Nitella

De FloraWiki - le wiki sur la flore suisse
Aller à : navigation, rechercher
Clé du genre Nitella
De: Aurélie Boissezon; Dominique Auderset Joye
Portée Géographique: Suisse — Collaboration limitée à: hepia ; Info FloraCollaborateurs: Arno Schwarzer; Lionel Sager
1
Dernier dactyle du rameau unicellulaire (non surmonté d'une petite cellule terminale) ; rameau simple, mais plus généralement divisé une seule fois en 2-3 dactyles. La distinction des espèces de ce groupe est possible uniquement sur individus fertiles. Nitella anarthrodactylées   ► 2
Anarthodactylées1.jpg
Dernier dactyle du rameau pluricellulaire (surmonté d'une petite cellule terminale) ; rameau divisé deux à trois fois (les stériles peuvent être simples). La distinction des espèces de ce groupe est possible uniquement sur individus fertiles. Nitella arthrodactylées   ► 5
Arthrodactylées.JPG
2 (1)
Rameaux très mucilagineux ; plante dioïque.   ► 3
N. capillaris et N. syncarpa se ressemblent beaucoup. Seule N. syncarpa a été observée récemment en Suisse.
Rameaux non mucilagineux ; plante dioïque ou monoïque.   ► 4
Deux espèces appartiennent à ce groupe dont Nitella flexilis qui est très rare en Suisse.
3 (2)
Rameaux tous fourchus ; plante printanière ; en eaux neutres à légèrement acides, faiblement calcaires. Ce taxon n’a pas été observé récemment en Suisse. 
Nitella capillaris
Rameaux des pieds femelles non divisés, plante estivo-automnale ; en eaux neutres à alcalines, moyennement à fortement calcaires. 
Nitella syncarpa
4 (2)
Plante dioïque ; rameaux pour la plupart fourchus et régulièrement hétéromorphes sur les verticilles fertiles, s’enroulant autour des gamétanges ; anthéridies très visibles, orange vif. 
Nitella opaca
Plante monoïque, mais à la protandrie très marquée (bien vérifier plusieurs individus) ; rameaux tous semblables, divisés en 2 ou 3 branches et ordinairement étalés ; anthéridies discrètes, jaunâtre à brun-verdâtres. 
Nitella flexilis
N. flexilis est très polymorphe, difficile à distinguer de Nitella opaca. Seul le caractère monoïque permet de la distinguer.
5 (1)
Verticille de rameaux simples, les rameaux tous semblables, parfois mucilagineux.   ► 6
Couronne de rameaux plus petits disposés à la base de chaque verticille, mucilage sur les parties les plus jeunes, plante ressemblant à un chapelet 
Nitella hyalina
Confusion possible avec N. tenuissima, cette dernière n’ayant pas de couronne de petits rameaux supplémentaires. Une autre caractéristique différentielle entre ces deux espèces est la membrane de l’oospore : spongieuse chez N. hyalina (l’oospore prend une teinte dorée-nacrée en séchant), non spongieuse chez N. tenuissima(l’oospore conserve sa couleur en séchant). En outre N. hyalina n’a pas été observé récemment en Suisse.
6 (5)
Plante très luisante car peu incrustée de limons et de calcite ; rameaux ordinairement étalés ; jamais mucilagineux.   ► 7
Plante généralement peu luisante car incrustée de limons et de calcite ; rameaux très serrés ; parfois mucilagineux.   ► 8
7 (6)
Plante robuste (diamètre de l’axe entre 0,5 et 1 mm) ; toujours vert sombre ; les rameaux stériles pouvant atteindre 3-4 cm, tandis que les rameaux fertiles peuvent former de petites têtes plus compactes ; oospores mûres ne changeant pas de couleur en séchant. 
Nitella mucronata
Plante grêle (diamètre de l’axe < 0,5 mm) ; souvent vert clair-jaunâtre ; les fructifications semblant être fluorescentes ; les rameaux étant tous semblables et de dépassant pas 1,5 cm de long ; oospores mûres brun très clair, devenant dorées à nacrées en séchant. 
Nitella gracilis
Confusion possible avec N. hyalina, plus robuste et reconnaissable aux rameaux plus petits disposés en couronne à la base de chaque verticille.
8 (6)
Plante de taille moyenne à grande (h = 10-20 (60) cm) ; aux rameaux en verticilles très espacés conférant à la plante un aspect de chapelet (monoliforme) ; oospores mûres brun-roux ne changeant pas de couleur en séchant. 
Nitella tenuissima
Confusion possible avec N. hyalina, reconnaissable aux rameaux plus petits disposés en couronne à la base de chaque verticille.
Plante minuscule (hauteur < 5 cm) ; aux rameaux en verticilles très rapprochés conférant à la plante un aspect contracté (analogie physionomique avec les turions d’utriculaires) ; oospores mûres brun roux devenant dorée-nacrées en séchant. Ce taxon est rare en Suisse. 
Nitella confervacea