Difference between revisions of "Silene"

From FloraWiki - le wiki sur la Flore Suisse
Jump to: navigation, search
m (Usr.serres a déplacé la page Manuscrit:Silene vers Silene)
 
(One intermediate revision by the same user not shown)
Line 6: Line 6:
 
| general review by=
 
| general review by=
 
| collaboration limited to=Team Flora Helvetica
 
| collaboration limited to=Team Flora Helvetica
| publicity=Info Flora, Flora Helvetica
+
| publicity=Info Flora, Flora Helveticsilea
 
| source=Flora Helvetica
 
| source=Flora Helvetica
 
| geoscope=Suisse
 
| geoscope=Suisse
Line 289: Line 289:
 
| occurrence ecology typo=Sedo-Scleranthion
 
| occurrence ecology typo=Sedo-Scleranthion
 
| floristic zones=Alpes occidentales, Apennins
 
| floristic zones=Alpes occidentales, Apennins
| image a=file:SileVallFl1.jpg
+
| image a=file:SileVall1.tif
 
| result=https://www.infoflora.ch/fr/flore/silene-vallesia.html#map
 
| result=https://www.infoflora.ch/fr/flore/silene-vallesia.html#map
 
| flowering period formula min-from-to-max=NA/6/7/NA
 
| flowering period formula min-from-to-max=NA/6/7/NA
Line 395: Line 395:
 
| floristic zones=Europe, Asie occidentale
 
| floristic zones=Europe, Asie occidentale
 
| xenophyte=archéophyte
 
| xenophyte=archéophyte
| image a=file:SileNoct1.tif
+
| image a=file:SileNoct_Cal_1.tif
 
| result=https://www.infoflora.ch/fr/flore/silene-noctiflora.html#map
 
| result=https://www.infoflora.ch/fr/flore/silene-noctiflora.html#map
 
| flowering period formula min-from-to-max=NA/6/9/NA
 
| flowering period formula min-from-to-max=NA/6/9/NA

Latest revision as of 09:29, 18 April 2019

(Genre)

Silene (Silène)
By: Stefan Eggenberg
Info Flora, Flora Helveticsilea
Geographic Scope: Suisse — Source: Flora Helvetica — Collaboration limited to: Team Flora HelveticaContributors: Anne-Laure Maire
1
Tige presque nulle, haute de 1–3 cm. Plante formant des coussinet dense, ± plat. Fleurs solitaires. Plantes des montagnes   ► 2
Tige développée, dépassant 5 cm de haut, uniflore ou pluriflore   ► 3
2 (1)
Calice tronqué à la base. Fruit plus long que le calice. Feuilles les plus grandes larges de 1,2–2,5 mm. Pétales souvent clairement échancrés 
Silene acaulis (L.) Jacq. – Silène acaule
Ch; 1–3 cm — (subalpin–) alpin;
pelouses de montagne rocailleuses, riches en calcaire, pierriers, moraines
; Caricion firmae, Seslerion, Elynion; Arctico-alpin
SileAcau1.tif
Calice rétréci à la base. Fruit ne dépassant pas le calice. Feuilles les plus grandes larges de 0,8–1 mm. Pétales tout au plus légèrement échancrés. De manière générale, espèce plus petite et plus compacte que S. acaulis 
Silene exscapa All. – Silène sans pédoncule
Ch; 1–3 cm — alpin;
pelouses de montagne rocailleuses, pauvres en calcaire, pentes, rochers
; Caricion curvulae, Androsacion vandellii; Alpes occidentales, Pyrénées
SileExsc1.tif
3 (1)
Plante blanche-tomenteuse. Poils atteignant 5 mm de long   ► 4
Plante glabre ou velue, mais non blanche-tomenteuse   ► 5
4 (3)
Fleurs solitaires à l'extrémité des rameaux. Pétales pourpre vif, un peu échancrés. Tige dressée, rameuse dans la partie supérieure. Feuilles de la rosette longues de 10–20 cm 
Silene coronaria (L.) Clairv. – Silène coronaire
H-T; 40–90 cm — collinéen–montagnard;
ourlets herbacés secs et chauds, pelouses sèches
; Geranion sanguinei; Europe méridionale, Asie occidentale
Fleurs glomérulées par 4–10. Corolle rose, profondément échancrée. Feuilles lancéolées. Tige ramifiée tout au plus dans l'inflorescence. Feuilles de la rosette longues de 6–12 cm 
Silene flos-jovis (L.) Clairv. – Silène fleur de Jupiter
H; 30–60 cm — montagnard–subalpin;
ourlets herbacés secs et chauds, pauvres en calcaire, pelouses sèches
; Geranion sanguinei, Festucion variae; Alpes occidentales, Apennins
5 (3)
Styles 5. Capsule s'ouvrant par 5 ou 10 dents. Pétales rose vif (sauf chez S. pratensis  ► 6
Styles 3. Capsules s'ouvrant par 6 dents. Pétales roses ou blancs   ► 10
6 (5)
Pétales profondément laciniés-quadrifides. Tige dressée, glabre, vert bleuté, lavée de rouge vers le haut et au niveau des noeuds. Feuilles basales spatulées, les supérieures lancéolées 
Silene flos-cuculi (L.) Clairv. – Silène fleur de coucou
H; 30–90 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
prés mouillés riches en substances nutritives, bas-marais
; Calthion, Molinion; Eurosibérie
Pétales entiers ou bifides   ► 7
7 (6)
Calice poilu. Feuilles elliptiques (2–4 fois plus longues que large), densément poilues. Plante dioïque (fleurs toutes mâles ou toutes femelles). Capsule à 10 dents   ► 8
Calice glabre. Feuilles étroitement lancéolées, vertes à vert foncé. Capsule à 5 dents   ► 9
8 (7)
Pétales pourpres, longs de 15–25 mm (avec l'onglet). Fleurs ouvertes le jour. Calice généralement rougeâtre, long de 10–13 mm 
Silene dioica (L.) Clairv. – Silène dioïque
H-H.ha; 30–90 cm — collinéen–subalpin (–alpin);
prés gras frais, mégaphorbiaies
; Polygono-Trisetion, Adenostylion; Eurosibérie
SileDioi1.tif
Pétales blancs, longs de 25–35 mm (avec l'onglet). Fleurs ouvertes l'après-midi et la nuit. Calice vert, long de 13–20 mm. En comparaison à S. noctiflora: unisexué, styles 5, capsule à 10 dents 
Silene pratensis (Rafn) Godr. – Silène des prés
H.ha-T; 40–100 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
bords des chemins modérément secs, ourlets herbacés, terrains vagues
; Arction, Dauco-Melilotion; Eurasie
SilePrat1.tif
9 (7)
Plante grande, haute de 30–60 cm. Tige visqueuse au sommet. Inflorescence paniculée. Calice long d'environ 5 mm. Pétales tronqués ou échancrés 
Silene viscaria (L.) Borkh. – Silène viscaire
H; 30–60 cm — collinéen (–montagnard);
pelouses maigres sèches et chaudes, plutôt pauvres en calcaire, forêts claires
; Mesobromion, Geranion sanguinei; Europe, Asie occidentale
SileVisc1.tif
Plante petite, haute de 5–15 cm. Tige non visqueuse. Inflorescence en glomérule subsphérique. Calice long d'environ 12 mm. Pétales bipartites 
Silene suecica (Lodd.) Greuter & Burdet – Silène de Suède
H; 5–15 cm — alpin;
pelouses de montagne sèches, pauvres en calcaire
; Caricion curvulae, Elynion; Europe septentrionale, Alpes
SileSuec1.tif
10 (5)
Corolle rose ou rouge (face supérieure des pétales)   ► 11
Corolle blanche ou jaune verdâtre (face supérieure des pétales)   ► 15
11 (10)
Calice glabre. Feuilles elliptiques à largement lancéolées (2–3 fois plus longues que larges), pruineuses. Fleurs arrangées en inflorescences ombelliformes. Calice long de 15–20 mm. Pétales non échancrés ou peu échancrés 
Silene armeria L. – Silène arméria
H.ha-T; 15–60 cm — collinéen–montagnard;
végétations pionnières sèches et chaudes, pelouses sèches rocheuses, bords des chemins
; Sedo-Veronicion, Trifolion medii; Europe méridionale
SileArme1.tif
Calice muni de poils glanduleux ou non glanduleux   ► 12
12 (11)
Plante annuelle, sans rosette basale (les feuilles les plus basses mortes au moment de la floraison)   ► 13
Plante bisannuelle ou vivace, pourvue d'une rosette basale   ► 14
13 (12)
Calice à 30 nervures, vert ou rougeâtre, long de 10–15 mm, pourvu de longues dents (2/3 aussi longues que la partie soudée). Inflorescence uniflore ou pauciflore. Pétales longs de 13–20 mm, bipartites 
Silene conica L. – Silène conique
T; 15–45 cm — collinéen;
végétations pionnières sèches et chaudes, bords des chemins, pelouses sèches
; Alysso-Sedion; Méditerranée; néophyte
SileConi1.tif
Calice à 10 nervures, jaune pâle, long de 7–10 mm, à dents courtes. Inflorescence pluriflore, en cymes spiciformes unilatérales. Pétales longs de 10–15 mm, entiers ou échancrés 
Silene gallica L. – Silène de France
T; 15–45 cm — collinéen–montagnard;
pelouses sèches et chaudes, terrains vagues, vignes
; Aphanion, Fumario-Euphorbion; Méditerranée; archéophyte
SileGall1.tif
14 (12)
Plante grande, dressée. Feuilles elliptiques (2–4 fois plus longues que larges), densément poilues, les inférieures pétiolées. Fleurs unisexuées. Pétales pourpre, de même couleur sur les deux faces 
Silene dioica (L.) Clairv. – Silène dioïque
H-H.ha; 30–90 cm — collinéen–subalpin (–alpin);
prés gras frais, mégaphorbiaies
; Polygono-Trisetion, Adenostylion; Eurosibérie
Plante petite, gazonnante. Feuilles lancéolées, atteignant 5 cm de long. Tige ascendante, visqueuse. Fleurs par 1–3 par tige. Fleurs hermaphrodites. Pétales rose pâle dessus, plus foncés dessous 
Silene vallesia L. – Silène du Valais
H; 5–20 cm — montagnard–subalpin;
rochers secs et chauds, pauvres en calcaire, végétations pionnières
; Sedo-Scleranthion; Alpes occidentales, Apennins
SileVall1.tif
15 (10)
Calice long de 3–8 mm. Corolle large de 10–16 mm   ► 16
Calice long de 8–25 mm   ► 19
16 (15)
Pétales vert jaunâtre. Fleurs en glomérules verticillés, étagés. Tige pubescente en bas, glabre et visqueuse dans le haut. Feuilles inférieures rapprochées en rosette basale, spatulées. Bord des feuilles cartilagineux, ondulé. Calice long de 3–5 mm, vert ou rougeâtre, à 10 nervures 
Silene otites (L.) Wibel – Silène otitès
H; 25–60 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
pelouses sèches riches en calcaire, steppes rocheuses
; Xerobromion, Stipo-Poion; Europe méridionale
SileOtit1.tif
Pétales blancs (au moins sur la face supérieure). Fleurs solitaires ou en inflorescences lâches   ► 17
17 (16)
Pétales échancrés à bipartites. Plante glauque. Tige glabre, non visqueuse. Feuilles lancéolées. Calice campanulé, long de 4–6 mm. Graines sans écailles sur le bord 
Silene rupestris L. – Silène des rochers
H-H.ha; 10–20 cm — (collinéen–) montagnard–subalpin (–alpin);
pelouses rocheuses sèches, pauvres en calcaire, éboulis mouvants, forêts claires
; Sedo-Scleranthion; Europe
SileRupe1.tif
Pétales (généralement) quadridentés. Plante verte. Tige visqueuse ou poilue dans le haut. Graines munies d'écailles étalées sur le bord   ► 18
18 (17)
Tige et calice glabres. Feuilles linéaires, larges de 1–2 mm. Calice vert pâle, à dents rougeâtres. Fruit long de 3–5 mm, dépassant du calice 
Silene pusilla Waldst. & Kit. – Silène à quatre dents
Ch-H; 5–20 cm — (montagnard–) subalpin;
rochers ombragés, riches en calcaire, pierriers modérément humides, abords des sources
; Cystopteridion, Cratoneurion; Europe centrale et méridionale
SilePusi1.tif
Tige et calice poilus. Feuilles lancéolées, larges de 3–7 mm. Calice à poils glanduleux. Fruit long de 7–9 mm, ne dépassant pas du calice 
Silene alpestris Jacq. – Silène des Alpes, Silène blanc
Ch-H; 10–30 cm — (collinéen–) montagnard;
bords des jardins, bords des chemins
; Alpes orientales, Alpes dinariques; néophyte
SileAlpe1.tif
19 (15)
Plante annuelle (dépourvue de rejets stériles, à feuilles inférieures dépérissant à la floraison)   ► 20
Plante bisannuelle ou vivace (munie de rejets stériles)   ► 22
20 (19)
Calice long de 18–24 mm. Inflorescence pauciflore. Tige densément poilue, à longs poils atteignant 1,5 mm, en partie glanduleuse et un peu visqueuse. Fleurs ouvertes le soir et la nuit. En comparaison de S. pratensis: fleurs hermaphrodites, styles 3, capsule à 6 dents 
Silene noctiflora L. – Silène de nuit
T; –50 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
champs secs et chauds, riches en calcaire, terrains vagues
; Caucalidion, Sisymbrion; Europe, Asie occidentale; archéophyte
SileNoct Cal 1.tif
Calice long de 8–15 mm. Inflorescence spiciforme, munie de nombreuses petites fleurs   ► 21
21 (20)
Pétales longs de 15–25 mm (onglet compris), profondément bipartites, blancs. Calice blanchâtre, long de 10–15 mm. Tige velue, non glanduleuse (non visqueuse !) 
Silene dichotoma Ehrh. – Silène fourchu
T; 20–50 cm — collinéen–montagnard;
terrains vagues secs et chauds, terrains ferroviaires
; Sisymbrion; Europe orientale; néophyte
Pétales longs de 10–15 mm (onglet compris), entiers, denticulés ou échancrés, blanchâtres, rosés ou rouges bordés de blanc. Calice verdâtre, long de 8–10 mm. Tige glanduleuse-visqueuse supérieurement 
Silene gallica L.
T; 15–45 cm — collinéen–montagnard;
pelouses sèches et chaudes, terrains vagues, vignes
; Aphanion, Fumario-Euphorbion; Méditerranée; archéophyte
22 (19)
Calice glabre   ► 23
Calice pubescent   ► 24
23 (22)
Calice étroitement claviforme, à 10 nervures. Feuilles linéaires-lancéolées, atteignant 2,5 cm de long. Tige peu ramifiée, visqueuse supérieurement, à 1–3 fleurs. Fleurs longuement pédicellées. Pétales blancs dessus, verdâtres ou rougeâtre dessous, longs de 12–20 mm 
Silene saxifraga L. – Silène saxifrage
Ch-H; 10–20 cm — montagnard–subalpin;
rochers riches en calcaire, pelouses rocheuses
; Potentillion; Europe centrale et méridionale
SileSaxi1.tif
Calice enflé, à 20 nervures, fortement réticulé. Pétales profondément bipartites. Tige et feuilles (généralement) glabres, glauques. Plante couchée ou dressée 
Silene vulgaris (Moench) Garcke – Silène enflé
H; 10–50 cm — collinéen–alpin;
prés et pâturages, bords des chemins
SileVulg1.tif
a
Tige ascendante ou dressée, haute de (30–)40–100 cm. Feuilles caulinaires longues de 3–12 cm, larges jusqu'à 2,5 cm. Inflorescence à (3–)5–15 fleurs. Rhizome non lignifié. Graine verruqueuse 
Silene vulgaris (Moench) Garcke subsp. vulgaris – Silène enflé
H; 30–50 cm — collinéen–subalpin (–alpin);
prés et pâturages, bords des chemins
; Arrhenatherion, Mesobromion; Origine : Europe centrale (?)
Tige couchée à ascendante, haute de 10–30 cm. Feuilles ne dépassant guère 3 cm de long et 5 mm de large. Inflorescences à 1–5(–7) fleurs. Rhizome lignifié. Graines lisses   ► b
b
Feuilles lancéolées (parfois elliptiques-obovales), longues de 1–3 cm, glabres, à bord foliacé ou étroitement cartilagineux. Inflorescence généralement à 3–7 fleurs 
Silene vulgaris subsp. glareosa (Jord.) Marsden-Jones & Turrill – Silène des glariers
G; 10–30 cm — montagnard–subalpin (–alpin);
éboulis riches en calcaire
; Petasition paradoxi; Europe centrale et méridionale
Feuilles obovales-suborbiculaires, longues de 0,5–2 cm, souvent un peu poilues, à bord cartilagineux. Inflorescence généralement à 1–3 fleurs. Plante gazonnante 
Silene vulgaris subsp. prostrata (Gaudin) Schinz & Thell. – Silène couché
G; 10–20 cm — subalpin–alpin;
éboulis riches en calcaire
; Petasition paradoxi; Europe centrale et méridionale
24 (22)
Calice long de 16–25 mm, étroitement claviforme, à plus grande largeur supérieurement. Inflorescence lâche, multilatérale. Fleurs ± dressées. Ecailles de la gorge des pétales absentes ou très petites. Pédicelle de la capsule (dans le calice) environ aussi long que la capsule (comparer avec S. nutans subsp. insubrica
Silene italica (L.) Pers. – Silène d'Italie
30–60 cm —
pelouses sèches, buissons secs et chauds
; Diplachnion, Geranion sanguinei; Méditerranée
SileItal1.tif
Calice long de 8–15 mm, à poils tous glanduleux. Feuilles basales spatulées, densément poilues, ciliées au bord. Inflorescence unilatérale ou multilatérale. Fleurs dressées ou penchées 
Silene nutans L. – Silène penché
H; 25–80 cm — collinéen–subalpin (–alpin);
pelouses mi-sèches, ourlets herbacés
SileNuta1.tif
a
Fleurs penchées, unilatérales. Plante haute de 25–40(–50) cm. Pétales blancs dessus, blanchâtres, verdâtres ou rougeâtres dessous 
Silene nutans L. subsp. nutans – Silène penché
H; 25–40 (–50) cm — collinéen–subalpin (–alpin);
ourlets herbacés ensoleillés, pelouses sèches, forêts claires
; Geranion sanguinei, Mesobromion, Quercion pubescenti-petraeae, Ononido-Pinion; Eurosibérie
Fleurs dressées, multilatérales. Plante haute de 40–80 cm. Rejets stériles allongés, minces. Pétales blancs jaunâtres dessus, vert olive à brunâtres dessous. Pédicelle de la capsule (dans le calice) atteignant au plus la moitié de la longueur de la capsule (comparer avec S. italica
Silene nutans subsp. insubrica (Gaudin) Soldano – Silène livide
H; 40–80 cm — collinéen–montagnard;
ourlets herbacés pauvres en calcaire, riches en calcaire
; Geranion sanguinei; Alpes méridionales ?