Arenaria

From FloraWiki - le wiki sur la Flore Suisse
Jump to: navigation, search

(Genre)

Arenaria (Sabline)
By: Stefan Eggenberg
Info Flora, Flora Helvetica
Geographic Scope: Suisse — Source: Flora Helvetica — Collaboration limited to: Team Flora HelveticaContributors: Anne-Laure Maire
1
Pétales plus courts que les sépales (jusqu'à 3/4 aussi longs). Plante généralement sans rejets stériles 
Arenaria serpyllifolia aggr. – Sabline à feuilles de serpolet
ArenSerp1.tif
a
Petite plante de l'étage alpin à tige couchée ou ascendante. Tige très hérissée, rameuse uniquement à l'extrémité. Sépales plus longs que la capsule. Bord scarieux des sépales intérieurs atteignant au maximum la demi-largeur de la partie médiane verte 
Arenaria marschlinsii W. D. J. Koch – Sabline de Salis-Marschlins
T; 2–6 (–10) cm — alpin;
pelouses rocheuses pierreuses, reposoirs secs
; Caricion curvulae, Sedo-Scleranthion; Europe centrale et méridionale
ArenMars1.tif
Plante petite, mais à tige dressée ou ascendante, surtout en plaine (rarement jusqu'à l'étage subalpin). Tige finement pubescentes ou glanduleuse, ramifiée déjà dans la moitié inférieure. Sépales ± plus courtes que la capsule. Pédicelles fructifères plus courts. Bord scarieux des sépales intérieurs ± égalant la largeur de la partie médiane verte   ► b
b
Capsule mûre ne dépassant pas 3 mm de long, étroite, peu ventrue, restant longtemps souple et translucide. Sépales de 2–3 mm de long. Pédicelles fructifères 2–3 fois plus longs que le calice. Feuilles 2–3,5 fois plus longue que large 
Arenaria leptoclados (Rchb.) Guss. – Sabline grêle
T; 3–20 cm — collinéen–montagnard;
végétations pionnières sèches et chaudes, riches en calcaire, murs, graviers
; Alysso-Sedion; Méditerranée
ArenLept1.tif
Capsule mûre dépassant généralement 3 mm de long, ventrue, en forme de poire, devenant rapidement cassante et opaque. Sépales de 3–4 mm de longs. Pédicelles fructifères 1–2,5 fois plus longs que le calice. Feuilles 1–2,5 fois plus longues que larges 
Arenaria serpyllifolia L. – Sabline à feuilles de serpolet
T; 3–30 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
végétations pionnières sèches, pelouses sèches, murs
; Alysso-Sedion, Sedo-Scleranthion, Xerobromion, Polygonion avicularis; Cosmopolite
ArenSerp2.tif
ArenSerp1.tif
Pétales plus longs que les sépales. Plante généralement munie de rejets stériles   ► 2
2 (1)
Feuilles étroitement lancéolées, longues de 0,5–1 mm, terminées par une pointe aristée, ciliées à la base, sinon glabre. Pousses formant de petits tapis. Tiges ascendantes, glanduleuses 
Arenaria grandiflora L. – Sabline à grandes fleurs
Ch; 5–15 cm — montagnard–alpin;
pelouses rocheuses riches en calcaire
; Seslerion, Ononidetalia striatae; Europe centrale et sud-ouest
ArenGran1.tif
Feuilles largement lancéolées à ovales-arrondies   ► 3
3 (2)
Tige couchée, rampante, radicante (ascendante uniquement au niveau des pédicelles floraux). Feuilles rondes à elliptiques, obtuses, 1–2 fois plus longues que larges, glabres, à pétiole cilié. Pédicelles fructifères environ aussi longs que le calice 
Arenaria biflora L. – Sabline à deux fleurs
Ch; 7–30 cm — (subalpin–) alpin;
pelouses de montagne humides, pauvres en calcaire, combes à neige, moraines
; Salicion herbaceae; Europe centrale et méridionale
ArenBifl1.tif
Tige couchée ou ascendante, mais non radicante. Feuilles elliptiques à lancéolées, 2–4 fois plus longues que larges, ciliées à la base. Pédicelles fructifères environ deux fois plus longs que le calice 
Arenaria ciliata aggr. – Sabline ciliée
ArenCili1.tif
a
Plante annuelle (rarement bisannuelle), pratiquement dépourvue de rejets stériles. Tige ascendant à dressée, munie de poils courts et étalés, et de poils plus longs, recourbés vers le bas 
Arenaria gothica Fr. – Sabline de Suède
T; 6–12 (–15) cm — montagnard;
rives lacustres graveleuses
; Littorellion; Suède, CH
Plante vivace à nombreux rejets stériles. Tige couchée, rampante, munie presque seulement de poils recourbés vers le bas   ► b
b
Fleurs groupées par 3–5(–7) par rameau. Pétales longs de 4–5 mm, au maximum 1,5 fois plus long que le calice. Feuilles seulement 2–3 fois aussi longues que larges 
Arenaria multicaulis L. – Sabline à plusieurs tiges
Ch; 5–10 cm — (subalpin–) alpin;
pierriers riches en calcaire
; Thlaspion rotundifolii; Europe centrale et méridionale
ArenMult1.tif
Fleurs par 1(–2) par rameau. Pétales longs de 5–10 mm, 1,5–2 fois plus longs que le calice. Feuilles 3–4 fois aussi longues que larges 
Arenaria ciliata L. – Sabline ciliée
Ch; 3–5 cm — (subalpin–) alpin;
pelouses de montagne riches en calcaire
; Elynion, Drabion hoppeanae; Europe centrale et sud-est
ArenCili5.tif
Port compact, un peu en coussinet. Fleurs par 1–2 par rameau. Pétales de 5–7(–8) mm de long. Toutes les fleurs régulières (avec 5 pétales et 3 styles) 
Arenaria ciliata L. subsp. ciliata – Sabline ciliée
Ch; 2–5 cm — (subalpin–) alpin;
pelouses de montagne rocailleuses, riches en calcaire, crêtes
; Elynion, Drabion hoppeanae; Europe centrale et sud-est
Port lâche. Fleurs presque toutes solitaires. Pétales de (7–)8–10 mm de long. Présence de fleurs irrégulières dans la population avec 6–9 pétales et 4–6 styles 
Arenaria ciliata subsp. bernensis Favarger – Sabline bernoise
Ch; 5–10 cm — alpin;
pelouses de montagnes proches des crêtes, exposées au nord, humidifiées par la fonte des neiges
; Arabidion caerulae; Endémique ?