Dryopteris

From FloraWiki - le wiki sur la flore suisse
Jump to: navigation, search

(Genre)

Dryopteris (Dryoptère)
By: Stefan Eggenberg
Info Flora, Flora Helvetica
Geographic Scope: Suisse — Source: Flora Helvetica — Collaboration limited to: Team Flora HelveticaContributors: Anne-Laure Maire
1
Frondes très glanduleuses. Plante calcicole, poussant le plus souvent dans des pierriers calcaires 
Dryopteris villarii (Bellardi) Schinz & Thell. – Dryoptère de Villars
H; 15–60 cm — collinéen–subalpin;
éboulis riches en calcaire
; Petasition paradoxi, Thlaspion rotundifolii; Europe centrale et méridionale
DryoVill1.jpg
Frondes non ou peu glanduleuses   ► 2
2 (1)
Présence d'une tache noire à violet noirâtre à la jonction des pennes sur le rachis (étudier les pennes inférieures et moyennes sur la face inférieure et à l'état frais, le caractère disparaissant parfois au séchage)   ► 3
Absence de tache noirâtre à la jonction des pennes sur le rachis sur la face inférieure des frondes   ► 4
3 (2)
Pinnules en partie pétiolulées, découpées jusqu'au tiers ou à la moitié de leur largeur, à sommet aigu 
Dryopteris remota (Döll) Druce – Dryoptère espacé
H;
forêts de feuillus mixtes modérément humides, riches en plantes herbacées, forêts de conifères
; Fagetalia, Lunario-Acerion; Eurasie ?
DryoRemo1.jpg
Pinnules ± entièrement soudées aux axes, à bords presque entiers à finement dentés, à sommet arrondi ou tronqué. Fronde coriace, persitant l'hiver 
Dryopteris affinis (Lowe) Fraser-Jenk. – Dryoptère écailleux, Dryoptéris écailleux, Dryoptéris voisin
H;
hêtraies à humidité de l'air élevée, ombragées, sapinières
; Abieti-Fagenion; Eurasie
DryoAffi1.jpg
a
Frondes peu coriaces, légèrement luisantes. Pennes basales souvent dissymétriques, à pinnules généralement fortement dentées. Pétioles moyennant garnis d'écailles brunes à roussâtres 
Dryopteris affinis subsp. borreri (Newman) Fraser-Jenk. – Dryoptéris de Borrer
forêts de ravins, coupes forestières, mégaphorbiaies
Frondes coriances et luisantes. Pennes basales peu dissymétriques, à pinnules dentées, crénelées ou entières. Pétioles abondamment garnis d'écailles rousses   ► b
b
Pinnules plutôt étroites et de forme ogivale, leur bord s'écartant et formant un espace en V entre elles. Premières pinnules de la penne basale bien individualisées, celles du côté supérieur souvent pétiolulées. 
Dryopteris affinis subsp. pseudodisjuncta (Fraser-Jenk.) Fraser-Jenk. – Dryoptère écailleux élégant
vallons de ruisseaux, pentes boisées , calcicole
Pinnules à bords parallèles, se touchant sur plus de la moitié de leur longueur   ► c
c
Base des pennes moyennes recouvrant le rachis et le masquant. Pinnules à marges latérales distinctement dentées, arrondies à l'extrémité 
Dryopteris affinis subsp. cambrensis Fraser-Jenk. – Dryoptéris écailleux du Pays de Galles
collinéen–subalpin;
forêts de ravins, pentes boisées fraîches à humides
Base des pennes moyennes ne recouvrant pas le rachis. Pinnules presque entières (dents peu marquées aussi sur les pennes basales), arrondies ou tronquée à l'extrémité 
Dryopteris affinis subsp. affinis (Lowe) Fraser-Jenk. – Dryoptère écailleux, Dryoptéris écailleux, Dryoptéris voisin
collinéen–montagnard;
forêts de conifères, forêts de feuillus mixtes
4 (2)
Fronde pénnatiséquée. Divisions primaires pennatifides. Pennes basales non ou à peine dissymétriques, les pinnules du bas ± aussi longues que les pinnules du haut   ► 5
Fronde bi-tri-quadriséquée. Divisions primaires profondémt pennatipartites ou pennatiséquées. Pennes basales fortement dissymétriques, les pinnules du bas plus longues que les pinnules du haut   ► 7
5 (4)
10-20 paires de divisions, les plus grandes 2-3 fois plus longues que larges. Plante de milieux humides (tourbières, forêt marécageuse, roselière) présentant deux types de frondes ± bien différenciés: les fertiles plus longues et plus dressées que les stériles 
Dryopteris cristata (L.) A. Gray – Dryoptère à crêtes
H; 30–100 cm — montagnard–subalpin (–alpin);
marais tourbeux, forêts inondables
; Caricion lasiocarpae, Alnion glutinosae; Eurosibérie, Amérique du Nord;
Plante tetraploïde (2n=164), largement distribuée (étages collinéen à subalpin, rarement alpin)
DryoCris1.jpg
20-35 paires de divisions, les plus grandes 4-6 fois plus longues que larges. Plante à feuilles toutes semblables   ► 6
6 (5)
Frondes non persistantes. Indusie se rétrécissant à maturité 
Dryopteris filix-mas (L.) Schott – Dryoptère fougère mâle
H; 30–120 cm —
forêts de feuillus mixtes riches en plantes herbacées, modérément humides, forêts de conifères, mégaphorbiaies
; Fagetalia, Vaccinio-Piceion, Lunario-Acerion, Adenostylion; Eurasiatique, Amérique du Nord;
Un comptage chromosomique est la seule solution pour assurer une distinction sûre entre D. dilatata et de D. expansa.
DryoFili1.jpg
Fronde coriace, persitant l'hiver. Indusie coriace, persistante. A l'état frais, présence d'une tache noire à violet noirâtre à la jonction des pennes sur le rachis   ►► 3
Dryopteris affinis (Lowe) Fraser-Jenk. – Dryoptère écailleux, Dryoptéris écailleux, Dryoptéris voisin
7 (4)
Ecailles du pétiole toutes concolores, brun clair 
Dryopteris carthusiana (Vill.) H. P. Fuchs – Dryoptère spinuleux
H; 15–90 cm — montagnard–alpin;
forêts de feuillus mixtes sur sols acides, forêts marécageuses, forêts inondables
; Quercion robori-petraeae, Alnion glutinosae, Luzulo-Fagenion; Eurosibérie, Amérique du Nord;
Plante diploïde (2n=82), en climat plus froid (étages montagnard à alpin)
DryoCart1.jpg
Au moins une partie des écailles du pétiole discolores, brun foncé au centre, brun clair au bord 
Dryopteris dilatata aggr. – Dryoptère dilaté, Dryoptéris dilaté
collinéen–subalpin (–alpin);
forêts mixtes de feuillus et conifères, souvent pierreuses, sur sol frais et humide par ruissellement de surface, mégaphorbiaies, talus de bords de chemins, calcifuge
DryoDila1.jpg
a
Première pinnule du côté inférieur de la penne basale égalant au maximum la moitié de la longueur de la penne. Ecailles du pétiole presque toutes discolores. Pinnules des pennes moyennes droites et brusquement rétrécie à l'extrémité. Limbe vert sombre. Spores brun sombre, car périspore à expansions et tubérosités denses 
Dryopteris dilatata (Hoffm.) A. Gray – Dryoptère dilaté, Dryoptéris dilaté
H; 20–150 cm — collinéen–montagnard;
forêts de montagne ombragées, riches en plantes herbacées, mégaphorbiaies
; Abieti-Piceion, Vaccinio-Piceion, Adenostylion; Eurosibérie
Première pinnule du côté inférieur de la penne basale égalant ou dépassant la moitié de la longueur de la penne. Ecailles du pétiole en grande partie concolores, brun clair, quelques unes discolores, à contraste souvent peu marqué. Pinnules des pennes moyennes souvent arquées, plus longuement atténuées à l'extrémité. Limbe vert clair. Spores brun clair, car périspore à expansions et tubérosités éparses 
Dryopteris expansa (C. Presl) Fraser-Jenk. & Jermy – Dryoptère étalé
(= D. assimilis)
H; subalpin–alpin;
forêts de montagne pierreuses, à humidité de l'air élevée
; Vaccinio-Piceion, Abieti-Piceion; Eurosibérie