Chara

From FloraWiki - le wiki sur la flore suisse
Revision as of 08:36, 26 March 2019 by Usr.moehl (Talk | contribs)

(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
Jump to: navigation, search
Clé du genre Chara
By: Aurélie Boissezon; Dominique Auderset-Joye
Geographic Scope: Suisse — Collaboration limited to: hepia ; Info FloraContributors: Arno Schwarzer, Lionel Sager
1
Axe à cortication incomplète (ébauches de filament sous les verticilles). 
Chara denudata
Axe complètement cortiqué.   ► 2
2 (1)
Plante grande et robuste (diamètre axe > 1mm) ; acicules généralement groupées par 2 ou 3.   ► 3
Plante jamais robuste (diamètre axe < 1 mm) ; acicules pouvant être absentes, simples, ou groupées par 2 ou 3.   ► 4
3 (2)
Plante rougeâtre au moins sur son sommet, rappelant le corail ; 1-3 derniers segments des rameaux acortiqués et renflés ; acicules renflées turgescentes ; cortex toujours tylacanthé ; espèce dioïque ; anthéridies très volumineuses (entre 0,9 et 1,2 mm de diamètre) et rouge vif (femelles rares). 
Chara tomentosa
Plante vert-grisâtre ; 1-3 derniers segments des rameaux non renflés ; acicules non renflées ; cortex aulacanthé, tylacanthé ou bien isostique ; espèce monoïque ; anthéridies moins volumineuses (entre 0,4 et 0,6 mm de diamètre) et orange. 
Chara hispida aggr.
Groupe rassemblant des taxons très polymorphes séparés par des transitions insensibles. Espèces assez communes en Suisse dans les eaux très minéralisées (gravières, annexes fluviales).
a
Plante aux acicules nettement visibles à l’œil nu, au moins sur les parties supérieures, plus longues que le diamètre de l’axe ; cellules bractées ordinairement bien développées ; cortication diplostique aulacanthée ou tylacanthée.   ► b
Plante aux acicules peu visibles à l’œil nu, plus courtes que le diamètre de l’axe ; cellules bractées postérieures rudimentaires ; cortication diplostique tylacanthée sur les jeunes entrenoeuds (mais généralement isostique). 
Chara intermedia
Un jeune plant chétif de C. intermedia peut être confondu avec C. vulgaris. La présence d'acicules groupées permet cependant d'éliminer C. vulgaris.
b
Acicules très denses, 1 à 3 x plus longues que le diamètre de l’axe ; cellules bractées nettement développées et verticillées, cortication diplostique tylacanthée. 
Chara polyacantha
Acicules assez denses, 1 à 2 x plus longues que le diamètre de l’axe ; cellules bractées internes plus développées que les externes, parfois verticillées ; cortication diplostique aulacanthée. 
Chara hispida
4 (2)
Deux filaments corticants par rameau ; acicules simples plus ou moins développées, présentes sur un filament corticant sur deux : plante diplostique. (=Chara vulgaris aggr.) 
a
Acicules toutes simples (sur les jeunes entre-nœuds), se développant dans des sillons (cortication aulacanthée). Plante des eaux peu profondes (p < 1 m), stagnantes ou légèrement courantes (la plante est parfois à demi-émergée lorsque le niveau s’abaisse. 
Chara vulgaris
Taxon très polymorphe qui, selon les conditions du milieu, peut développer des acicules inférieures ou supérieures au diamètre de l'axe, des cellules bractées plus ou moins longues, une cortication des rameaux (axe et phylloïdes) plus ou moins complète, une disposition des verticilles le long de l'axe plus ou moins contractée. La création de formes ou variétés de C. vulgaris n'est pas utile ni pertinente pour les utilisateurs de cette clé.
Acicules simples ou groupées par 2-3 (sur les jeunes entre-nœuds), se développant sur des filaments proéminents (cortication tylacanthée). Plante des eaux permanentes et stagnantes (étangs, mares, gravières et beines lacustres).   ► b
b
Acicules groupées par 2-3, disposées sur un filament sur 2 et parfois 3 (cortication de l’axe irrégulière, localement haplostique, diplostique ou triplostique). 
Chara strigosa s.l.
La forme jurensis se distingue du C. strigosa s. str. par sa cortication irrégulière, ses acicules groupées. Confusion possible également avec C. aspera, espèce dioïque reconnaissable à ses acicules simples ; ou encore avec C. contraria, portant également des acicules simples et une cortication régulière.
Acicules simples, globuleuses, disposées sur un filament sur 2 (cortication de l’axe régulièrement diplostique).   ► c
c
Rameaux ordinairement bien développés, plus de 5 mm de long, une à deux fois plus courts que les entre-nœuds ; cortication de l'axe et des rameaux complète. Une des espèces fréquente en Suisse. 
Chara contraria
Confusion possible avec C. vulgaris dont les acicules se développent dans des sillons et occupant ordinairement des milieux plus pionniers et des profondeurs plus faibles.
Rameaux très courts, 1-2 mm de longs, au moins 4 fois plus courts que les entre-nœuds et donc très espacés, donnant un aspect filiforme à la plante ; cortication de l’axe et des rameaux irrégulière, voire nulle ou rudimentaire. 
Chara filiformis
Ce taxon pourrait être une forme de C. contraria dont il se différencie par la longueur des rameaux, sa cortication nulle ou rudimentaire.
Trois filaments corticants par rameau ; acicules absentes ou présentes sur un filament corticant sur trois : plante triplostique.   ► 5
5 (4)
Plante très grêle à bulbilles sphériques sur les rhizoïdes ; acicules visibles à l’œil nu, simples ; ressemble à un fil hérissé sur le haut ; souvent très incrustée ; aux verticilles très espacés les uns des autres ; espèce dioïque ; anthéridies très rouges et assez grosses par rapport à la taille de la plante. 
Chara aspera
Confusion possible avec C. strigosa, espèce monoïque et aux acicules groupées.
Plante sans bulbilles ; avec ou sans acicules visibles à l'œil nu ; espèce monoïque.   ► 6
Selon la saison, les bulbilles de C. aspera peuvent ne pas être développés, dans ce cas la présence d'acicules simples et bien développées (au moins sur les entre-nœuds supérieurs) est un critère utile.
6 (5)
Plante avec acicules visibles à l’œil nu, celles-ci étant plus longues que le diamètre de l’axe.   ► 7
Plante sans acicules visibles à l’œil nu, celles-ci étant absentes ou bien plus courtes que le diamètre de l’axe (globuleuse) ; plante à l’aspect « dépouillé ». 
Chara globularis aggr.
a
Plante assez souple rarement incrustée ; pas d’acicules visibles même à la loupe x 20 ; stipulodes réduits à des boutons. 
Chara globularis
Plante grêle ; acicules sous forme de boutons visibles à la loupe x 20 ; stipulodes développés en rang double. 
Chara virgata
Confusion possible avec C. globularis qui n'a pas d'acicules et des stipulodes réduits à des boutons.
7 (6)
Plante au port ramifié ; aux entre-nœuds 1-2 x plus longs que les rameaux ; acicules groupées par 2-3, non filamenteuses. 
Chara strigosa s.l.
Dans le Jura est décrite C. strigosa f. jurensis, plus incrustée, à la cortication plus irrégulière et au port plus souple. Confusion possible également avec C. aspera, espèce dioïque reconnaissable à ses acicules simples.
Plante au port droit ; aux entre-nœuds plus courts ou à peine plus longs que les rameaux ; acicules simples, filamenteuses. Espèce recensée en Engadine seulement. 
Chara tenuispina
Confusion possible avec C. aspera, espèce dioïque reconnaissable à ses acicules non filamenteuses.