Eragrostis

From FloraWiki - le wiki sur la flore suisse
Jump to: navigation, search

(Genre)

Eragrostis (Eragrostide)
By: Stefan Eggenberg
Info Flora, Flora Helvetica
Geographic Scope: Suisse — Source: Flora Helvetica — Collaboration limited to: Team Flora Helvetica — Status: 22.04.2019Contributors: Anne-Laure Maire
1
Plante vivace, formant des touffes vigoureuses. Feuilles larges de 1–2(–3) mm   ► 2
Plante annuelle à bisannuelle, formant des touffes lâches. Feuilles larges ou étroites   ► 3
2 (1)
Plante haute de 60–140 cm. Epillets longs de 8–9 mm, lancéolés, étroits. Face ventrale du caryopse bombée 
Eragrostis curvula (Schrad.) Nees – Eragrostide un peu courbée
H; 60–140 cm — collinéen;
bords de jardins, terrains rudéraux
; Afrique; néophyte cultivé
EragCurv1.jpg
Plante haute de 30–60 cm. Epillets longs d'environ 4 mm, lancéolé-ovoïde. Face ventrale du caryopse concave. Feuilles larges de 1–2 mm 
Eragrostis lugens Nees – Eragrostide pleureuse
30–60 cm — collinéen;
terrains vagues secs et chauds, bords des chemins
; Eragrostion; Amérique du Sud; néophyte
EragLuge1.jpg
3 (1)
Bord des feuilles glanduleux. Epillets largement lancéolés à ovales   ► 4
Eragrostis Leafboard 1.tif
Bord des feuilles non glanduleux   ► 5
Eragrostis Leafboard 2.tif
4 (3)
Panicule longue de 10–25 cm. Epillets longs de 10–15 mm et larges de 2–4 mm. Gaines foliaires glabres sous l'insertion du limbe. Feuilles larges de 2–5(–10) mm 
Eragrostis cilianensis (All.) Janch. – Eragrostide de Ciliani
(= E. megastachya)
T; –60 cm — collinéen;
bords des chemins secs et chauds, riches en calcaire, terrains vagues, vignes
; Eragrostion, Polygonion avicularis; Origine : Méditerranée; archéophyte
EragCili1.jpg
Panicule longue de 5–15 cm. Epillets longs de 5–10 mm et larges de 1,5–2 mm. Gaines foliaires souvent un peu poilues. Feuilles larges de 2–4 mm 
Eragrostis minor Host – Petite éragrostide
T; 10–30 cm — collinéen–montagnard;
terrains vagues secs et chauds, pavements, terrains ferroviaires
; Eragrostion, Polygonion avicularis, Saginion procumbentis; Origine : Méditerranée; arrivé naturellement (vraisemblablement)
EragMino1.jpg
5 (3)
Epillets solitaires ou panicules incomplètes présents dans la partie inférieure de la tige au moins chez les plantes bien développées. Gaines foliaires complètement glabres sous l'insertion du limbe 
Eragrostis barrelieri Daveau – Eragrostide de Barrelier
20–50 cm — collinéen;
bords des chemins secs et chauds, vignes
; Eragrostion; Europe occidentale; néophyte
EragBarr1.jpg
Epillets uniquement présents dans la panicule terminale, pas épillets dans la partie inférieure de la tige   ► 6
6 (5)
Plante haute de 30–120 cm, dressée. Rameaux inférieurs de la panicule solitaires (rarement par 2). Face ventrale du caryopse légèrement à fortement concave   ► 7
Plante haute de 5–30 cm, généralement couchée. Rameaux inférieurs de la panicule par (1–)2–6. Face ventrale du caryopse plane ou convexe   ► 9
7 (6)
Epillets ovoïdes-oblongs, larges de 1,4–2,5 mm. Pédicelles généralement plus longs que les épillets. Tige rude, souvent plus épaisse que 1,5 mm. Feuilles larges de 3–5 mm 
Eragrostis mexicana (Hornem.) Link – Eragrostide du Mexique
(= E. neomexicana)
20–120 cm — collinéen;
bords des chemins secs et chauds, pavements
; Polygonion avicularis, Saginion procumbentis; Amérique; néophyte
EragMexi1.jpg
Epillets étroitement lancéolés, larges de 1–1,5 mm. Pédicelles généralement aussi longs ou plus courts que les épillets. Tige grêle, de diamètre généralement moins de 1 mm   ► 8
8 (7)
Panicule longue de 20–25(–40) cm. Epillets appliqués aux rameaux. Feuilles larges de 3–6 mm. Caryopse fortement concave 
Eragrostis virescens J. Presl – Eragrostide verdâtre
30–70 cm — collinéen;
bords des chemins secs et chauds, pavements
; Eragrostion, Polygonion avicularis, Saginion procumbentis; Amérique du Sud; néophyte
EragVire1.jpg
Panicule longue de (15–)25–50(–60) cm. Epillets étalés à maturité. Feuilles larges de 2–3 mm. Caryopse seulement légèrement concave 
Eragrostis parviflora (R. Br.) Trin. – Eragrostide à petites fleurs ou Eragrostide pauciflore ?
30–60 (–100) cm —
terrains vagues secs et chauds, bords des chemins
; Eragrostion; Asie, Australie; néophyte
EragParv1.jpg
9 (6)
Feuilles supérieures glabres à la base. Rameaux de la panicule lisses, à épis denses. Glume inférieure longue de 0,3–0,7 mm, atteignant au maximum la demi-longueur de la glumelle extérieure la plus basse 
Eragrostis multicaulis Steud. – Eragrostide à tiges multiples
T; 5–20 cm — collinéen;
bords des chemins secs et chauds, pelouses piétinées, pavements
; Polygonion avicularis, Saginion procumbentis; Asie orientale; néophyte
EragMult1.jpg
Feuilles munies de quelques longs poils à la base   ► 10
10 (9)
Rameaux inférieurs de la panicule verticillés. Glume inférieure atteignant au maximum la moitié de la glumelle la plus basse 
Eragrostis pilosa (L.) P. Beauv. – Eragrostide poilue
T; 10–40 (–70) cm — collinéen (–montagnard);
bords des chemins secs et chauds, pavements
; Eragrostion, Polygonion avicularis, Saginion procumbentis; Méditerranée; archéophyte
EragPilo1.jpg
Rameaux inférieurs de la panicule non verticillés. Glume inférieure atteignant au moins la moitié de la glumelle la plus basse 
Eragrostis pectinacea (Michx.) Nees – Eragrostide pectinée
15–40 cm — collinéen;
bords des chemins secs et chauds, terrains vagues, pelouses piétinées
; Sisymbrion, Eragrostion, Polygonion avicularis; Amérique du Nord; néophyte
EragPect1.jpg