvetica
Geographic Scope: Suisse — Source: Flora Helvetica — Collaboration limited to: Team Flora HelveticaContributors: Anne-Laure Maire
1
Fleurs sessiles, en inflorescence en épi dense ou en glomérule   ► 2
Fleurs pédicellées, en grappe, en panicule ou solitaires   ► 5
2 (1)
Fleurs jaune pâle, formant un gros épis très compact, terminal. Feuilles nombreuses, oblongues-lancéolées, hérissées de poils blanchâtres 
Campanula thyrsoides L. – Campanule en thyrse
H.ha; 10–50 cm — subalpin–alpin;
prés et pâturages de montagne frais, riches en calcaire
; Caricion ferrugineae, Seslerion; Europe centrale et sud-est
Fleurs bleues ou violettes (rarement formes albinos blanches)   ► 3
3 (2)
Inflorescence en épi allongé. Feuilles étroitement lancéolées, hérissées de poils blancs, irrégulièrement ondulées au bord, les supérieures demi-embrassantes, à base large. Corolle bleu violacé clair, en cloche étroite, longue de 1,2–2,5 cm 
Campanula spicata L. – Campanule en épi
H.ha; 20–80 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
pelouses sèches rocailleuses, steppes rocheuses
; Stipo-Poion; Alpes méridionales, Apennins
CampSpic1.tif
Inflorescence en glomérule terminal (avec souvent des parties d'inflorescences aux étages inférieurs)   ► 4
4 (3)
Plante hérissée de poils raides. Feuilles basales atténuées en coin. Lobes du calice arrondis. Corolle bleu clair (rarement bleu violet). Style plus long que la corolle 
Campanula cervicaria L. – Campanule hérissée
H-H.ha; 30–100 cm — collinéen–montagnard;
ourlets herbacés à humidité variable, riches en calcaire, forêts de feuillus claires
; Geranion sanguinei, Molinion; Europe
CampCerv1.tif
Plante glabre ou faiblement pubescente. Feuilles basales arrondies ou en cœur à la base, limbe ainsi clairement séparé du pétiole. Lobes du calice aigus. Corolle bleu violet. Style égalant environ la corolle 
Campanula glomerata L. – Campanule agglomérée
H; 15–60 (–80) cm — kollin–montan (–subalpin);
pelouses mi-sèches
CampGlom1.tif
a
Feuilles glabres ou à poils épars dessous. Inflorescence généralement ramifiée. Feuilles caulinaires moyennes atteignant 10 cm de long 
Campanula glomerata L. subsp. glomerata – Campanule agglomérée
H; 15–60 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
pelouses mi-sèches riches en calcaire, ourlets buissonnants
; Mesobromion, Geranion sanguinei; Eurasie
Feuilles grises-tomenteuses dessous. Inflorescence non ramifiée. Feuilles caulinaires moyennes atteignant 5 cm de long 
Campanula glomerata subsp. farinosa (Andrz.) Kirschl. – Campanule farineuse
H; 20–80 cm — collinéen–montagnard;
pelouses steppiques sèches et chaudes, pelouses mi-sèches, landes rocheuses
; Cirsio-Brachypodion; Europe orientale
5 (1)
Sinus du calice munis d'un appendice foliacé lobé, recourbé jusqu'au pédicelle   ► 6
CampBarb1.tif
Sinus du calice sans appendice foliacé   ► 8
6 (5)
Style à 5 stigmates. Fleurs étalées, grandes, longues de 4-6 cm, bleues, roses ou blanches, à lobes très évasés. Appendice du calice obtus, renflés 
Campanula medium L. – Campanule carillon
H; 30–80 cm — kollin;
bords de jardins et de chemins, ourlets herbacés
; Geranion sanguinei; Néophyte
Style à 3 stigmates (lobes terminaux). Fleurs penchées   ► 7
7 (6)
Inflorescence à 1-6(-10) fleurs. Fleurs bleu clair (parfois formes albinos), longues de 1,5-3 cm, barbues à l'intérieur. Feuilles basales lancéolées ou ovales-lancéolées, obtuses, (presque) entières 
Campanula barbata L. – Campanule barbue
H-H.ha; 10–40 cm — (montagnard–) subalpin–alpin;
pelouses de montagne pauvres en calcaire, brousses d'arbustes nains
; Nardion, Juniperion nanae, Rhododendro-Vaccinion; Europe
CampBarb2.tif
Inflorescence à plus de 10 fleurs, en longue grappe. Fleurs blanches à blanc crème, longues de 3-4,5 cm, non barbues à l'intérieur. Feuilles basales largement cordées, longuement pétiolées 
Campanula alliariifolia Willd. – Campanule à feuilles d'alliaire
H; 40–70 cm — kollin–montan;
bords de jardins et de chemins, ourlets herbacés
; Aegopodion + Alliarion; Caucase; Néophyte
8 (5)
Feuilles caulinaires inférieures plus larges que 2 cm, cordées ou arrondies à la base, nettement pétiolées. Plante dépassant en général 40 cm de haut   ► 9
Feuilles caulinaires inférieures plus étroites que 2 cm, pétiolées ou sessiles   ► 13
9 (8)
Feuilles caulinaires inférieures nettement plus longues que larges (1,5-4 fois). Tige dressée. Plante sauvage   ► 10
Feuilles caulinaires inférieures orbiculaires, à peine plus longues que larges, doublement dentées, à dents acérées, en scie. Tige couchée ascendante. Plante de jardin, subspontanée   ► 16
10 (9)
Dents du calice larges de moins de 2 mm, étalées ou réfléchies. Bractées dans l'inflorescence petites, étroites, très différentes des feuilles   ► 11
Dents du calice plus larges que 2 mm, appliquées à la corolle. Bractées dans l'inflorescence semblables aux feuilles, en plus petit   ► 12
11 (10)
Inflorescence ± multilatérale. Fleurs longues de 1-2 cm, par 1-3 à l'aisselle des bractées (en panicule étroite). Bractées toutes plus courtes que les fleurs 
Campanula bononiensis L. – Campanule de Bologne
H; (30– )40–100 cm — collinéen–montagnard;
ourlets herbacés secs et chauds, lisières, chênaies
; Geranion sanguinei, Quercion pubescenti-petraeae; Eurasie
CampBono1.tif
Inflorescence unilatérale. Fleurs longues de 2-3 cm, souvent solitaires (en grappe penchée). Bractées inférieures dépassant nettement les fleurs 
Campanula rapunculoides L. – Campanule stolonifère
G; (30– )40–70 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
ourlets herbacés secs, buissons, forêts claires
; Geranion sanguinei, Berberidion, Quercion pubescenti-petraeae; Eurasie
CampRapu1.tif
12 (10)
Tige anguleuse, hispide. Feuilles basales en cœur à la base, pétiole non ailé. Fleurs longues de 3-4 cm 
Campanula trachelium L. – Campanule gantelée
H; 40–100 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
mélézeins riches en plantes herbacées, ourlets herbacés
; Galio-Fagenion, Cephalanthero-Fagenion, Aegopodion + Alliarion; Eurasie
CampTrac1.tif
Tige cylindrique, sillonnée, presque glabre. Feuilles basales arrondies à la base mais non en cœur, pétiole ailé. Fleurs longues de 4-5,5 cm 
Campanula latifolia L. – Campanule à larges feuilles
H; 50–150 cm — montagnard (–subalpin);
forêts de montagne à humidité de l'air élevée, mégaphorbiaies
; Lunario-Acerion, Adenostylion; Eurasie
CampLati1.tif
13 (8)
Feuilles caulinaires orbiculaires, ovales ou cordées (1-3x plus longues que larges)   ► 14
Feuilles caulinaires étroites, linéaires à lancéolées   ► 19
14 (13)
Feuilles caulinaires (presque) sessiles. Plante sauvage des régions de montagne   ► 15
Feuilles caulinaires pétiolées. Plante de jardin, subspontanée   ► 16
15 (14)
Tige rampante dans les éboulis, haute de 1-5 cm. Feuilles un peu charnues, entières, ciliées, à pointe cartilagineuse claire, regroupées en rosette (>>). Fleurs solitaires (rarement par 2-3), terminales, dressées 
Campanula cenisia L. – Campanule du Mont Cenis
Ch; 2–6 cm — alpin;
pierriers schisteux riches en calcaire, moraines
; Drabion hoppeanae; Alpes occidentales
CampCeni1.tif
Tige dressée, haute de 20-50 cm. Feuilles caulinaires dentées, ovales-lancéolées (>>). Fleurs à plusieurs, en grappe souvent unilatérale, longues de 1,5-2 cm, bleu-violet. Fruits penchés, munis de pores à la base 
Campanula rhomboidalis L. – Campanule à feuilles rhomboïdales
H; 20–50 cm — montagnard–subalpin;
prés et pâturages de montagne frais, mégaphorbiaies
; Polygono-Trisetion, Adenostylion; Alpes occidentales, Pyrénées
CampRhom1.tif
16 (14)
Corolle divisée au plus jusqu'à la moitié (soudée sur 60-90%)   ► 17
Corolle divisée jusqu'en dessous de la moitié (soudée sur 10-40%)   ► 18
17 (16)
Corolle en forme de cloche, large de 1,5-2 cm, à lobes plus longs que larges, bleu-violet intense. Feuilles cordées, irrégulièrement et fortement dentées (>>). Rameaux floraux à nombreuses fleurs 
Campanula portenschlagiana Schult. – Campanule des murs
H; 10–30 cm — kollin–montan;
murs, bords de jardins
; Centrantho-Parietarion; Adriatique; Néophyte
CampPort1.tif
Corolle largement évasée, en forme de coupe, large de 3-4 cm, à lobes plus larges que longs, obtus ou aigus. Feuilles orbiculaires à cordées, grossièrement dentées (>>). Rameaux floraux à 1 ou quelques fleurs 
Campanula carpatica Jacq. – Campanule des Carpates
H; (10– )30–50 cm — kollin;
murs, bords de jardins
; Centrantho-Parietarion; Carpates; Néophyte
CampCarp1.tif
18 (16)
Corolle divisée presque jusqu'à la base (soudée sur 10-20%), bleu clair. Lobes du calice verts. Feuilles cordées, doublement et fortement dentées (>>) 
Campanula garganica Ten. – Campanule du mont Gargano
H; 10–15 cm — kollin;
murs, bords de jardins
; Centrantho-Parietarion; Europe méridionale; Néophyte
CampGarg1.tif
Corolle divisée jusqu'au 3/4 (soudée sur 25-40%), bleu-violet. Lobes du calice brunâtres. Feuilles triangulaires à cordées, pétiolées (>>). Rameaux floraux à nombreuses fleurs 
Campanula poscharskyana Degen – Campanule de Poscharsky
H; 10–25 cm — kollin–montan;
murs, bords de jardins
; Centrantho-Parietarion; Adriatique; Néophyte
CampPosc1.tif
19 (13)
Plante de petite taille, haute seulement de 5-15 cm. Tige arquée ascendante   ► 20
Plante atteignant au moins 20 cm de haut (sauf chez les individus chétifs). Tige dressée ou ascendante   ► 22
20 (19)
Sinus entre les lobes de la corolle à incision presque circulaire. Lobes de la corolle ainsi rétrécis à la base. Plante en gazon lâche, à plusieurs tiges. Bas de la tige à poils étalés. Feuilles inférieures spatulées 
Campanula excisa Murith – Campanule incisée
H; 5–10 (–15) cm — (montagnard–) subalpin–alpin;
pierriers pauvres en calcaire, rochers
; Androsacion alpinae, Epilobion fleischeri; Alpes grées et pennines
CampExci1.tif
Sinus entre les lobes de la corolle aigus. Lobes de la corolle s'élargissant vers la base   ► 21
21 (20)
Feuilles caulinaires ne dépassant pas 2 cm de long. Plante formant des gazons lâches, à plusieurs tiges. Tige densément feuillée à la base, à poils étalés. Feuilles inférieures elliptiques, dentées, pétiolées (>>), les supérieures plus étroites. Anthères plus longues que les filets 
Campanula cochleariifolia Lam. – Campanule naine
H; 5–15 cm — (collinéen–) montagnard–alpin;
rochers riches en calcaire, pierriers
; Potentillion, Thlaspion rotundifolii; Europe centrale et méridionale
CampCoch1.tif
Feuilles caulinaires dépassant (généralement) 2 cm de long, les inférieures également sessiles, entières, étroitement linéaires. Corolle bleu-violet. Anthères plus courtes que les filets   ► 26
22 (19)
Corolle en entonnoir, divisée environ jusqu'à la moitié. Lobes évasés, presque deux fois plus longs que larges, larges de 1-3 mm à la base. Fleurs généralement dressées   ► 23
Corolle en cloche, divisée seulement jusqu'au tiers. Lobes 0,5-1,5x plus longs que larges. Fleurs généralement penchées   ► 24
23 (22)
Corolle en entonnoir étroit. Fleurs en étroite panicule racémeuse (ressemblant à une grappe cylindrique), à rameaux dressés, serrés contre la tige 
Campanula rapunculus L. – Campanule raiponce
H.ha; 30–70 (–100) cm — collinéen–montagnard;
ourlets herbacés modérément secs, prés et pâturages
; Trifolion medii, Arrhenatherion; Eurasie
CampRapunculus1.tif
Corolle en entonnoir évasé, large de 1,5-4 cm. Fleurs en large panicule lâche, un peu corymbiforme (en dôme), à rameaux étalés. Pédicelles latéraux munis au-dessus du milieu de 2 petites bractéoles 
Campanula patula L. – Campanule étalée
H.ha; 20–50 (–80) cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
prés gras, bords des chemins, zones rudérales
CampPatu1.tif
a
Lobes du calice à bord ± entier, plus courts que la demi-longueur de la corolle, longs d'environ 1 cm, non ciliés 
Campanula patula L. subsp. patula – Campanule étalée
H.ha; 20–50 (–80) cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
prés et pâturages frais
; Arrhenatherion, Cynosurion; Europe centrale et septentrionale
Lobes du calice nettement dentés, plus longs que la demi-longueur de la corolle, longs d'environ 2 cm, ciliés 
Campanula patula subsp. costae (Willk.) Nyman – Campanule de Costa
(= C. flaccida)
H.ha; 20–50 (–80) cm — collinéen–montagnard;
ourlets herbacés secs et chauds, prés et pâturages
; Geranion sanguinei; Alpes méridionales, Apennins
24 (22)
Plante haute de 40-100 cm. Feuilles caulinaires inférieures larges de (6-)10-20 mm, finement crénelées à dentées en scie, les moyennes linéaires-lancéolées. Corolle évasée, large de 3-4 cm devant, bleu clair (rarement blanche) 
Campanula persicifolia L. – Campanule à feuilles de pêcher
H; 40–100 cm — collinéen–montagnard;
forêts sèches et chaudes, lisières, buissons
; Quercion pubescenti-petraeae, Cephalanthero-Fagenion, Geranion sanguinei; Europe
CampPers1.tif
Plante haute de 5-40 cm. Feuilles caulinaires inférieures larges de 1-4 mm. Corolle large de 1-2,5 cm   ► 25
25 (24)
Lobes du calice presque aussi longs que la corolle, réfléchis. Fruits (et aussi les ovaires après la floraison) dressés ou inclinés avec un angle de 90° au maximum. Feuilles basales orbiculaires-cordées, encore présentes à la floraison 
Campanula carnica Mert. & W. D. J. Koch – Campanule des Alpes carniques
H; 10–40 cm — collinéen–subalpin;
rochers riches en calcaire
; Potentillion caulescentis; Alpes sud-est; Néophyte
CampCarn1.tif
a
Tige glabre 
Campanula carnica Mert. & W. D. J. Koch subsp. carnica – Campanule des Alpes carniques
Tige poilue 
Campanula carnica subsp. puberula Podlech – Campanule velue des Alpes carniques
Lobes du calice n'atteignant pas la moitié de la corolle, dirigés vers l'avant ou étalés à angle droit. Fruits (et ovaires après la floraison) penchés. Feuilles basales orbiculaires-cordées, en général déjà sèches à la floraison   ► 26
CampRotu1.tif
26 (25)
Boutons floraux pendants. Inflorescence à 1-2(-5) fleurs. Tige anguleuse, en général à poils courts seulement sur les angles (loupe!), ailleurs glabre. Feuilles caulinaires sessiles, un peu ciliées à la base. Fleurs solitaires ou en grappe pauciflore. Corolle longue de (1,5-)2-3 cm, bleu-violet intense 
Campanula scheuchzeri Vill. – Campanule de Scheuchzer
H; 5–20 (–30) cm — (montagnard–) subalpin–alpin;
prés et pâturages de montagne modérément secs, brousses d'arbustes nains
; Nardion, Seslerion, Rhododendro-Vaccinion; Europe centrale et méridionale
CampSche1.tif
Boutons floraux dressés (ou seulement penchés juste avant la floraison). Inflorescence souvent en panicule multiflore. Feuilles caulinaires inférieures pétiolées. Corolle dépassant rarement 2 cm de long   ► 27
27 (26)
Feuilles caulinaires inférieures plus larges que 2 mm, brièvement pétiolées. Tige densément poilue tout autour à la base, à poils dirigés vers le bas (loupe!). Présence de pousses stériles (autour de la tige fleurie). Corolle longue de 1-2 cm, bleu-violet clair 
Campanula rotundifolia L. – Campanule à feuilles rondes
H; 10–40 cm — collinéen–subalpin (–alpin);
pelouses maigres sèches, ourlets herbacés, rochers
; Mesobromion, Potentillion, Androsacion vandellii; Eurasie, Amérique du Nord
Feuilles caulinaires inférieures larges d'environ 1 mm, longuement pétiolées. Tige dressée, raide, glabre (aussi à la base).Pas de pousses stériles. Fleurs dressées ou penchées. Corolle longue de 1-2 cm 
Campanula bertolae Colla – Campanule de Bertola
H; 15–40 cm — (collinéen–) montagnard (–subalpin);
brousses d'arbustes nains sur sols acides, châtaigneraies
; Sarothamnion, Calluno-Genistion, Quercion robori-petraeae; Alpes méridionales, Apennins