Papaver

From FloraWiki - le wiki sur la Flore Suisse
Revision as of 09:15, 3 April 2019 by Usr.serres (Talk | contribs)

(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
Jump to: navigation, search

(Genre: Papaver L. — Pavot, Mohn)

Papaver (Pavot)
By: Stefan Eggenberg
Info Flora, Flora Helvetica
Geographic Scope: Suisse — Source: Flora Helvetica — Collaboration limited to: Team Flora HelveticaContributors: Anne-Laure Maire
1
Tige nue, uniflore. Feuilles toutes en rosettes basales. Plante vivace   ► 2
Tige feuillée, uniflore ou pluriflore. Plante annuelle à vivace   ► 3
2 (1)
Hauteur 15–40 cm. Feuilles pennatiséquées, seulement 2–4 divisions larges, ovales, ± glabres. Pétales jaunes, oranges ou blancs, longs de 2–3 cm. Plante de jardin subspontanées 
Papaver croceum Ledeb. – Pavot d'Islande
H; 15–40 cm — collinéen–subalpin;
pierriers, rochers, zones rudérales
; Stipion calamagrostis, Petasition paradoxi, Dauco-Melilotion; Origine : Asie centrale; néophyte
Hauteur 5–15 cm. Feuilles 1–3 fois pennatiséquées, à divisions étroites. Pétales jaunes ou blancs, longs de 1,5–2,5 cm. Plante des éboulis alpins 
Papaver alpinum aggr. – Pavot des Alpes
5–15 cm — subalpin–alpin;
éboulis riches en calcaire
; Thlaspion rotundifolii
a
Pétales jaunes. Stigmates en 6–9 rayons. Feuilles pennatipartites, à poils veloutés courts. Divisions des feuilles ovales à largement lancéolées, épaisses. Tige hispide 
Papaver aurantiacum Loisel. – Pavot rhétique
H; 5–10 cm — subalpin–alpin;
éboulis riches en calcaire
; Thlaspion rotundifolii; Europe centrale et méridionale
PapaAura1.tif
Pétales blancs. Stigmates généralement en 4–5 rayons (rarement jusqu'à 9)   ► b
b
Rayons du stigmate généralement 5, peu décurrents. Feuilles poilues, 1–2 fois pennatiséquées. Divisions des feuilles tardives lancéolées (3–5 fois plus longues que larges) 
Papaver sendtneri Hayek – Pavot de Sendtner
H; 5–10 cm — subalpin–alpin;
éboulis riches en calcaire
; Thlaspion rotundifolii; Alpes du Nord
PapaSend1.tif
Rayons du stigmate généralement 4, nettement décurrents. Feuilles glabres, bi-tripennatiséquées. Divisions des feuilles tardives presque linéaires (5–10 fois plus longues que larges) 
Papaver occidentale (Markgr.) H. E. Hess & Landolt – Pavot occidental
H; 5–10 cm — subalpin–alpin;
éboulis riches en calcaire
; Thlaspion rotundifolii; Alpes occidentales
PapaOcci1.tif
3 (1)
Feuilles embrassantes, ± largement ovales, à dents irrégulières, glabres, glauques. Fleurs lilas, blanches ou rouges, tache sombre à la base. Capsule sphérique, glabre, épaisse de 4–6 cm. Plante de jardin subspontanée 
Papaver somniferum L. – Pavot somnifère
T; 50–150 cm — collinéen–montagnard;
zones rudérales sèches et chaudes, terrains vagues, bords des jardins
; Sisymbrion, Dauco-Melilotion; Région d'origine inconnue, aujourd'hui cosmopolite; archéophyte cultivé
Feuilles non embrassantes, velues. Fleurs rouges   ► 4
4 (3)
Corolle très grande, large de 10–16 cm. Plante grande, vigoureuse, vivace, la tige pouvant atteindre 1 m de haut et 5–10 mm d'épaisseur, à poils sétacés. Corolle rouge orangé à rouge intense, froissés. Capsule sphérique, glabre, épaisse de 2–3 cm. Plante de jardin subspontanée 
Papaver orientale L. – Pavot d'Orient
H; 40–100 cm — collinéen;
zones rudérales sèches et chaudes, terrains vagues, bords des jardins
; Sisymbrion, Dauco-Melilotion; néophyte
Corolle large de 4–10 cm. Tige mince, haute de 15–70 cm. Fruit épais de 0,5–2 cm   ► 5
5 (4)
Capsule (et ovaire) glabre. Filet étroit sous l'anthère, non élargi   ► 6
Capsule (et ovaire) munie de soies dressées-arquées. Filet élargi en coin sous l'anthère   ► 7
6 (5)
Pédicelle à poils étalés. Fleurs rouge intense. Capsule obovale, 1–2 fois plus longue qu'épaisse, arrondie à la base, stigmate à 8–18 rayons. Feuilles 1–2 fois pennatipartites, division terminale plus large que les latérales 
Papaver rhoeas L. – Coquelicot
T; 30–70 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
champs ensoleillés, terrains vagues, bords des chemins
; Caucalidion, Sisymbrion, Dauco-Melilotion, Bidention; Origine : Méditerranée; archéophyte
PapaRhoe1.tif
Pédicelle à poils appliqués. Fleurs rouge clair. Capsule en forme de massue allongée, glabre, progressivement rétrécie vers le pédicelle, 2–4 fois plus longue qu'épaisse. Feuilles 1–2 fois pennatipartites, division terminale de largeur égale aux latérales 
Papaver dubium L. – Pavot douteux
H.ha-T; 30–70 cm — collinéen–montagnard (–subalpin);
végétations pionnières sèches et chaudes, bords des chemins, terrains vagues, champs
PapaDubi1.tif
a
Anthères violet bleuâtre. Rayons du stigmate s'approchant jusqu'à 0,5–0,3 mm du bord du disque de la capsule. Latex restant clair au contact de l'air 
Papaver dubium L. subsp. dubium – Pavot douteux
T; 30–70 cm — collinéen–montagnard;
champs secs et chauds, bords des chemins
; Caucalidion, Aphanion, Sisymbrion; Origine : Méditerranée; archéophyte
Anthères jaunes. Rayons du stigmate s'approchant jusqu'à 0,3–0,1 mm du bord du disque de la capsule. Latex devenant brunâtre au contact de l'air (laisser sécher !) 
Papaver dubium subsp. lecoqii (Lamotte) Syme – Pavot de Lecoq
H.ha-T; 30–70 cm — collinéen–montagnard;
végétations pionnières sèches et chaudes, bords des chemins, terrains vagues, champs
; Sisymbrion, Alysso-Sedion, Caucalidion; Europe occidentale
7 (5)
Tige et calice à poils courts (poils de 0,5–1 mm) à presque glabre. Capsule petite, ovoïde, longue de 6–10 mm, à poils assez nombreux, longs de 1–2 mm 
Papaver apulum Ten. – Pavot des Pouilles
T; 15–30 cm — collinéen;
champs secs et chauds, riches en calcaire, zones rudérales
; Caucalidion, Sisymbrion; Europe sud-est; archéophyte
Tige et calice à poils longs (de 1–3 mm). Capsule longue de 10–30 mm, ovoïde à oblongue   ► 8
8 (7)
Capsule ovoïde-subglobuleuse, diamètre 7–8 m, hérissée de nombreux poils sétacés étalés-arqués. Pétales rouge, plus foncés à la base, se touchant. Anthères bleu clair 
Papaver hybridum L. – Pavot hybride
T; 15–30 cm — collinéen;
champs secs et chauds, riches en calcaire, bords des chemins
; Caucalidion, Sisymbrion; Méditerranée
PapaHybr1.tif
Capsule en forme de massue, longue de 15–20 mm, diamètre 4–5 mm, hérissée de quelques soies rudes. Pétales rouge foncé, généralement noirs à la base, ne se touchant généralement pas. Anthères grises 
Papaver argemone L. – Pavot argémone
T; 15–30 cm — collinéen–subalpin;
champs secs et chauds, terrains vagues, zones rudérales
; Aphanion, Sisymbrion; Méditerranée; archéophyte
PapaArge1.tif